Les mots sécurité sociale doivent rester dans la constitution Française !

0 a signé. Allez jusqu'à 25 000 !


En grand courageux, les député-e-s de La République en Marche ont voté en commission des Lois la suppression des mots « sécurité sociale » au profit de « protection sociale ».

Les mots comptent beaucoup, ils sont le fondement idéologique de ce qui fait la spécificité du modèle français.  En effet, la notion de "sécurité sociale" est qualifiée de service d’intérêt général non économique, alors que les mots "protection sociale" répondent eux à un service d’intérêt économique général, donc soumis à la concurrence.

Engagé dans une destruction à l’arme lourde de ce qui fait la richesse de notre modèle social, Emmanuel Macron entend balayer d’un revers de plume une conquête historique de notre pays.

Cette décision participe à la volonté de l’exécutif  de préparer la fin de l’universalité de la protection sociale à la française. Le gouvernement veut détruire notre système de haut niveau financé par la cotisation pour ouvrir la porte au modèle anglo-saxon. Non content de s’attaquer aux territoires et à la démocratie avec cette réforme, l’exécutif cherche à faire péter le socle de la Sécurité sociale. À la veille d’une réforme des pensions et des retraites, c’est ouvrir une boîte de Pandore pour le modèle social français.

Ce modèle, construit en 1945 au lendemain de la guerre dans un pays ruiné, nous est envié par le monde entier. Il permet à toutes et à tous de se soigner à hauteur de ses besoins, tout en contribuant à hauteur de ses moyens. Dans un pays dévasté, sans argent, nos anciens ont fait le choix ambitieux et novateur de la solidarité.

Nous sommes aujourd’hui dans une France riche. Nous avons donc les moyens de garantir la santé gratuite pour tous, à 100 % 

Face à ce pouvoir anti-démocratique, au service exclusif des riches, nous n’accepterons pas que soit bradé un bien historique de notre patrimoine national.

Les mots sécurité sociale doivent rester inscrits à jamais dans la constitution Française !



PCF compte sur vous aujourd'hui

PCF 82 a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Les mot sécurité sociale doivent rester dans la constitution Française !”. Rejoignez PCF et 17 504 signataires.