La traversée du Coronavirus, un avant, un après !

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Mr Le Président de la République,

Mr Le Premier Ministre,

Mr le Ministre de la Santé et de la Solidarité,

Les Auxiliaires de vie préoccupées par cette pandémie, certes ont reçu les consignes sanitaires du gouvernement, mais qu'en est-il des employeurs ?

Cependant, elles ne peuvent mettre les personnes aidées fragilisées y compris elles-mêmes à l'abris de ce virus, si elles ne disposent pas d'un minimum de matériel nécessaire pour leur et la sécurité des personnes aidées.

Nous alertons sur le manque de considération de certains employeurs, entreprises et associations qui n'hésitent pas à maintenir les prestations d'entretien du lieu de vie, alors que le gouvernement préconise de rester confiner et ne sortir  que pour des actes essentiels.

Nous n'en sommes plus au tiroir caisse mais à l'intérêt général !!!

Ce genre de comportement est catastrophique et inadmissible pour notre Pays, les intervenants à domicile toutes catégories professionnelles confondues, les bénéficiaires et les proches.

Sans protections nous sommes potentiellement un danger, nous sommes les premières personnes susceptibles de transmettre le COVID19 aux personnes fragilisées.

-Nous vous interpellons sur la prime attribuée aux aides à domicile ayant travaillé pendant le  Covid19, ELLES  DOIVENT-ÊTRE REMERCIÉES COMME IL SE DOIT EN FONCTION DU TRAVAIL RENDU ET NON SELON LA RICHESSE DU DEPARTEMENT.  C'est au niveau national que cette prime doit-être fixée et donnée, il n'est pas question que les intervenants à domicile  soient encore oubliés une fois de plus !!!

Nous demandons une reconnaissance, une revalorisation et une professionnalisation du secteur ......

PLUS JAMAIS ÇA !!!!

Des comptes devront nous être rendus, il y aura un avant  et un après le COVID19.

Mme Denise Favrel responsable régional Grand Est                                                           

Mme Guillemot Sylvie Présidente de l'Association APMD