Victoire confirmée

Aidez-nous à sauver notre apprenti charpentier BANGALY de l'expulsion !

Cette pétition a abouti avec 23 834 signatures !


Aidez-nous à sauver notre apprenti charpentier de l'expulsion du territoire !

Bangaly SOUMAH est né le 21 Novembre 2002 à Conakry en Guinée. Comme beaucoup d’autres, il a mis sa vie en péril pour venir tenter sa chance ici. Après avoir vécu dans la rue, il a pu trouver une famille d’hébergeurs à Nantes. Il vit depuis Octobre 2018 chez nous. Il a tout de suite été très protecteur avec mes 2 fils qui l'appellent maintenant comme un grand frère, car il est devenu un membre de la famille à part entière.

Il se lève à 5h30 tous les matins pour se rendre en premier sur son lieu de travail à 1h, en transport en commun. Après le travail, il effectue ses dessins et ses maquettes, rentre souvent après 20h, parfois même à 22h, et continue de travailler à la maison ! Je n’ai jamais vu quelqu’un avec la motivation et le coeur de Bangaly, et il mérite d’être accueilli dignement en France.

Il a commencé un CAP de Charpente au lycée Michelet à la rentrée 2019. Son attitude et son sérieux ont toujours été salués. Le lycée a même pris l’initiative de faire progresser Bangaly en cours d’année du CAP au Bac Pro. Il a été le premier à se trouver un stage et a tout de suite travaillé dur dans la même entreprise. Ses résultats et les recommandations de ses formateurs lui ont permis d’intégrer une formation d’excellence : les compagnons du devoir à Angers. Il a débuté en septembre 2020 une formation en alternance dans l’entreprise Christophe SARL à Sainte Luce.

Après une véritable bataille juridique et de nombreux recours, l’état civil de Bangaly a finalement été reconnu à quelques jours de sa majorité. Une demande de titre séjour a alors pu être initiée. Les preuves de sa volonté d’intégration débordaient de son dossier : Professeurs, CPE, Principal, Acteurs Sociaux… Tous ont tenus à souligner l’exemplarité de son parcours et saluer sa détermination.

Pourtant, à la surprise générale, son titre de séjour s’est vu refusé. La légalité de son état civil, bien qu’elle est été reconnue par le tribunal, a encore été mise en doute. Bangaly a donc reçu une obligation de quitter le territoire français avant le 15 février 2021.

Témoignage de son Employeur, Arnaud Christophe : Bangaly, malgré son jeune âge, fait preuve d’une grande maturité et apporte chaque jour son sérieux et sa motivation à l’équipe. C’est un plaisir de voir un jeune avec autant d’envie ! J’ai cruellement besoin de main d’œuvre, surtout en ce moment. Il est désormais très difficile de recruter une main d'oeuvre qualifiée. Pourtant, on empêche un jeune de se former et de travailler dans un domaine qui lui plaît, alors qu'une promesse d'embauche à l'issue de sa formation est déjà signée...Dans quel but ? Ce serait un autre coup dur pour l'entreprise si Bangaly venait à manquer!

Nous demandons donc que Bangaly SOUMAH ne soit pas envoyé en centre de rétention le 15 Février 2021 et que sa situation soit régularisée.



Antoine compte sur vous aujourd'hui

Antoine LAHORGUE a besoin de votre aide pour sa pétition “Emmanuel Macron: Aidez-nous à sauver notre apprenti charpentier BANGALY de l'expulsion !”. Rejoignez Antoine et 23 833 signataires.