Les titulaires remplaçants, roues de secours sous-gonflées de l'Education Nationale.

Les titulaires remplaçants, roues de secours sous-gonflées de l'Education Nationale.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Prof EN COLÈRE a lancé cette pétition adressée à Education nationale et à

Un prof absent ? Une classe orpheline ? Le rectorat fait appel aux super-héros de l'ombre, les professeurs TZR !

Les TZR (titulaires -concours validé !- d'une zone de remplacement) effectuent des suppléances plus ou moins longues, pouvant aller d'une journée à l'année (selon les académies).

Ces professeurs sont amenés à agir bien souvent au pied levé. 

Ainsi, un TZR peut enchaîner d'une semaine à l'autre, d'un mois à l'autre, des suppléances variées, avec des horaires qui ne sont pas modulables et à des distances pouvant dépasser les 80km selon les académies : s'il peut y avoir enrichissement professionnel grâce à la variété des expériences, c'est aussi un frein à l'intégration aux équipes enseignantes, aux projets locaux et à la participation aux innovations pédagogiques.

L'impact de ce statut - à part dans le système et pourtant si important ! - sur les agents concernés est lourd : fatigue physique liée aux temps de trajet, épuisement moral (anxiété de l'avenir inconnu, quantité de travail pour répondre aux besoins du nouvel établissement), engagement du cercle familial et privé (horaires changeants qui imposent des réorganisations constantes pour l'entourage), baisse de l'estime de soi, frustration de ne pas pouvoir vivre pleinement ce qui a été choisi par vocation et passion.

Etre TZR est un statut majoritairement subi et sans aucune reconnaissance de sa pénibilité.

Ainsi, les revendications majeures de cette pétition sont les suivantes :

 - Accord systématique du TZR pour les affectations hors zone.

- Révision géographiques des zones de remplacement afin de limiter le kilométrage. 

- Avantage financier et droit de regard sur les ISSR (indemnités de sujétions spéciales de remplacement : indemnités de frais de déplacement pour les suppléances)

- Bonification pour les mutations inter et intra-académiques 

- Mise en place d'un délai effectif de 48h pour s'installer dans l'établissement, sans subir de pression hiérarchique.

L'avenir est à la suppression du statut de TZR, au profit d'enseignants contractuels, non diplômés et non formés...

Alors signons pour :

Une réelle reconnaissance du statut de TZR, professeur à part entière, dont la mission doit être valorisée.

Signons pour que l'enseignement reste une passion à partager !!

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !