Pour que les BD sur les tueurs en série de Stéphane Bourgoin soient retirées de la vente.

Pour que les BD sur les tueurs en série de Stéphane Bourgoin soient retirées de la vente.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Sarah CONNOR a lancé cette pétition adressée à Editions Glénat BD et à

Une bande-dessinée sortie il y a quelques semaines aux Editions Glénat dont le héros n'est nul autre que Michel Fourniret, est la seconde d'une collection de 30 albums consacrés aux tueurs en série. Le premier tome mettait en image les meurtres de Ted Bundy  et les deux suivants mettront à l’honneur Ed Kemper et Gerard Schaefer…
Les livres de Stéphane Bourgoin débordant de détails insupportables sur les agissements des tueurs en séries ne suffisaient donc pas. Il fallait les dessiner, les mettre en images. 

Le lectorat visé ? Aucun doute que tous les voyeurs et pervers se jettent sur ces livres, pour le plus grand bonheur de Stéphane Bourgoin qui engrange énormément d’argent au détriment des victimes, qui se voient revivre leur calvaire, sans oublier les parents des victimes qui n’ont pu survivre à leur bourreau.
Si ce n'est pour l'argent, c'est pour quoi?

Les victimes et les familles des victimes ont-elles été consultées? NON

Est-ce qu'elles approuvent ? NON

Est-ce que la sortie de ces BD les aide ? NON

Est-ce que ces BD leur portent préjudice ? OUI

Est-ce un manque de respect pour les victimes et leur familles ? OUI

Est-ce une atteinte à leur dignité ? OUI

Est-ce que Stéphane Bourgoin rouvre des blessures et des traumatismes ? OUI

Les Editions Glénat BD se rendent-elles complices d'un tel mépris pour les victimes? OUI

Stéphane Bourgoin démasqué  depuis quelques semaines comme étant un imposteur (voir les articles sur Le Monde, Le progrès, Arrêt sur Image, La dépêche, la RTBF, dans lesquels gendarmes, avocats, policiers, magistrats, agents du FBI le dénoncent) n'en demeure pas moins une bonne source de revenus. Nombreuses sont les personnes à avoir demandé aux Editions Glénat de s'exprimer, mais personne n'obtient de réponse. 

Par cette pétition, je souhaite rendre cette démarche collective et publique afin que les Editions Glénat prennent conscience de l'affront fait aux victimes, que ces ignobles BD soient purement et simplement retirées de la vente.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !