Pétition fermée

Mai 67 en Guadeloupe: 50 et après ???

Cette pétition avait 494 signataires


                      Lyannaj Pou Mé 67 & Kolèktif Doubout Pou Mé 67

                                    ensemble pour une même cause!

                                              RAPPEL DES FAITS

Le 24 mai 1967, les ouvriers du bâtiment de Guadeloupe se mettent en grève pour obtenir une augmentation de salaire de 2,5% et la parité en matière de droits sociaux.

Le 26 mai vers midi, une foule est rassemblée devant la Chambre de commerce, à Pointe-à-Pitre et attend pendant que se déroulent des négociations entre organisations syndicales et représentants du patronat. Ils apprennent d'un représentant syndical que les négociations sont rompues.
Des affrontements ont lieu entre gendarmes et manifestants.
Les gendarmes mobiles font usage de la force et tirent sur les manifestants à balles réelles. Jacques Nestor, militant du Groupe d'organisation nationale de la Guadeloupe (GONG) sera le premier à tomber sous les balles. Par la suite, plusieurs victimes seront à déplorer (Georges Zadig-Gougougnam, Ary Pincemaille, Camille Taret, Gildas Landre...)
Dans ce climat de répression sanglante tout individu adulte, voir adolescent était pris pour cible pourchassé, arrêté et/ ou assassiné.
Le 27 mai, les étudiants de Guadeloupe, horrifiés, par ces événements tragiques, décident de manifester à leur tour. Il s'en suit alors une violente répression des forces de l'ordre, avec son lot d'arrestation et d'assassinat.
Le nombre exact de victimes reste inconnu. A ce jour, l'Etat Français a reconnu 87 morts ce qui reste paradoxal par rapport aux déclarations officielles du moment et/ou aux nombreux témoignages d'époque.
Un demi-siècle plus tard, et toujours la même question : « Que s'est-il passé? »

Liyannaj Pou Mé 67 & Kolèktif Doubout Pou Mé 67, ont avant tout une volonté commune de restaurer la mémoire bafouée des Oubliés, ceux qui n’ont pas été reconnus dans les 87 morts… C’est la volonté de la Diaspora de se réconcilier avec son histoire.


Liyannaj Pou Mé 67 & Kolèktif Doubout Pou Mé 67, c’est le combat du souvenir. « Jou nou ké mété ajounou Poko vwè jou » (Sonny Rupaire).

Liyannaj Pou Mé 67 & Kolèktif Doubout Pou Mé 67, c’est le travail de transmission pour que nos enfants puissent le raconter à leurs enfants, pour que plus jamais de tels événements ne se reproduisent, pour que plus jamais le peuple ne sombre dans l’aliénation, l’assimilation et l’oubli.

2017 : Les archives nationales pourront-elles être consultées afin que la vérité sur Mai 67 puisse être dévoilée ?
Nous réclamons JUSTICE pour tous ceux qui ont perdu la vie.
Nous réclamons JUSTICE pour toute les familles qui ont perdu des enfants.
Nous demandons LA VÉRITÉ car la Guadeloupe a droit à la dignité et au respect.

Nous, Mouvman Kiltirèl : AKIYO – CHOUKAJ - 50/50 - MAS LIBÉRASYON - VOUKOUM - ÉRITAJ - LE PWEN? - KA FRATERNITÉ - MAS KA KLÉ - KARIBEAN MAS - MAS A WOBÈ - MAS AIYO - MAS AN NOU - MAS MÉLÉ - TI KANNO – VIBWASYON A MAS- NASYON A NÈG MAWON - RESTAN LA - MK BOULA - KONNTGOUT - RADIKAL MAS- MAS BÒKÒKA - MANGROV LA - MIYO - MAS AN BISTAN - BWA BANDÉ Sommes engagés dans la lutte identitaire et la défense de notre histoire afin que le peuple Guadeloupéen puisse regagner sa dignité!!!

La signature de cette pétition permettra de mener plus loin la lutte engagée pour la vérité sur ces massacres dans la démarche juridique entreprise par le KOMITÉ MÉ 67 en mai 2005 !

"Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir"
Frantz Fanon, Les Damnés de la Terre (1961).



Lyannaj Pou Mé67 & Doubout Pou Mé 67 compte sur vous aujourd'hui

Lyannaj Pou Mé67 & Doubout Pou Mé 67 a besoin de votre aide pour sa pétition “douboutpoume67@gmail.com: Mai 67 en Guadeloupe: 50 et après ???”. Rejoignez Lyannaj Pou Mé67 & Doubout Pou Mé 67 et 493 signataires.