Stop à la répression syndicale

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Depuis le 03 avril, début du conflit contre la réforme du ferroviaire, la direction SNCF fait preuve de répression envers les grévistes et plus particulièrement envers les représentants du personnel. 

Sur la région de Montpellier, un mandaté CHSCT est convoqué devant un conseil de discipline à Lyon le 18 juillet 2018, pour la simple et unique raison d'avoir tenue une torche sur le quai de la gare de Nîmes, le 14 mai dernier, journée "sans cheminots.

La sanction demandée pour le conseil de discipline est la "radiation des cadres de l'entreprise" soit le licenciement pur et simple malgré un dossier vide. 

Cette sanction est directement demandée par le cabinet de Guillaume Pepy et a pour but de faire "un exemple dans une région où le rapport de force est eleve depuis le début du conflit. 

Cette pétition sera remise à la direction SNCF afin de démontrer que les cheminots se battront toujours contre la répression et contre l'injustice. 

                                 STOP!



Syndicat CGT Cheminots De Nîmes compte sur vous aujourd'hui

Syndicat CGT Cheminots De Nîmes a besoin de votre aide pour sa pétition “Direction Maintenance et Travaux Sud Est Pôle Relations Sociales : Stop à la répression syndicale”. Rejoignez Syndicat CGT Cheminots De Nîmes et 7 351 signataires.