Pour l'abolition de la suspension des employés qui ont sauvé un chien au CHU de Québec

0 a signé. Allez jusqu'à 75 000 !


Le 5 juillet dernier, 4 employés du CHU de Québec ont été suspendus après avoir secouru un chien de la chaleur dans une automobile en attendant l'arrivée des policiers. Ils lui ont donné de l'eau et l'ont apporté dans le service de messagerie de l'hopital. L'hopital, qui autorise pourtant les chiens guides et les chiens accompagnateurs, a justifié cette suspension pour des raisons de salubrité, ce qui ne tient pas puisque des normes de salubrité contrôlant pour les chiens déjà permis sont certainement déjà en vigueur. Il s'agit donc d'une application rigide des normes de l'établissement. Aujourd'hui, les employés contestent la suspension qui leur a été imposée.

CONSIDÉRANT QUE les animaux sont des mammifères comme nous et qu'ils peuvent donc ressentir la douleur et la souffrance. Le code civil du Québec reconnaît maintenant cette sensibilité dans l'article 898.1.

CONSIDÉRANT QUE ce statut d'être sentient et de droit à avoir ses besoins de base comblés a été reconnu par le gouvernement du Québec en 2015 par le projet de loi 54, adopté le 4 décembre.

CONSIDÉRANT QUE laisser un animal dans une automobile mourir de déshydratation à la chaleur est une forme de maltraitance et aussi pénible pour un chien que pour un enfant. 

CONSIDÉRANT QUE les employés du CHU ont respecté le point 5 de l'article 1 c) en assurant les impératifs biologiques de l'animal et que nul ne peut, par son acte ou par omission, faire qu'un animal soit en détresse (article 6).

CONSIDÉRANT QUE le système de santé québécois devrait favoriser et récompenser le travail des employés empathiques tel que ceux-ci afin de prôner un système compatissant et des soins qui respectent la dignité. 

CONSIDÉRANT QUE le motif de suspension est illégitime, les chiens étant déjà permis dans les établissements de santé sous certaines conditions et des normes de salubrité conséquentes étant appliquées pour les patients.

Les citoyens signataires demandent qu'on accorde gain de cause aux employés qui contestent leur suspension pour avoir sauvé la vie d'un chien au CHU de Québec. 

Sources citées:

- Article de Radio-Canada, 29 août 2017: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1052959/chien-secouru-a-lenfant-jesus-les-employes-contestent-leur-suspension  

- Article dans La Presse, 28 août 2017: http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201708/28/01-5128327-suspendus-pour-avoir-secouru-un-chien.php 

- Projet de loi 54, loi visant l'amélioration de la situation juridique de l'animal, 2015: http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=5&file=2015C35F.PDF  

Pour de l'information rapide et facile, basée sur des articles scientifiques, sur la sentience des animaux, leur conscience et leur capacité de ressentir la souffrance et les émotions, voir le science et vie de janvier 2017 (numéro 1192), disponible en ligne sur le site Internet de la revue.

 



Lisa compte sur vous aujourd'hui

Lisa HUDON a besoin de votre aide pour sa pétition “Direction du CHU de Québec: Pour l'abolition de la suspension des employés qui ont sauvé un chien au CHU de Québec”. Rejoignez Lisa et 58 310 signataires.