Petition Closed
Petitioning Président du Conseil Général de Seine Maritime Didier Marie and 24 others

Didier Marie Président du Conseil Général de Seine Maritime Maintenir le budget de la prévention spécialisée sans réduction

Nous venons d’apprendre que, dans le projet de budget du département de Seine Maritime pour l’année 2013, il est prévu une baisse de 50% de la dotation globale pour la prévention spécialisée (on passerait de 6 874 2O8 € en 2012 à 3 462 237 € en 2013 !!!!). Cette diminution de 50% du budget de toutes ces associations va avoir pour conséquence immédiate et mathématique le licenciement de 80 à 100 éducateurs de prévention spécialisée. La prévention spécialisée est aujourd’hui reconnue dans sa fonction de médiation sociale et de lutte contre toutes les exclusions, dans des territoires en marge de la République. Qui demain pour recréer un lien social déjà fragile avec les jeunes ? Qui pour enrayer leur dynamique d’exclusion ? Qui pour les aider à s’insérer ? Qui pour éviter la dégradation de leur situation ? Qui pour repérer les conduites à risques ? Qui pour prévenir la délinquance dans ces quartiers ? Qui pour créer du lien social ?...

Letter to
Président du Conseil Général de Seine Maritime Didier Marie
Conseiller Général du canton de Saint-étienne-du-Rouvray Hubert Wulfranc
Conseiller Général du 3e canton de Rouen Bruno Bertheuil
and 22 others
Conseiller Général du canton de Sotteville-les Rouen Ouest Pierre Carel
Conseiller Général du 1er canton de Rouen Eric De Falco
Conseiller Général du 7e canton de Rouen Ludovic Delesque
Conseiller Général du 6e canton de Rouen Mamadou Diallo
Conseillère Générale du 4e canton de Rouen 6ème Vice-Présidente du Département Caroline Dutarte
Conseiller Général du 3è canton du Havre 14ème Vice-Président du Département Gérard Heuzé
Conseiller Général du canton de Fécamp Maire de Fécamp 3ème Vice-Président du Département Patrick Jeanne
Conseiller Général du canton d'Argueil Maire de Croisy sur Andelle Daniel Buquet
Conseillère Générale du 7è canton du Havre Nathalie Nail
Conseiller Général du 2e canton du Havre Jean-Louis Jégaden
Conseillère Générale du 8e canton du Havre Mireille Garcia
Conseillère générale Sandrine Hurel
Vice Président du conseil général Jumel Sébastien
Vice Président du conseil général Rouly Nicolas
Conseillère Générale du 6ème canton du Havre Brigitte Dufour
Conseiller Général du canton de Montivilliers Daniel Fidelin
Conseillère Générale du canton du Havre 4 Agnès Firmin-Le Bodo
Conseillère Générale du canton du Havre 5 Anita Gilletta
Conseillère Générale du 1er canton du Havre Annie Guillemet
Conseiller Général du 2e canton de Rouen Patrick Herr
Conseiller Général du 9ème canton du Havre 10èm Michel Barrier
sauvons la prévention spécialisée
Maintenir le budget de la prévention spécialisée sans réduction
Lettre ouverte aux 69 conseillers généraux de la Seine-Maritime

à Mesdames et Messieurs les Conseillers Généraux,

Nous venons d’apprendre que, dans le projet de budget départemental pour l’année 2013, il est prévu une dotation globale pour la prévention spécialisée de 3 462 237 € au lieu d’une dotation pour l’année 2012 de 6 874 2O8 €. Cette diminution de 50% du budget de toutes ces associations va avoir pour conséquence immédiate et mathématique le licenciement de 80 à 100 éducateurs de prévention spécialisée. Certaines associations ne
pourront plus fonctionner et devront fermer en licenciant tout leur personnel.

Les éducateurs de prévention spécialisée ont un rôle social extrêmement important, contribuant à la sécurité de leur territoire d’intervention, à l’insertion et à la promotion sociale des personnes en difficulté. C’est une contre-vérité de dire que la dotation de 3 500 000 € va «contribuer au développement social dans les zones fragiles»1 alors que c’est l’inverse qui va se produire.

Pour rappel, c’est l’arrêté du 4 juillet 1972 qui a officialisé la prévention spécialisée, comme nouvelle forme d’approche éducative. La loi du 6 janvier 1986 a transféré aux départements sa mise en œuvre.
La prévention spécialisée doit tendre, par ses actions, à prévenir la marginalisation et faciliter l’insertion, la promotion sociale des jeunes et des familles dans les lieux où se manifestent des risques d’inadaptation sociale (en référence au Code de l’Action Sociale et des Familles).

Ainsi, la prévention spécialisée met en œuvre une forme d’action préventive et éducative fondée sur les principes suivants
- Libre adhésion et recherche de l’acceptation de l’intervention,
- Absence de mandat nominatif,
- Anonymat et confidentialité,
- Non institutionnalisation des actions,
Et des modalités d’intervention spécifiques :
- Travail de rue et présence sociale,
- Accompagnement social et éducatif,
- Actions collectives éducatives et sociales, et actions collectives de
quartier.

Toutes les associations de prévention spécialisée de Seine-Maritime ont été autorisées par arrêté de Monsieur le Président du Département de Seine-Maritime en date du 27 septembre 2007, après avis favorable émis par le Comité Régional de l’Organisation

Budget Primitif 2013, p. 2.11.29, article 5.10
Extrait des conventions tripartites liant le Département, les villes et les associations de prévention spécialisée.

Sociale et Médico-Sociale de Haute-Normandie. Des conventions tripartites ont été signées
avec les villes concernées pour la période 2010-2014. De plus, un référentiel de la
prévention spécialisée a été établi pour cette même période, conformément aux
orientations départementales.

Il est de la plus haute importance que la prévention spécialisée qui touche les publics
les plus fragiles et les plus défavorisés ne subisse aucune diminution de dotation alors que
cette dotation est déjà inférieure à l’ensemble des budgets des associations.

La prévention spécialisée est aujourd’hui reconnue dans sa fonction de médiation
sociale et de lutte contre toutes les exclusions, dans des territoires en marge de la
République. Qui demain pour recréer un lien social déjà fragile avec les jeunes ? Qui pour
enrayer leur dynamique d’exclusion ? Qui pour les aider à s’insérer ? Qui pour éviter la
dégradation de leur situation ? Qui pour repérer les conduites à risques ? Qui pour prévenir
la délinquance dans ces quartiers ? Qui pour créer le développement social local ?...

Le vote de ce budget est de la responsabilité de chacun d’entre vous. Il en va du
devenir des populations et des territoires en grandes difficultés.

Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs les Conseillers Généraux, l’expression de nos
sentiments distingués.

Les Associations de Prévention Spécialisée.

AFPAC, Association du Foyer de Prévention et d’Animation de Canteleu,
AHAPS, Association Havraise d’Action et de Promotion Sociale,
APER, Association de Prévention de l’Est de Rouen,
APRE, Association de Prévention de la Région Elbeuvienne,
AREJ, Association Rouennaise d’Education de la Jeunesse,
ASPIC, Association Stéphanaise de Prévention Individuelle et Collective,
Association du Foyer Duquesne,
Association Les Nids - BSPS, Baie de Seine Prévention Spécialisée.