MISE A JOUR DU 27 février 2015 :

HONTEUX !

Rendez-vous annulé pour les parents !

Un coups oui, un coups non, une réunion, un appel téléphonique, un mail, et on recommence. Celà dure comme ça depuis la fin de la grève de la faim de Bruno Richard, c'est à dire plus de 5 mois, pour quelques heures de kinées... Et Robin n'a toujours pas de soin et son état se dégrade par le manque de soin. L'ARS-IDF et le Ministère de la Santé devraient clairement dire qu'ils veulent détruire cette famille et qu'ils attendent un vrai drame pour enfin se débarrasser de Robin définitivement.

Mesdames et Messieurs les médecins, n'avez-vous pas prêté serment de soigner les gens ???

RESTONS MOBILISES

Rémi Guilabert - Vice-Président ARR

HTTP://ASSO.ROBINRICHARD.FREE.FR

 

MISE A JOUR DU 25 février 2015 :

Peut être une avancée pour Robin. En effet, plus de 5 mois après l'arrêt de ma grève de la faim devant le ministère de la santé et de multiples réunions, l'ARS-IDF nous confirme le 3 mars prochain une réunion avec la Pitié-Salpêtrières, en vue d'un probable transfert de Robin en rééducation. Nous restons très prudents. Tout cela pour quelques heures de kinée et autre rééducation... Etrange...

Il est capital de continuer à signer cette pétition. Merci 

PLUS D'INFOS SUR LE SITE DE L'ASSOCIATION ROBIN RICHARD QUI NOUS SOUTIENT ET QUI NOUS AIDE

HTTP://ASSO.ROBINRICHARD.FREE.FR

Bruno RICHARD

 

MISE A JOUR DU 31 JANVIER 2015 :

Près de 5 mois après la fin de ma grève de la faim devant le ministère de la santé, après plusieurs réunions avec l'ARS-IDF, après un protocole de soin accepté et validé, toujours rien n'est mis en place pour Robin dont l'état physique et moral continue de se dégrader doucement. la vie de mon fils n'a donc aucune valeur aux yeux de l'ARS-IDF et du Ministère de la santé, qui ne tiennent aucun compte de l'urgence, ou plutôt font tout pour perdre du temps à Robin en bloquant les soins. nous sommes assez désespérés et vraiment inquiets pour lui. Que devont nous faire ? Nous avons peur. Qui va taper du poing sur la table pour nous aider ? Merci à tous les gens qui nous soutiennent. L'état ment en continuant de dire que notre fils est en état végétatif et donc qu'il ne peut pas avoir de soins sur la base d'une pseudo expertise truquée qui a duré 3h au lieu de 10 jours et que nous avons refusé. Pour qu'on se taise, on nous menace même de nous retirer la tutelle de Robin...

Aidez nous, nous sommes désespérés et très inquiets pour la santé et le devenir de Robin. Merci

Bruno RICHARD

HTTP://ASSO.ROBINRICHARD.FREE.FR

 

MISE A JOUR DU 4 JANVIER 2015 :

Association Robin Richard Antenne Suisse - Genève

ENGLISH TRANSLATION

Who is Robin?

Robin is a child who has had the misfortune to go with his twin brother Maxime, both no older than 14 years old, on a school trip organized by their middle school - College Simone de Beauvoir in Vitrolles - mountain biking across the county.

Two days after the start of this adventure, on March 29, 2007, in the city of Trets (13), and as Robin had just won the race of the day, he was struck on the head by a single flash of lightning, heard more than 20km away, leaving him lifeless. The shock of the lightning that crossed his body from head to toe was so incredibly powerful (from 400,000 to 2,000,000 volts, 30,000 ° C, and from 30,000 to 300,000 amp) that Robin was thrown out more than 10 meters away on the edge of a cliff, where his brother Maxime found him. Max White, the organizing teacher, immediately practiced resuscitation and brought Robin back to life while waiting for rescue.

Arriving in hospital, in La Timone, Robin was alive! He survived such an accident, but he was in a deep coma and burnt all the way down following the passage of the lightning.
His state was soon deemed hopeless by the medical team who started to harrass his parents to make the decision to disconnect him from the life support machines.

Against the advice of the doctors, Robin's parents refused to put an end to their son's life and there began a long battle for life!

His parents never gave up. Every day they would make the trip to Hyènes (83) 120 km away from their home to boost Robin and try to get him out of that coma. And after eight months, that's what he did. Robin woke up from his coma.

But the medical profession, very annoyed and probably offended by that twist started to do everything to prevent his getting better, even going as far as breaking his arm and literally denying the superb advances Robin was making.

His Parents, Annick and Bruno, were determined to prove that Robin had come out of his coma, and even started a hunger strike so that Robin should have exams to prove it. Tardieu and Professor of Bicetre in Paris in their favor.

After two years, after intense suffering, struggle, work from Robin and his parents, brother and sister, the interventions of several personalities such as Roselyne Bachelot-Narquin then Minister of Health, Serge Dassault, or Gilbert Collard, a lawyer and friend of Robin's parents, regular coverage in the media such as the famous newspaper La Provence or Radio Maritima, and supported by an ever growing number of friends and supporters and of course the Association ROBIN RICHARD, Robin was finally transferred to Marseille. But it is very difficult to convince the medical profession of their mistakes.

Robin stayed two years in the center of Marseille without any physio treatment. There he was kept in bed until 4pm and sent back to bed again at 5pm. The only obsession of the head of the department: "When is it that Robin is going home?" at all costs.

Yet Robin was progressing with the work of his parents, and he now stands up with help. Annick and Bruno Richard, exasperated by the attitude of the doctors again, called to Mr Eric Diard who was a member of the French Parliament at that time and Xavier Bertrand, then Minister of Health, who heard them and came to their help. The Minister very touched by their situation decided to take care of Robin and immediately sent him to a different center so that he could have adapted care at last and brought him to Paris for the surgery of his mouth which had been blocked since the accident. Finally on January 10, 2012, Robin took off for Paris.

On March 8, 2012, as expected, Robin's mouth was successfully operated on by the famous Professor Lantieri, at the Georges Pompidou European Hospital in Paris, but the presidential elections came. The originally planned care program was stopped and Robin was once again abandoned by the medical profession that made fun of his "royal" status and did not care about the treatment he should have, leaving him every day in untold suffering.

But Robin's parents did not give up, and even undertook two more hunger strikes in front of the Ministry of Health of Ms. Marisol Touraine to be heard and so that the planned treatment should be resumed.

And yet today Robin continues to progress only with the help of his parents ... At the time being, Robin is for a period of 3 months (But would changing centers every three months or so be really favorable to Robin's treatment?!) in the Coubert rehabilitation center (77), where he receives a bit more care, but not enough, about 2 to 3 hours of actual physio a week. There he is well treated and a new operation on his mouth is expected to finish the job abandoned by Professor Lantieri for very questionable reasons.

His Parents, to make his story known and denounce all the abuse, inaction, and even bad faith of the medical profession, decided to write a book "Robin, le jour où le ciel se déchira" Jacob-Duvernet Editions.

In April 2013, Marisol Touraine and François Hollande sent letters in support, stating that Robin should indeed receive care and treatment fit to his pathology. To this date, these writings are only empty promises since nothing has changed in the care program that is delivered to him.

The purpose of this petition is to make the French President of the Republic and the Minister of Health and Social Affairs react, so that Robin should finally be treated as he should be. Because we expect our leaders to respect their commitments, especially when they are written.

Cristelle Centanin - ARR antenne Suisse-Genève

http://asso.robinrichard.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=885

 

MISE A JOUR DU 2 JANVIER 2015 :

TOUJOURS PAS DE SOINS POUR ROBIN NI DE CENTRE, CA TRAINE MALGRE L'URGENCE

http://metatv.org/annick-et-bruno-richard-le-combat-d-une-vie-meta-tv

Bonne Année 2015 à tous et un gros bisou de Robin qui se bat comme un lion sur la planche que lui savonnent Marisol Touraine et l'ARS-IDF.

plus d'infos sur le site Association Robin Richard

HTTP://ASSO.ROBINRICHARD.FREE.FR

MISE A JOUR DU 30 DECEMBRE 2014 :

à ce jour, rien de changé pour Robin, toujours en attente du bon vouloir de l'ars-idf et du ministère de la santé. certes des discussions on été engagés le 13 octobre avec l'administration, mais à ce jour toujours pas de centre de rééducation pour Robin et les choses trainent malgré nos propositions de protocole de soins. L'état de santé de Robin sur un plan biologique est stable, en revanche sur le plan physique et moral ça se dégrade et nous sommes très fatigués et très inquiets pour son avenir alors qu'il se bat pour guérir.

MISE A JOUR DU 25 DECEMBRE 2014 :

L'Association Robin Richard souhaite
un joyeux Noël à Robin et sa famille
Beaucoup de choses se sont passées cette année autour de Robin.
Je voudrai par ce petit message remercier l'ensemble des membres de l'Association Robin Richard
qui se sont mobilisés sans relâche pour Robin au cours de nombreuses manifestations cette année.
Dernièrement, Bruno, le papa, a dû refaire une grève de la faim pour que Robin ait des soins
et grâce à l'émission de Julien Courbet sur RTL
et Sarah Frickh qui s'est démenée sur ce dossier et qui continue à agir,
grâce à beaucoup de politiques de tous bords, médias, célébrités, et grâce aux réseaux sociaux et aux milliers de gens,
la mobilisation est devenue mondiale autour de Robin et sa famille. 
Bruno a pu suspendre son action et entamer une discussion avec l'administration.
Pourtant en ce jour de Noël, rien de concret n'est réellement acté, les réunions s'enchaînent, ça traîne et toujours rien. 
Restons mobilisés autour de Robin ! 
Joyeux Noël et bonne fin d'année à tous
Merci pour Robin.

Rémi Guilabert
Vice-Président ARR

HTTP://ASSO.ROBINRICHARD.FREE.FR

MISE A JOUR DU 18 DECEMBRE 2014 :

Toujours pas de soins pour Robin, pas de nouvelles ni du ministère de la santé ni de l'ARS-IDF qui apparemment continuent à gagner du temps et laissent pourrir la situation. L"état de santé de Robin tant physique que morale se dégrade par ce manque de soin, tout est fait pour nous décourager et le décourager. Nous parlons là de quelques heures de rééducation en kinée, ce n'est pas la lune, mais ils rechignent à lui donner cela, pourquoi ??? est-ce des représailles, certainement, est-ce qu'ils se protègent de leurs erreurs, certainement, ont-ils des choses à cacher, certainement. on nous menace même discretement sur la tutelle de Robin (ars-idf) si on ne se tait pas. Mon pauvre Robin rien ne lui est épargné. Aujourd'hui, nous avons très peur pour lui. Aidez nous, aidez le à remonter la pente, en vous mobilisant et en signant cette pétition massivement. Ce qui arrive à Robin peut arriver à n'importe qui, et c'était en plus une sortie scolaire. Honte à ceux qui l'empêchent de guérir. Nous ne lâcherons jamais, sa santé n'est pas négociable. Vais-je devoir retourner sur le banc devant le ministère de la santé ??? Noël approche...

Plus d'infos sur le site de l'association Robin Richard

HTTP://ASSO.ROBINRICHARD.FREE.FR

 

MISE A JOUR DU 9 DECEMBRE 2014 :

Depuis cette réunion, plus de nouvelles de l'ARS-IDF ni du ministère de la Santé qui trainent encore et Robin n'a toujours pas de soin.

Allons nous devoir monter une crèche de la faim à noël devant le ministère ???

Réunion à l'ARS-IDF 
2 décembre 2014
Recadrage très houleux concernant le protocole de soin de rééducation kinéqui ne nous satisfaisait pas. La demande va être refaite avec les arguments que nous avons apporté. Concernant le nouveau centre, 3 nous ont été proposées, nous attendons plus de précisions de la part de l'ARS-IDF

Bruno RICHARD

MISE A JOUR DU 18 NOVEMBRE 2014 :

je tiens à remercier Monsieur Fabien Herisson pour avoir initié et tenu cette petition jusqu'à ce jour.

Depuis le 10 octobre dernier, date de ma suspension de grève de la faim devant le ministère de la santé, au bout de 33 jours, plusieurs choses se sont passées.

13 octobre, une première réunion au ministère de la santé réunissant un grand nombre de personnes qui se sont occupées de Robin dans leurs domaines respectifs, l'ARS-IDF et nous même. Statut quo mais volonté de l'ars d'avancer.

23 octobre, une seconde reunion à l'hôpital Percy de Clamart avec la direction de l'hôpital, l'ars et nous même. reconnaissance par l'ars d'une erreur concernant "l'etat vegetatif" de Robin et proposition par nous d'un protocole de soin, acceptation par l'ars qui devra le faire valider par les differents intervenants de la premiere reunion dans les 15 jours.

12 novembre, troisième réunion à l'hôpital Percy de Clamart avec la direction de l'hôpital, l'ars et nous même. Il manque une validation, toujours pas de proposition de centre ni de protocole de soin validé. l'ars propose une prochaine reunion que nous refusons. nous proposons que 2 des experts les plus concernés par le futur protocole se rencontre et finalise le tout.

25 novembre prochain, reunion des deux experts et l'ars pour finaliser le protocole de soin et ensuite commencer à chercher un centre de reeducation pour l'appliquer.

Dans l'attente, Robin est toujours sans soins de rééducation tellement fondamentaux et vitaux pour lui... mais il continue de progresser avec nous.

RIEN N'EST GAGNE, RESTONS MOBILISES ET SIGNEZ CETTE PETITION. MERCI POUR ROBIN

Plus d'informations sur le site de l'Association Robin Richard

HTTP://ASSO.ROBINRICHARD.FREE.FR

Bruno RICHARD

 

MISE A JOUR DU 1 OCTOBRE 2014 :

Bruno Richard a entamé sa grève de la faim, comme annoncé le 4 septembre, et en est à ce jour à son 24ème jour, en attendant d'être reçu par le Ministère de la Santé.

De nombreux médias se font le relais de son combat, mais la mobilisation doit se poursuivre pour qu'enfin, Robin puisse bénéficier des soins nécessaires et qu'il ne soit plus considérer comme un cas désespéré.

Tous ensemble, soutenons Bruno et sa famille, et relayons cette pétition au plus grand nombre.

 

MISE A JOUR DU 4 SEPTEMBRE 2014 :

Les parents de Robin continuent de se battre pour que leur fils reçoive des soins adaptés.
En janvier dernier, Bruno Richard, le papa de Robin, déclarait sur Maritima Radio qu'un protocole de soin allait être mise en place. Depuis, ils attendent toujours.

Aujourd'hui Bruno Richard critique les services de santé en évoquant "une pseudo expertise selon laquelle Robin serait dans un état végétatif et n'aurait donc pas besoin de rééducation". Une conclusion qui a provoqué la colère des parents qui mettent eux en avant les progrès de leurs fils.
Le papa de Robin annonce qu'il entamera dès lundi 8 septembre une nouvelle grève de la faim devant le ministère de la santé à Paris.

 

MISE A JOUR DU 2 SEPTEMBRE 2013 :

Plus de 2 semaines après l'annonce d'une médiation, et alors que celle-ci a eu lieu il y a plusieurs jours, rien n'a évolué. Le planning des soins dispensés à Robin sont strictement les mêmes que ceux des derniers mois, à savoir 3 heures de kiné par semaine. Il est intolérable de constater que rien ne bouge et qu'on laisse un jeune homme de 20 ans sans soins adaptés. Il faut continuer à faire parler de cette situation, à diffuser auprès des médias, de vos contacts.

 

MISE A JOUR DU 15 AOUT :

Ce 14 août, le chef de cabinet de Marisol Touraine (et non elle-même) a reçu Bruno Richard et lui propose, au terme de son 17ème jour de grève de la faim, une médiation avec le responsable de l'ARS. Il lui a été précisé, ce qui est assez édifiant, que les écrits de François Hollande et de Marisol Touraine n'avaient aucune valeur, et que seuls les médecins avaient le pouvoir de décision sur les soins à apporter à Robin.

Si les écrits d'un Ministre ou du Président de la République n'ont aucune valeur, c'est très inquiétant pour un pays dit démocratique et pour la République.

Quoi qu'il en soit, Bruno Richard, a accepté cette médiation, sans conviction et avec méfiance, pour que le dossier avance. Néanmoins, une grande vigilance sera apportée sur la suite de ce dossier, et il n'est pas à exclure des actions plus percutantes qu'une grève de la faim s'il ne devait pas y avoir de suites encourageantes pour les soins de Robin.

Au nom de Bruno et Annick, les parents de Robin, de sa famille et de ses amis, merci à tous les signataires de cette pétition qui aura permis de faire bouger les choses et de montrer qu'il y avait du monde pour soutenir Robin. Mais le combat continue... On compte sur vous.

 

Robin a été frappé par la foudre en 2007. Il a besoin de soins adaptés à sa pathologie. Le manque de soins appropriés entraîne une irrémédiable dégradation de son état de santé.

Qui est Robin ?

Robin, est un enfant qui a eu la malchance de partir avec son frère jumeau Maxime, tous deux âgés alors de 14 ans à peine, en sortie scolaire, organisée par leur collège - le Collège Simone de Beauvoir à Vitrolles - "la traversée du département en VTT".

Deux jours après le départ pour cette aventure, le 29 mars 2007, dans la commune de Trets (13), alors que Robin vient de gagner la course du jour, il est frappé sur la tête par un seul et unique coup de foudre, entendu à plus de 20km de là, le laissant sans vie.

Le choc de foudre qui l'a traversé de la tête aux pieds est incroyable de puissance entre 400.000 et 2.000.000 de volts, 30.000° C, entre 30.000 et 300.000 ampères, il est alors projeté sur plus de 10 mètres sur le bord d'une falaise, où son frère Maxime le retrouve. Max Blanc le professeur organisateur, pratique alors immédiatement la réanimation et le ramène à la vie en attendant les secours.

Arrivé à La Timone, Robin est Vivant ! Il a survécu à un tel accident, mais il est dans un coma très profond et brûlé sur tout le trajet de la foudre et dans un état jugé sans espoir par le corps médical qui harcèle les parents pour le "débrancher".

Contre l'avis de ces médecins, les parents refusent d'achever leur fils et là, commence un long combat pour la vie !

Les parents ne baissent pas les bras, ils font chaque jour le voyage jusqu'à Hyères (83) à 120 km de leur domicile pour stimuler Robin et essayer de le sortir de ce coma. Et au bout de 8 mois, Robin sort du coma.

Mais le corps médical, très embêté et probablement vexé par ce rebondissement va tout faire pour empêcher cette évolution, allant même jusqu'à lui casser le bras, niant cette superbe avancée de Robin.
Les parents, Annick et Bruno, bien décidés à prouver que Robin est sorti du coma, doivent même faire une grève de la faim pour que Robin ait des examens pour le prouver. Et le Professeur Tardieu de Bicêtre à Paris leur donne raison.

Au bout de deux années, après d'intenses souffrances, de combat, de travail de la part de Robin et de ses parents, frère et sœur, sur l'intervention de plusieurs personnalités telles que Mme Roselyne Bachelot-Narquin alors ministre de la santé, Serge Dassault, ou bien Gilbert Collard, l'avocat et ami des parents, relayé régulièrement par les médias tels que le célèbre journal La Provence ou bien Radio Maritima, et soutenus par un nombre croissant d'amis de tous horizons et bien sûr l'Association Robin RICHARD, Robin est enfin transféré à Marseille.

Mais, il est très difficile de faire admettre au corps médical qu'il se trompe. Robin reste encore deux ans dans ce centre de Marseille sans soin de kiné et maintenu au lit jusqu'à 16h et recouché à 17h.  La seule obsession du chef de service est "quand est-ce que Robin va rentrer chez lui", à tout prix. Pourtant, Robin progresse avec le travail de ses parents, il tient maintenant debout avec de l'aide.

Annick et Bruno RICHARD, excédés par l'attitude encore une fois des médecins, font appel à Monsieur Eric Diard alors Député et Monsieur Xavier Bertrand, alors Ministre de la Santé, qui les entendent et leur viennent en aide.

Le Ministre très touché par la situation décide de prendre Robin et de le changer immédiatement de centre, de le faire venir à Paris pour le faire opérer de la bouche qui est bloquée depuis l'accident, puis qu'il soit pris en charge dans un centre afin qu'il ait enfin des soins adaptés.
Enfin le 10 janvier 2012, Robin décolle pour Paris.
Le 8 mars 2012, comme prévu, Robin est opéré de la bouche avec succès par le célèbre Professeur Lantièri, à l'Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris, mais les élections présidentielles arrivent et le programme de soins initialement prévu est stoppé.

Et Robin est à nouveau laissé à l'abandon par le corps médical qui se moque royalement de son état et des soins qu'il devrait avoir, le laissant chaque jour dans des souffrances indescriptibles.

Mais les parents ne lâchent rien et sont même obligés de refaire 2 grèves de la faim devant le Ministère de la Santé de Mme Marisol Touraine pour se faire entendre et pour que l'on reprenne les soins prévus.

Pourtant Robin continue de progresser avec uniquement l'aide de ses parents…

Aujourd'hui, Robin se trouve pour une durée de 3 mois (règle du centre réservée à Robin, encore un traitement de faveur...) dans le centre de rééducation de Coubert (77), où il a un peu plus de soins, mais pas encore assez, environ 2 à 3 heures de kiné réelle par semaine. Il est bien traité. Il attend une nouvelle intervention pour sa bouche pour finir le travail abandonné par le Professeur Lantièri pour des raisons très discutables.

Les parents pour faire connaitre son histoire et dénoncer toutes les dérives et l'immobilisme, voire même la mauvaise foi du corps médical, ont décidé d'écrire un livre "Robin, le jour où le ciel se déchira" aux Editions Jacob-Duvernet.

En avril 2013, Marisol Touraine ainsi que François Hollande, courriers à l'appui, se sont engagés à ce que Robin puisse disposer de soins adaptés à sa pathologie.

A ce jour, ces écrits ne restent que de vaines promesses puisque rien n'a changé dans le programme des soins qui lui sont prodigués.

Pour que ça change

Son père a entamé depuis le 29 juillet, une grève de la faim, d'hydratation et de prise de traitement cardiaque.

Un minimum d'hydratation étant nécessaire, il s'octroie 3 à 4 cafés par jour additionnés de 3 sucres, pour pouvoir tenir le coup.

Cette pétition a pour but de faire réagir le Président de la République ainsi que la Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, afin que Robin soit enfin soigné comme il devrait l'être.

Parce que nous attendons de nos gouvernants qu'ils respectent leurs engagements, surtout lorsque ceux-ci sont écrits.

 

Rejoignez la page Facebook Soignons Robin: https://www.facebook.com/pages/Soignons-Robin-Richard/167368963450580?fref=ts

Letter to
Ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Droits des femmes Marisol Touraine
Ministre de la Santé et des Affaires Sociales Marisol Touraine
Président de la République française François Hollande
and 1 other
Ministre des Affaires sociale, de la Santé et des Droits des femmes Marisol Touraine
Nous vous demandons de respecter vos engagements d'avril 2013 concernant la mise en place de soins adaptés pour Robin Richard, et ce, dans les plus brefs délais.