Pétition fermée

Des nouvelles têtes au CNCI & au CNG !

Cette pétition avait 2 431 signataires


Près de 9000 étudiants en médecine ont composé des examens nationaux, dans des conditions déplorables. La raison : un dossier progressif (DP) était déjà présent lors des ECNi tests de 2016.

 

Ça aurait pu ne pas être si grave si la situation similaire ne s’était pas produite par les étudiants en odontologie ce même mois.

Ça aurait pu ne pas être si grave si cet examen ne conditionnait pas les 40 (voire plus) prochaines années d’exercice des futurs médecins.

Ça aurait pu ne pas être si grave s’il ne venait pas sanctionner au moins 3 années de travail dans des conditions exécrables, entrainant de très (trop !) nombreux cas d’anxiété, de dépression, et de suicides, comme l’a montré l’enquête santé mentale des étudiants et jeunes médecins.

 

Il est inadmissible qu’un dossier déjà traité par certains se retrouve éligible.

Il est inadmissible qu’un tel dossier passe une commission de validation, au regard du peu d’annales à consulter.

Il est inadmissible que les étudiants paient sans cesse les errements de certains.

 

Le CNCI (Centre National du Concours d’Internat) doit être capable de :

  • Proposer suffisamment de nouvelles épreuves (de qualité !) chaque année
  • Vérifier que les questions tirées au sort n’ont pas déjà été traitées par des étudiants

Tout membre pas d’accord avec ces 2 principes doit quitter ses fonctions. Lorsque les objectifs ne sont pas atteints, un renouvellement des personnes est également nécessaire, sous le contrôle des Ministères des Affaires Sociales et de la Santé et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

 

Le chef du bureau des concours médicaux nationaux, Mr Serge Aubert, s'est exprimé dans Paris Normandie. Il a présenté ses excuses ? Pas vraiment : "Ils ont planché une journée de plus, ce n’est pas dramatique. Je ne comprends pas l’état de détresse des étudiants. Ils vont être confrontés à des choses beaucoup plus graves dans les services".

Ces paroles sont scandaleuses et méritent sanction de la part de Mme Danielle Toupillier, directrice du CNG, qui a reçu l'année dernière la légion d'Honneur pour avoir réussi à organiser les ECNi.

 

On apprend en plus ce jour qu'un autre dossier aurait été fait en conférence à Nice, et les étudiants sont attente d'une décision par le jury.

Trop, c'est trop !

 

Les étudiants reçoivent de fausses promesses chaque année, il est maintenant temps de passer aux actes !

 

L'équipe GECNi

(regroupant les pages Facebook GECNi, Fun Médical, Actus et débats médicaux et Innovations médicales et le Twitter @G_ECNi)



GECNi compte sur vous aujourd'hui

GECNi a besoin de votre aide pour sa pétition “Des nouvelles têtes au CNCI & au CNG pour la fin du mépris des étudiants en médecine”. Rejoignez GECNi et 2 430 signataires.