Demande de démission du conseiller fédéral Alain Berset, et dissolution de la Taskforce

0 a signé. Prochain objectif : 10 000 !


Monsieur le conseiller fédéral Alain Berset,

La Suisse a soif d’un retour à la normalité, et d’une gestion moins anxiogène de la situation.

Elle veut une politique qui lui assure le respect de sa démocratie, de son économie et la bienveillance de sa société.

Votre gestion du dossier Covid depuis le mois de février 2020 s’est révélée être un naufrage, impliquant de graves défaillances et aboutissant à un chaos économique et sociétal intolérable.

Par vos mesures autoritaires et liberticides vous avez bafoué la Constitution fédérale de la Confédération suisse qui protège les droits fondamentaux de tout citoyens suisse:

Art. 2 :
1 / La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l’indépendance et la sécurité du pays.
2 / Elle favorise la prospérité commune, le développement durable, la cohésion interne et la diversité culturelle du pays.

Art 10 :
2 / Tout être humain a droit à la liberté personnelle, notamment à l’intégrité physique et psychique et à la liberté de mouvement.

Sous couvert de sécurité sanitaire, vos mesures en qualité de conseiller fédéral à la santé ont eu de graves conséquences sur la santé psychique et physique de la population, ainsi que des répercussions désastreuses sur l’économie et sur les dépenses publiques liées à cette gestion.

Vous avez mis en place une dictature sanitaire intolérable qui fait honte à la dignité des personnes alors que rien ne justifie ces mesures excessives.

Vous avez disséminé via les médias la peur d’autrui, une paranoïa sociale alimentée par des informations anxiogènes à répétition, dirigée par des lois autoritaires et arbitraires. Vous avez insufflé un climat destructeur dans l'économie qui aujourd’hui suffoque de vos mesures, et imposé des décisions catastrophiques pour des pans entiers de notre tissu économique qui se retrouve aujourd'hui en danger de mort.

Les jeunes et les adolescents portent le fardeau de super-propagateurs, entraînant des effets psychologiques de solitude et de dépression en masse avec des mesures aussi absurdes que dommageables. Ils n’ont pas bénéficié de la bienveillance et de l’attention que l’on doit à cette génération, sacrifiant et perturbant leur étude, scolarité, développement et vie sociale.

Ce scénario se répète à l’égard de nos anciens qui mouraient en silence et à huis clos dans les EMS lors de la première vague. Une hécatombe qui représente plus de la moitié des décès dus à la Covid-19.

Un traumatisme insupportable ou des milliers de familles n’ont pas pu voir leurs parents, pour leur dire un dernier adieu.

LOI COVID-19

Le 13 mars 2020, le Conseil fédéral a déclaré l’état d’urgence lui permettant de gouverner pendant 6 mois par simple ordonnance. Cette loi Covid-19 a sans cesse été prolongée et élargie à des ordonnances et à des dispositions générales vous octroyant les pleins pouvoirs, pénalisant mois après mois la population par des mesures autant odieuses qu’absurdes.

Alors que les mesures extraordinaires et temporaires étaient censées lutter contre une pandémie qui reste à définir en terme de taux de mortalité, nous nous trouvons aujourd’hui avec une loi Covid arbitraire qui vise à prévenir la propagation de la Covid-19 et à interrompre les chaînes de transmission avec une prolongation jusqu’en 2031. [ 1 ]

La population s’est levée pour contester ces pleins pouvoirs et vos mesures liberticides, c’est ainsi qu’au 16.01.2021, nous sommes 90'000 référendaires à nous opposer à cette loi, en attendant que l’ensemble du peuple suisse puisse s’exprimer. [ 2 ]

Malheureusement cela ne se fera pas avant le mois de Juin 2021, une échéance trop lointaine tant vos décisions sont lapidaires pour la population.

Sous couvert de sécurité sanitaire, votre dictature sanitaire n’a que trop durée, la Swiss National COVID-19 Science Task Force présente en son sein trop d’experts en conflits d’intérêts directs et indirects avec les laboratoires pharmaceutiques, Swissmedic présente depuis des décennies des conflits d'intérêts majeurs avec les laboratoires pharmaceutiques et la Bill & Melinda Gates Foundation.

INFLUENCE & INTÉRÊTS

Avec 229 millions de contribution à l’OMS en 2019, la fondation Gates a un poids considérable dans l’Organisation mondiale de la santé, elle représente le deuxième plus important contributeur, ce qui lui permet de peser en faveur de certaines de ses convictions comme la vaccination massive, au détriment d'autres traitements. [ 3 ]

Une influence qui pose problème et soulève des questions quant aux décisions d’autorisations accordées ou non par Swissmedic aux traitements de la Covid-19. En référence à ce propos, on peut se demander les intérêts et l’influence que peut peser la fondation Bill & Melinda quand elle apparaît à hauteur de 2’232’000 dollards USD de donation dans la comptabilité de Swissmedic   :

En 2015, 1’332’000 dollars USD versé de Bill & Melinda Gates Foundation à Swissmedic

https://www.gatesfoundation.org/How-We-Work/Quick-Links/Grants-Database/Grants/2015/

En 2020, 900’000 dollars USD versé de Bill & Melinda Gates Foundation à Swissmedic

https://www.gatesfoundation.org/How-We-Work/Quick-Links/Grants-Database/Grants/2020/02/INV-005033 

Élément qui fait l’objet d’une interpellation déposée le 16.12.2020 par M. Addor Jean-Luc soulevant la question de l'indépendance de Swissmedic vis à vis de la fondation Bill Gates (délibérations non encore traitées au Conseil).[ 4 ] + [ 4.1 ]

Bill & Melinda Gates, une fondation philanthropique connue pour être partenaire fondateur de Gavi (Alliance mondiale de la vaccination), à hauteur de 5.46 milliard USD de financement direct entre 2000-2025. [ 5 ]

Gavi, cette même fondation qui s’est vu octroyer le 23.09.2009 un régime juridique spécial, des privilèges et des immunités sur le sol suisse signé au nom du Conseil Fédéral par l’Ambassadeur Paul Seger. Un régime qui démontre toute l'influence que peut porter cette institution pour jouir des mêmes privilèges et immunités que ceux qui sont accordés à une organisation intergouvernementale en Suisse. [ 6 ]

Le Conseil Fédéral, et Swissmedic entretiennent bien des liens d’intérêts de manière directe ou indirecte avec la fondation Bill & Melinda Gates ainsi que GAVI. Alors même que vos mesures, et les lois mises en place nous poussent avec férocité vers une vaccination de masse, votre gestion interroge et nécessiterait une enquête sur le principe de transparence.

TRAITEMENTS & MESURES 

Scandale du Remdesivir vendu par le laboratoire Gilead sous le nom de Veklury en Suisse.

Il est devenu le 30 juillet le premier médicament contre le Covid à recevoir une autorisation de mise sur le marché par Swissmedic, alors même que des experts tiraient la sonnette d’alarme indiquant « la possibilité d’importants effets secondaires » de ce médicament, de même que son coût relativement important et ses implications logistiques, puisque il doit être administré par voie intraveineuse.

Médicament finalement dénoncé le 20.11.2020 par des études et par l’OMS pour son inefficacité quelle que soit la gravité du patient. Ce traitement est toujours autorisé par Swissmedic et utilisé dans les hôpitaux suisses, à l’instar d’autres traitements. [ 7 ]

Scandale des faux positifs et du test RT-PCR qui aujourd’hui à lui seul détermine l’anxiogénité résonante des cas positifs dans les médias, et la valeur absolue à toutes vos mesures liberticides. Pourtant nombre de professeurs, et d’experts en santé publique se sont montrés abasourdis par cette méthode.

Dès le 29.08 des experts américains s’étonnaient que les RT-PCR tels qu’ils sont pratiqués puissent servir de test de contagiosité dans le cas d’une infection par le Sras-Cov-2 [ 8 ] + [ 8.1 ]

Vous avez été incapable d’édicter une valeur Ct fiable pour l’ensemble des laboratoires et une harmonisation de cette valeur en Suisse. Ainsi notre pays se base sur du vent pour récolter la tempête de vos mesures.

Il était de votre responsabilité de gérer cette situation et d’harmoniser cette mesure pour informer clairement la population. Édicter une stratégie cohérente, et claire sur des données fiables et uniformes dans toute la Suisse. Cela n’a jamais été fait.

Antoine Hubert ceo de Swiss Medical Network indiquait le 07.10.2020 lors d’une interview accordée à l’Illustré que les tests RT-PCR effectués en Suisse se font sur une base de 40 à 50 Ct, propos confirmés par des laboratoires et par le Dr. Astrid Stuckelberger. [ 9 ]

Les études de diverses éminentes universités américaines, tout comme les experts expliquent clairement qu’une valeur Ct supérieure à 35 cycles d’amplification ne peut donner un résultat probant pour conclure de la positivité d’un “CAS” défini comme aujourd'hui positif.

Ces faits ne sont pas nouveaux Monsieur le conseiller fédéral, pourtant l’opacité sur le taux d’amplification et une harmonisation de cette valeur en dessous de <35 Ct par les laboratoires n’a jamais été mise sur la table des discussions. La pays avance dans une confusion la plus totale depuis la mise en place de ces tests. [ 10 ]

Face à ce scandale sanitaire, l’OMS a émis une alerte médicale le 14.11.2020 : “L'OMS a reçu des commentaires d'utilisateurs sur un risque élevé de faux résultats du SRAS-CoV-2 lors du test d'échantillons à l'aide de réactifs RT-PCR sur des systèmes ouverts." [...] "Fournissez la valeur Ct dans le rapport au fournisseur de soins de santé demandeur."

Il est invraisemblable d’attendre que l’OMS sollicite les États à plus de vigilance pour réaliser qu’il y a un réel problème de sensibilité, de méthodologie entraînant de lourdes conséquences.

La cour d’appel Portugaise à jugée le 18.11.2020, le test RT-PCR trop sensible et non fiable pour déclarer une personne malade ou dangereuse pour autrui. … “Sur la base des preuves scientifiques actuellement disponibles, ce test [le test RT-PCR] n’est pas en soi capable d’établir sans aucun doute si la positivité est effectivement équivalente à une infection par le virus CoV-2 du SRAS, pour plusieurs raisons, dont deux sont de première importance : la fiabilité du test dépend du nombre de cycles utilisés ; la fiabilité du test dépend de la charge virale présente."

A travers le monde, un nombre important de procès sont en cours afin de dénoncer cette méthode et la sensibilité du test RT-PCR.

Pourtant malgré les signaux d’alerte, rien de bouge, rien n’évolue, rien n’avance et votre département continue à communiquer et à se satisfaire d’une méthode tendancieuse et très probablement biaisée pour amasser la source des données communiquées jours après jours à la population: cas positifs, cas contacts, taux de reproduction pour dicter vos mesures et voler nos libertés.

Il est incroyable et invraisemblable qu’en 2020, 2021 nos libertés, et notre pays reposent sur cette hypothétique mesure, au détriment des dommages psychologiques, financiers, sociétaux dus à un diagnostic erroné.

Au 27.01.2021, Le Conseil fédéral adopte une nouvelle stratégie, elle engloutit 1 milliard supplémentaire pour dépister les asymptomatiques, un non-sens et scandale de plus pour faire vivre la peur dans la population.

On poursuit quoi exactement aujourd'hui ? Une pandémie de gens sains et/ou asymptomatiques ?

Aucune preuve scientifique d'infection d'individus asymptomatiques :

Depuis le début de la pandémie, l'agent pathogène du SRAS-CoV-2 s'est vu attribuer la propriété particulière qu'il peut également être transmis par des personnes sans symptômes (soi-disant transmission asymptomatique).

Le port du masque, ainsi que toutes vos mesures sur une population saine, bouleversent complétement nos jeunes, perturbent nos vies, notre économie, alors que ces mesures sont basées sur cette thèse bien qu'il n'y ait aucune preuve empirique fiable à ce jour.

Le 20 novembre 2020, une étude à grande échelle menée en Chine a fait sensation, 9 899 828 millions d'habitants de la ville de Wuhan y ont participé (environ 92,9% de la population de la ville). En résumé, les chercheurs de Wuhan arrivent à la conclusion qu'il n'y a aucune preuve que les cas asymptomatiques identifiés posaient un risque pour la population générale. De toute évidence, la charge virale des porteurs sains du SRAS-CoV-2 est si faible qu'elle n'est pas suffisante pour provoquer une maladie grave chez d'autres personnes. [ E1 ]
 
Une autre étude Danoise publiée le 18 novembre dans les Annals of Internal Medicine démontre l’inutilité des masques.
 
Raisonnablement, et sans preuve scientifique contraire, on peut alors se demander si les excès de vos mesures sur une population saine et/ou asymptomatique, ne causeraient pas plus de préjudice corporel avec atteinte à notre intégrité physique et mentale, que de bénéfice.

A chaque mesure, la Suisse s'endette un peu plus, en 2020, 15 milliards de francs ont été dépensés dans vos mesures. En 2021, on en est déjà à 15 milliards selon la source du journal la Liberte.ch

Vous rendez-vous compte des sanctions financières que vous imposez à une  population saine pour la tenir sous contrôle.

Toujours sous couvert sanitaire, il est inquiétant de constater que nous nous rapprochons dangereusement d'un contrôle social sur le modèle Chinois, l'un des futurs possibles de la société numérique (application de traçage, QR code, passeport numérique vaccinal, contrôle de nos libertés de déplacement, paiement numérique).
 
DOMMAGES

Monsieur le Conseiller fédéral, votre fonction implique de grandes responsabilités, de peser vos décisions, vos mesures et d’avoir une vision du bénéfice risque de ces dernières. Votre fonction vous impose de veiller au bien-être et à la santé de vos concitoyens. La santé mentale est une composante essentielle de la santé, et l'OMS définit la santé comme suit: «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité».

A travers vos mesures, vous ne remplissez pas fonction et ne prenez pas en compte le bien-être de vos concitoyens, fragilisant la santé mentale de la population et provoquant une détresse psychologique de masse.

Aujourd’hui, des millions ont été dépensés dans les mesures sanitaires appliquées.

Des milliards ont été engloutis pour aider, et soutenir l’économie suite à vos mesures, et cela ne suffira évidemment pas, cela n’évitera évidemment pas la disparition de notre tissu économique.

Des milliards de pertes se chiffrent sur la fermeture de notre économie, des milliers de familles se retrouvent sans ressources, licenciées, en faillite et/ou au bord de la ruine.

Plus de 50% des restaurants sont menacés de faillites d’ici à mars 2021 [articles du 24heures], sans parler de la culture, des loisirs, du secteur événementiel, du sport et par effet domino l’ensemble de l’économie qui mettra des décennies à se relever de vos mesures.

Rien, absolument rien ne justifie votre injonction à fermer notre économie, et à infliger des mesures délétères et nuisibles à la population.

Ces méthodes se rapportent à une forme de pression et de chantage économique, d'après une interprétation des données statistiques très contestable et injustifiables.

Je découvre un visage de notre démocratie et de notre gouvernance que je n’aurais jamais pu imaginer possible en Suisse.

Ces faits, Monsieur le Conseiller fédéral, vous en êtes responsable et votre nom sera associé à ce naufrage de manière indélébile dans les livres d’histoire.

Alors que le système de santé fait partie des plus coûteux au monde, depuis plus de 10 ans le nombre d’hôpitaux de soins généraux ont été réduits en Suisse. [ 11 ]

Qu’avez-vous mis en place pour changer cette tendance ? Pourquoi aucune mesure fédérale n’a été entreprise pour solliciter avec le même autoritarisme qui vous qualifie, les cliniques privées à l’accueil des “patients Covid”.

Des collectifs de médecins en Suisse ont vu le jour pour dénoncer vos mesures. En démocratie, l’état doit laisser le champ ouvert à la contestation et à la controverse scientifique, aujourd’hui ce n’est pas le cas.

Pour ces raisons le collectif-santé.ch regroupant au 16.01.2021 plus de 807 professionnels de santé ont signé un moratoire sur la vaccination arnM dont nous reviendrons plus loin.

Les avis des professionnels de la santé sont mis de côté au profit des décisions litigieuses de la Taskforce et de Swissmedic.

Monsieur le conseiller fédéral, ne voyez-vous pas le cri d’alarme des milieux économiques que vous sacrifiez. Ne sentez-vous pas la colère, la détresse, la défiance et l'inquiétude grandissante dans la population ?

Ne prétextez plus la Covid comme coupable, jamais elle n’a infligé de fermeture, ni de mesures liberticides, cette désastreuse réalité sont vos faits d’armes.

VACCINATION ARN messager, EXPERIMENTATION GENIQUE & VACCIN OGM

Le sujet qui fâche, la porte de sortie que nous réserve le conseil fédéral. Vaccination ou vaccin génique ? Car jamais dans l’histoire de la santé humaine un vaccin à base d’arnM n’a été utilisé.

A l’heure actuelle les laboratoires eux-mêmes n’ont pas les réponses à toutes les questions, que soulèvent un tel mode de vaccination.

Nous n'avons aucun recul, alors qu’une volonté de vaccination de masse du Conseil fédéral se dessine clairement.

En Août 2020, M. Tanner membre de la Task force souhaitait que 80% de la population suisse soit vaccinée.

Le 6 janvier en conférence de presse, vous avez clairement annoné les objectifs fédéraux:

> tous les résidents d’EMS (volontaires) vaccinés d’ici fin janvier,
> tous les volontaires de plus de 75 ans vaccinés d’ici fin février,
> 70% des personnes de plus de 65 ans vaccinées d’ici fin mars,

Entre libre choix de se faire vacciner et stratégie de santé publique, la frontière est mince pour que le Conseil fédéral n’applique son autorité et n’oblige des groupes cibles à se faire vacciner avec une technologie vaccinale soulevant encore énormément de questions dans les milieux scientifiques.

Pourtant, avec aplomb, vous affirmiez le 19.12.2020, en regardant le peuple Suisse dans les yeux “Le vaccin est EFFICACE et SUR”. Seul vous êtes responsable de ce propos.

Une "sûreté" en complète contradiction avec la situation Norvégienne. Démarrée fin décembre, la Norvège a déjà dû revoir sa stratégie vaccinale après 33 décès dû à la vaccination Pfizer, source de l’agence norvégienne des médicaments.

Swissmedic déclarait au 21.01.2021, 5 décès en lien avec l'injection du vaccin Pfizer et 42 déclarations d’effets indésirables. L'Europe compte 71 décès comptabilisés au 18.01.2021 en relation directe avec l'injection du vaccin arnM. [ 12 ]

Les Etats-Unis comptent au 18.01.2021, 55 décès survenus parmi les personnes ayant reçu les vaccins Moderna et Pfizer-BioNTech, selon le VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System), une base de données fédérale.

La Californie, vient également de demander l’arrêt temporaire des injections d’un lot du vaccin Moderna en raison d’un trop grand nombre d’effets indésirables.

Sans compter les décès après vaccination à travers le monde en cours d’investigation, les effets de troubles neurologiques qui commencent à se faire connaître, les réactions anaphylactiques qui se multiplient à travers le monde.

Rappelons-nous que nous sommes à  peine à 1 mois du début des campagnes de vaccination mondiale, alors que ces remontées inquiétantes surviennent déjà.

Qu'en sera-t-il à 6 mois à 1 an, et sur les effets secondaires à long terme ?

La responsabilité juridique de ces laboratoires pharmaceutiques sera-t-elle toujours présente pour payer les victimes (indemnisation
et réparation morale) ou piocherez-vous dans l'argent publique ? Toute la transparence à ce sujet doit-être faite, car en définitif il s'agit de notre argent.

La vérité c’est que nous sommes en plein test sur la population alors qu'aucune approbation régulière n’est encore délivrée sur notre territoire. Ce vaccin fait l’objet de données incomplètes selon Pfizer-BioNTech. [ 13 ]

Le vaccin Pfizer est en phase d'expérimentation avec une approbation limitée de Swissmedic et non régulière :

Source Pfizer [ 14]  : “Le 11 décembre 2020, le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 n'a pas été approuvé ni autorisé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, mais a été autorisé pour une utilisation D'URGENCE par la FDA en vertu d'une autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) pour empêcher Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)”... [ ]

Source Piszer [ 15 ]  : “Le statut d'approbation du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 varie dans le monde entier. Dans les pays où le vaccin n'a pas été approuvé par l'autorité de réglementation compétente, il s'agit d'un médicament expérimental et son innocuité et son efficacité n'ont pas été établies.

Source Biontech / Pfizer Suisse [ 16 ]  : Vendu sous le nom de COMIRNATY ® en Suisse le vaccin PFizer a une approbation limitée: en raison de données cliniques incomplètes au moment de l'évaluation de la demande d'approbation, le médicament COMIRNATY ® est approuvé pour une durée limitée (art. 9a de la loi sur les produits thérapeutiques).

L'admission temporaire est nécessairement liée au respect des conditions en temps voulu. Une fois que cela a été atteint, l'approbation temporaire peut être convertie en approbation régulière.

A la lecture de ces informations, vous relayez des affirmations sur la vaccination qui s'apparentent à un mensonge d’Etat. Son innocuité et son efficacité n'ont pas été établies, le laboratoire Pfizer lui-même le reconnaît, il n’est donc ni “efficace et sûr”.

Hormis ce fait, l’association DU – die Unabhängigen a déposé le 23.12.2020 un recours contre l’homologation par Swissmedic du vaccin de Pfizer-BioNTech.

Elle a introduit le même jour, une dénonciation auprès du Département fédéral de l’intérieur contre le traitement du Covid-19 par l’OFSP et s’inquiète notamment des éventuelles nanoparticules qui pourraient influencer l’ADN des personnes vaccinées.

Inquiétude relayée par le collectif-santé.ch regroupant 807 professionnels de santé qui ont signé un moratoire sur la vaccination arnM.

En effet, ce "plan vaccinal" est aujourd’hui présenté comme un vaccin traditionnel, alors qu’il s’agit d’une information génique. Appellation qui est même définit par la généticienne Alexandra Henrion-Caude et ancienne directrice de l’Inserm comme une « Expérimentation Genique » de masse sur une population saine [ 17 ].

Quand au vaccin AstraZeneca, il s’agit d’un vaccin OGM, raison pour laquelle le 14 Juillet 2020 le Conseil de l’UE a donné son accord pour assouplir sa position sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), afin d’éviter les goulets d’étranglement qui pouvaient survenir dans le cadre d’essais cliniques effectués dans plusieurs pays pour un vaccin contre le coronavirus.

AstraZeneca, vaccin OGM commandé par le conseil fédéral pour environ 5,3 millions de doses dans le cadre d’un vaste accord européen, et présentant déjà des problèmes méthodologiques survenus dans l’essai de phase 3. [ 17.1 ]

Pfiez et Moderna, une vaccination arnM comportant une information génique, possiblement obligatoire et un passeport Covid dénoncé par le mouvement MLS, cela en fait beaucoup à nous faire avaler. Plus nous avançons dans cette gestion de crise, plus la perspective de nos droits et de nos libertés fondent comme neige au soleil.

A nouveau, plus de 54’000 référendaires se sont levés pour soumettre vos folles dérives à votation par le peuple. [ 18 ]

“Vaccination efficace ? “ La Haute autorité de santé Française tout comme Infovac.ch mentionnent : “On ne sait pas encore avec certitude si le vaccin empêche aussi la transmission du coronavirus”. Est-ce là l’efficacité que vous vantiez à l’antenne ou des données tronquées d’annonces des laboratoires ?

MESURES 2021 & LIBERTÉ

Début Janvier 2021, alors que la Suisse souffre de vos mesures de fin d’année, et malgré une baisse notable des taux de décès et de contamination, vous persistez à renforcer vos mesures criminelles pour l’économie et liberticides pour la population, sous prétexte du Variant Anglais.

Dans le même temps, le 11.01.2021 l’Inserm se montrait rassurant sur le variant Anglais « SRAS-CoV-2, B.1.1.7 ».

En effet, les données cliniques recueillies confirment que ce variant ne porte aucune modification significative de sa virulence. [ 19 ]

De plus, les résultats d'une première étude à grande échelle sur le variant Anglais sont maintenant disponibles, ils démontrent une propagation plus rapide de 6% par rapport à la variante classique, cette variante existe depuis le mois de septembre. [ 20 ]

Nouvelle communication anxiogène et mesures inadaptées aux vues de cette information. L'influence sur la propagation du virus est donc gérable, et la panique que propage à nouveau le gouvernement en fermant l'économie est tout à fait inappropriée.

La dignité de l'être humain réside dans ses libertés, vous n’avez cessé de les entacher et de les réduire par des mesures injustifiables, préjudiciables et nuisibles à la population.

Nombreuses sont les insatisfactions actuelles quant au fonctionnement de notre démocratie. Votre représentation politique de cette crise est biaisée et reflète une image faussée de la population et de la crise que nous traversons.

L’analyse détaillée des données statistiques de l’OFSP en corrélation avec le profil de la population et le vieillissement de la population démontre qu’il n’y a eu aucune sur-mortalité dû à la Covid en 2020.

Il y a eu plus de décès dans une population de plus en plus nombreuse de 80 ans et plus. Ce n’est pas le cas des 40 - 69 ans où 2020 s’avère même moins meurtrier depuis 2010.

Faut-il également rappeler que 2012, pour sa part, a été plus fatal que 2020 pour toutes les classes d’âge. [ 21 ]

Faut-il également rappeler que dès le mois de mars 2020, à partir de la semaine 11, les données de l’Influenza et les rapports sur la grippe ont fortement été détournés en faveur de la Covid-19.

l’OFSP communique : “La pandémie actuelle de COVID-19 influence la collecte des données relatives aux affections grippales dans le cadre de la surveillance Sentinella. D’une part, les symptômes du COVID-19 sont similaires à ceux de la grippe (Influenza).“

Au vue de cette information, et des chiffres de la grippe disparue cette année, il est raisonnable de penser que les résultats des tests RT-PCR effectués sur des patientes grippaux, influencent fortement les données de cas positifs à la Covid-19.

CONCLUSION

La gestion du dossier Covid, dépasse largement le cadre sanitaire et soulève plus largement la question des conflits d’intérêts avec les laboratoires, l’indépendance de nos instances et de nos autorités. Les intervenants et les médias ont contribué à l'affolement et à la panique quotidienne de la population.

Vous n'avez à aucun moment tempéré ce climat anxiogène et néfaste pour vos concitoyens.

Monsieur le Conseiller fédéral, la balance bénéfice / risque dans votre aptitude à gérer le dossier Covid-19, révèle une incapacité de votre part et de votre équipe à apaiser la situation, à préserver notre économie, à tranquilliser l’hystérie anxiogène des médias, et à traverser cette crise sereinement.

Une incapacité à réguler des décisions sur l'ensemble du pays, cette gestion ressemble plus à un médiocre match de ping-pong renvoyant sans cesse la balle, à la responsabilité citoyennes, et/ou aux cantons, et/ou au Conseil fédéral.

Vos décisions ont déjà crée d'énormes préjudices à la population, infligent d'immenses dégâts collatéraux à l’économie et à notre société, et enfin, vos mesures liberticides bouleversent en profondeur l’équilibre de la société et la confiance qu’elle vous accordait.

Notre dignité d'être humain, nos libertés sont en permanence bafoués par votre représentation sanitaire de cette crise. La peur instaurée depuis le début, conduit à pérenniser des mesures restrictives lourdes aux conséquences sociales dramatiques. Il est urgent d’abandonner cette logique folle et de revenir à la gestion traditionnelle d’une virose. 

Les valeurs qui fondent le contrat social, ce principe de souveraineté du peuple appuyé sur les notions de liberté, d'égalité, de respect des libertés publiques est au cœur de notre démocratie. Ces valeurs sont incompatibles avec votre gestion de la situation que nous traversons et les mesures que vous nous imposez.

Je terminerais par l'extrait d'un texte de Paul Touboul, professeur de médecine.

"On ne peut impunément mettre à l’arrêt un pays pour combattre un agent infectieux, certes contagieux mais dont la létalité n’excède pas celle de la grippe. Qu’on continue à le surveiller à l’abri de tout tapage médiatique, l’affaire est du ressort de toute nation chargée de protéger ses citoyens. Mais maintenir pour cela un état de guerre est un non-sens qui nous conduit à un naufrage collectif. L’urgence est là, la vie doit reprendre ses droits dans notre pays, toute latitude étant restituée à l’activité socio-économique et à la culture pour s’exprimer, l’individu retrouvant quant à lui dans son quotidien les ingrédients qui le motivent et le structurent. En somme une existence libre, sans peur et ouverte sur l’avenir. Garder un œil sur le virus, comme d’ailleurs sur toutes les menaces qui nous entourent, ne doit pas mettre en péril nos raisons de vivre."

En conclusion, par la représentation des signataires de cette pétition :

> Nous demandons votre démission sans délai à la fonction de Conseiller fédéral à la santé
> La dissolution sans délai de la « Swiss National COVID-19 Science Task Force »
> Une totale transparence des possibles conflits d'intérêts des experts, des décisionnaires, des intervenants, des autorités, des Hôpitaux en lien avec les laboratoires pharmaceutiques et/ou la foundation Bill Gates dans la gestion du dossier Covid.
> Un rapprochement avec les collectifs de médecins et experts en santé publique pour les décisions sanitaires et de santé publique
> La suppression sans délai des mesures de fermetures économique, pour tous les secteurs d'activité
> La suppression sans délai des mesures liberticides infligées/imposées à la
population

Selon l’article 33 de la Constitution fédérale, tout un chacun peut lancer une pétition. Qu’elle soit lancée sous forme écrite ou online, la pétition n’a pas de valeur juridique en soit, mais l’autorité à laquelle la pétition est adressée est tenue d’en prendre acte.

Sources :

1 / https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20202070/index.html?fbclid=IwAR1i92M-P1ANjbcl_7sEk8v0kgqXCMbg-fyJ6rZ4ZQyiXHxzzWFlRKNTIfg

2 / https://referendum-droit-urgence.ch/

3 / https://www.who.int/about/finances-accountability/reports/A72_INF5-en.pdf?ua=1

4 / https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20204537&fbclid=IwAR2jqxOVNJEiDDUzlF1FppiOVj2knEcGV4igbVYM503JCRt4TiyhorT2wIE

4.1 / https://www.swissmedic.ch/swissmedic/fr/home/notre-profil/collaboration-internationale/collaboration-multilaterale-dans-le-cadre-d-organisations---d-in/bill-and-melinda-gates-foundation.html

5 / https://www.gavi.org/investing-gavi/funding/donor-profiles/bill-melinda-gates-foundation

6 / https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/20091983/index.html

7 / https://www.who.int/fr/news-room/feature-stories/detail/who-recommends-against-the-use-of-remdesivir-in-covid-19-patients

8 / https://www.nytimes.com/2020/08/29/health/coronavirus-testing.html

8.1 / https://medicine.yale.edu/labmed/sections/virology/COVID-19%20Ct%20values_YNHH%20Aug.%202020%20_395430_36854_v1.pdf

9 / https://www.illustre.ch/magazine/urgent-dissoudre-task-force-sanitaire

10 / https://www.advisory.com/daily-briefing/2020/09/01/covid-tests?fbclid=IwAR19uqSebOYK19sQuHLjCMcynTQvvPBk7fSmLABkoGQcE_n6EaZGeq9DiPw

11/ https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/sante/systeme-sante/hopitaux.assetdetail.14840677.html

12 / https://www.lci.fr/sante/video-covid-19-a-quoi-sont-dus-les-deces-post-vaccination-2176001.html

13 / https://www.swissmedicinfo.ch/ShowText.aspx?textType=FI&lang=FR&authNr=68225

14 / https://www.pfizer.com/science/coronavirus/vaccine

15 /  https://www.cvdvaccine.com/

16 / https://www.comirnatyeducation.ch/

17 / https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-covid-vaccin-la-geneticienne-alexandra-henrion-caude-nous-dit-tout

17.1 / https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/650-covid-19-vaccine-astrazeneca 

18 / https://fbschweiz.ch/index.php/fr/stopp-impfpflicht-fr

19 / https://up-magazine.info/le-vivant/sciences/78132-linserm-se-veut-rassurant-sur-le-variant-anglais-du-coronavirus/?fbclid=IwAR19uqSebOYK19sQuHLjCMcynTQvvPBk7fSmLABkoGQcE_n6EaZGeq9DiPw

20 / https://tkp.at/2021/01/18/studie-neue-variante-verbreitet-sich-um-6-prozent-schneller/

21 / https://phusis.ch/2021/01/14/mortalite-inedite-depuis-100-ans-la-rts-en-plein-biais-cognitif/?fbclid=IwAR0d_xyFtpofv3f84lJquRetqPA3vV-8WFDUSH8Sdbx_uBeqkajjqn4zJm4

E1 / https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2774707?utm_source=For_The_Media&utm_medium=referral&utm_campaign=ftm_links&utm_term=010721&fbclid=IwAR2kDvRAv9f3Mp_ZEzyUT-P3JafSbgWCsCLqnM-wzeTuYI0RmJzQlhzVMjc