Sauvons le boisé du curé

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


Le site naturel de la « Cabane du curé » est l'un des derniers espaces boisés qui a survécu au déboisement massif amorcé dans la ville de Contrecœur depuis une dizaine d'années. Il risque bientôt d’être rasé avec ses centaines d’arbres si on ne fait rien. Ce site fait partie de notre patrimoine et il est primordial de s’impliquer pour sa sauvegarde.

Vu du viaduc, c’est vers cet endroit que se posent nos yeux dès que l’on se dirige vers Contrecœur. Oui, nous encourageons la venue de nouveaux commerces sur notre territoire, mais pas à n’importe quel prix. Le déboisement inutile doit cesser et nous souhaitons une meilleure concertation avec nos élus afin de développer notre ville dans le plus grand respect environnemental et le plus grand respect de notre patrimoine

Considérant :

o  La valeur patrimoniale de ce boisé : legs fait au curé pour ses besoins de subsistance en 1686 par le Seigneur Antoine Pécaudy et appartenant à la Fabrique jusqu'en 2010 où une cabane à sucre y était exploitée depuis le début du siècle.

o  Les rôles écologiques de ce boisé ; purifier l’air et l’eau, aider à lutter contre la chaleur urbaine, augmenter l'absorption de gaz à effet de serre et contrôler le niveau de l'eau lors de pluies diluviennes.

o  La valeur culturelle de ce boisé: l'exploitation de ce site naturel pourrait servir à des fins d'interprétation et d'éducation pour la foresterie et l'acériculture, lui donnant un caractère unique au Québec. Aucune autre érablière artisanale n'est aussi accessible au public!

o  La valeur économique de ce boisé : les arbres augmentent la valeur foncière des propriétés et vu de l'autoroute, ce boisé (centre d'interprétation) donnerait un fort pouvoir attractif à la ville de Contrecœur favorisant par conséquent l'économie locale. Aussi, grâce à divers programmes destinés à protéger les espaces verts, la Ville pourrait acquérir le terrain en s'associant avec des propriétaires privés ou des organismes.

o  Son importance sur la qualité de vie des citoyens : les espaces boisés diminuent la pollution sonore et sont reconnus pour améliorer le bien-être psychologique des citoyens en plus d'être une source de découverte et d'observation de la nature. 

Nous demandons aux élus de Contrecœur de se prévaloir des dispositions de la loi permettant à la Ville de mettre ce terrain en "Réserve pour fins publiques"* afin de prendre le temps d'évaluer les différentes alternatives mises à notre disposition pour pouvoir préserver ce boisé.

 *L'exercice de ce pouvoir permet à la municipalité d'imposer, pendant la démarche de planification de l'aménagement du territoire, une réserve à des fins publiques pour une période initiale de deux ans et, sur renouvellement, pour une période de deux autres années. L'utilité de ce pouvoir réside dans la possibilité d'interdire des investissements de la part des propriétaires, investissements qui feraient augmenter les coûts éventuels d'acquisition par la municipalité. 

Sources : 

http://baladodecouverte.com/circuits/462/a-coeur-vaillant--circuit-patrimonial-de-contrecoeur (voir #16 - Carrefour giratoire)

Le rôle de l'arbre en ville : http://www.cerfo.qc.ca/index.php?id=16%27A=0

Note aux signataires : Change.org n'indique pas nécessairement votre ville de résidence, à moins que vous possédiez un compte personnel sur ce site. 
Dans le cas contraire, le lieu indiqué sera la ville trouvée par la géolocalisation de votre appareil (Iphone, tablette ou autre). 

Merci d'indiquer votre lieu de résidence en commentaire.



Demain à cœur compte sur vous aujourd'hui

Demain à cœur a besoin de votre aide pour sa pétition “Demain à coeur : Sauvons le boisé du curé”. Rejoignez Demain à cœur et 6 017 signataires.