La croissance du trafic aérien est contraire à l'urgence écologique

La croissance du trafic aérien est contraire à l'urgence écologique

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
GILET VERT a lancé cette pétition adressée à Députes et à

L'avion est le plus polluant des moyens de transport et l'aviation est un des seuls secteurs industriels au monde qui n’a aucun objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les lobbies de l'industrie aéronautique qui influencent les décideurs politiques ambitionnent de doubler, voire de tripler ou quadrupler la croissance du secteur au niveau international d'ici à 2050.  L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale indique qu’un total de 4,3 milliards de passagers ont été transportés par avion sur des services réguliers en 2018, soit une augmentation de 6,1% par rapport à l’année précédente. Euphorique, l'OACI prévoit de former 620 000 nouveaux pilotes dans les dix prochaines années. La multiplication des appareils entraîne l'urbanisation et la construction d'aéroports toujours plus gigantesques. En Europe, 28 nouveaux aéroports, qui sont également des zones commerciales, sont en projet ou à l'étude. 

A l'heure où des membres de la communauté scientifique craignent le point de rupture du système Terre, ne cessent d'alerter sur la gravité du dérèglement climatique et exhortent notre société à réduire de façon drastique l'exploitation et la combustion des énergies fossiles, la croissance fulgurante du transport aérien relève d'une vision à court terme fondamentalement suicidaire.

La loi d'orientation des mobilités est examinée en séance publique à l'Assemblée nationale à partir du 3 juin 2019. Citoyens conscients de l'urgence environnementale et climatique, nous apportons notre soutien aux députés qui déposent des amendements visant à réduire l'utilisation de l'avion au profit des moyens de transport les moins polluants, notamment du transport ferroviaire, et à mettre fin aux niches fiscales sur le kérosène accordées au transport aérien.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !