Débloquons Rennes 2

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Chers camarades,

L'université de Rennes 2, dont le président est Olivier David, est bloquée depuis le début de cette semaine (du 9 au 15 avril) pour lutter contre la loi ORE. L'assemblée générale du lundi 9 avril a été assez controversé, d'où cette pétition.

Voici le comptage des votes lors de l'assemblée générale de cette semaine :

58 abstentions
880 contre le blocage
1611 pour le blocage

Nous sommes, comme vous, des étudiants de l'université Rennes 2. Nous sommes apolitiques. Notre but n'est pas d'empêcher le dialogue des anti-loi ORE, mais d'empêcher que les pro-loi ORE et les étudiants anti-loi ORE, ou neutres mais étant contre les blocages ne soient écrasés lors des assemblés générales. De plus, bons nombres craignent que le climat ne se dégrade encore, et que ça dégénère.

Plusieurs faits ont été relevés comme lors de l'investissement du campus de la Harpe le 11 avril dans l'après midi avec notamment des manifestants cagoulés. Une odeur de peinture a également été signalé. Les manifestants ont interrompu les partiels en cours, volé du matériel dans le campus « qui manque déjà cruellement de moyens » étant la filière la plus en tension de Rennes 2. Des insultes ont également fusé. Des étudiants ont également été écarté de l'Assemblée Générale si ils exprimaient des désaccords trop prononcés au goût des pro-blocus. Le campus de Villejean a également été victime de dégradations. Des enseignants et des élèves ont également été agressé.

Les faits maintenant énoncés, plusieurs questions surgissent, plus ou moins légitimes mais deux questions sont soulevées régulièrement : l'utilité des cagoules ou de tout autre dispositif dissimulant l'identité d'un manifestant et la présence d'étudiants extérieurs à Rennes 2. Pourquoi se dissimuler ainsi alors que les photos, vidéos et médias ont été proscrite lors de la dernière AG ? Pourquoi des personnes extérieurs à Rennes 2 ont-elles eu le droit de voter et de participer à l'Assemblée Générale ?

Nous sommes conscient des problèmes que posent la loi ORE, mais nous défendons le droit d'étudier aujourd'hui ET demain. Aujourd'hui, beaucoup d'étudiants sont handicapés par les blocages, et voit leur frais quotidiens s'envoler avec leur année universitaire. Certains n'ont pas les moyens de repiquer leur année, et d'autres ne peuvent se contenter d'un 10 améliorable ayant des masters sélectifs ( le 10 améliorable dont il a été question en AG n'a pas été validé par l'administration ). Donc aujourd'hui, le blocage pose problème. Nous soutenons majoritairement les anti-loi ORE, mais la réalité du quotidien est tout autre que les idéaux de chacun. Nous sommes anti-blocage, mais pas avec les "débloqueurs".

Nous proposons aujourd'hui une solution pour le vote en Assemblée Générale pour ceux qui ne peuvent pas s'y rendre avec la possibilité de faire voter par procuration (preuve écrite sur papier ou PDF) ou encore, pour tous, un vote via Cursus.

Enfin, nous proposons deux alternatives au blocage qui permettraient de satisfaire chacun :

- Laissez les étudiants composer si ils le souhaitent, sans bloquer le campus. En revanche, ceux qui souhaitent peuvent boycotter les examens en déchirant tous ensemble leur sujet et en indiquant sur leur copie la raison pour laquelle ils font grève. Ils peuvent demander une note minimum si ils le souhaitent, sous réserve d'acceptation de l'administration. Tout cela doit bien sûr se faire dans un silence complet pour le respect des étudiants souhaitant composer. Ceux qui décident de composer ont également la possibilité d'écrire leur soutien au mouvement sur leur copie.


- Manifester dans Rennes et au siège de la présidence plutôt que sur le campus. Cela permettrait de corroborer un éventuel raz le bol collectif de plusieurs catégories socio-professionnelles mais également de faire des blocages utiles, qui ferait réagir, plutôt que de bloquer leur consœurs.

Pour plus de clarification, nous vous invitons à consulter le contenu de la loi ORE et les comptes rendues de l'AG et des anti-blocages.

 

Des étudiants.



Antiblocage compte sur vous aujourd'hui

Antiblocage RENNES 2 a besoin de votre aide pour sa pétition “Débloquons Rennes 2”. Rejoignez Antiblocage et 446 signataires.