Victoire

COUP DE COLÈRE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER

Cette pétition a abouti avec 20 signatures !


Coup de colère des Français de l’étranger !

Les Français établis hors de France sont une nouvelle fois ciblés comme une simple variable d’ajustement budgétaire, la matraquage fiscal poursuit sa marche en avant avec Emmanuel Macron.

Force est de constater que les 8 Députés LREM de l’étranger sont malheureusement incapables de défendre les droits et les intérêts des 2 millions de Français installés à l’étranger à l’Assemblée Nationale ! Ils sont Inaudibles et silencieux quand ils ne sont pas absents des débats…

Le triste bilan des 8 députés LREM des Français établis hors de France après 8 mois d’exercice du mandat parlementaire :

  • Suppression des aides sociales pour les Associations françaises de l’étranger ;
  • Suppression de 163 millions d’euros d’autorisations d’engagements la mission « action extérieure de l’état » ;
  • Annulation des crédits (programme 185) pour le réseau de l’AEFE de -33 millions d’euros ;
  • Suppression de postes de contrats titulaires de l’Éducation Nationale dans le réseau AEFE ;
  • Augmentation des frais de scolarité 2018-2019 dans les établissements du réseau AEFE ;
  • Stagnation des crédits alloués aux bourses scolaires à l’étranger ;
  • Augmentation des prélèvements CSG-CRDS sur les revenus du patrimoine ;

 

Si la liste est d’ores et déjà longue pour nos compatriotes établis hors de France, nous constatons une fois de plus que la justice sociale et l'équité fiscale ne soient pas la panacée du Gouvernement et des députés LREM.

Un décret en date du 30 décembre 2017, paru au « Journal officiel » en toute discrétion, propose désormais de relever de 1,7 point la cotisation d'assurance-maladie prélevée sur les pensions des retraités non-résidents et sur les revenus d'activités des personnes affiliées à la Sécurité sociale française mais établis et ayant leur résidence fiscale à l'étranger.

L'augmentation sera mise en œuvre lors de la prochaine échéance de paiement des allocations :
• Au 1er février 2018 pour les paiements mensuels ;

• Au 1er avril 2018 pour les paiements trimestriels ;

• Au 1er janvier 2019 pour les paiements annuels.

S’il est vrai que les élus des Français de l’étranger comme nos compatriotes ont découvert fin janvier cette nouvelle mesure fiscale, nous constatons avec beaucoup d’amertume que les Députés LREM des Français établis hors de France sont totalement hors du coup car totalement écartés des mesures prises par le Gouvernement. C’est notamment très inquiétant pour Roland LESCURE, Député en Amérique du Nord et Président de la Commission des Affaires Economiques, qui semble dépassé par les événements.

Roland Lescure déclarait durant sa campagne législative : «en payant la CSG-CRDS, les Français de l’étranger financent des dépenses de solidarité dont le plus souvent, ils ne bénéficient pas. Nous corrigerons cette injustice. Cet engagement figure dans le programme d’En Marche et nous le mettrons en œuvre. »

C'était avant...que le matraquage fiscal soit bien En Marche !

En tout état de cause, ce décret va totalement à l’encontre des promesses de campagne d’Emmanuel Macron pour les Français de l’étranger.

N’opposons pas les Français résidant en France et Français établis à l’étranger, la responsabilité du Gouvernement est suffisamment engagée pour qu'il veille désormais à une plus grande équité entre tous nos compatriotes.

 

Français établis hors de France

 

 



Français compte sur vous aujourd'hui

Français ÉTABLIS HORS DE FRANCE a besoin de votre aide pour sa pétition “Coup de colère des Français de l’étranger !”. Rejoignez Français et 19 signataires.