Corona virus - Égalité des indemnités entre tous les indépendants

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Le gouvernement se dit si attentif aux indépendants, afin de ne pas provoquer de faillite.

Il aurait donc prévu une indemnisation allant jusqu’à 1500€ et plus si une entreprise perdait plus de 70% de son chiffre d’affaires.

Il permettrait aux salariés de garder 84% de leur salaire mensuel tandis qu’il ferait prendre un risque énorme aux petites entreprises en leur permettant de perdre jusqu’à 70% de leur chiffre d’affaires. Les 30% restants ne suffiront même pas à couvrir la totalité des charges d’une entreprise, et parmi elles, celles dues à l’état sur son chiffre d’affaires. Dans cette hypothèse, il reste donc 0% à un entrepreneur pour survivre.

Pourquoi ne pas maintenir 84 % de leurs revenus pour que les indépendants aient les mêmes droits que les salariés ?

Un indépendant qui aurait donc perdu 70% de son chiffre d’affaires serait donc beaucoup plus serein que celui qui en aurait perdu 50 ou 60% par exemple. C’est tout à fait inégalitaire, dans un pays, où nous devrions tous avoir les mêmes droits. Maintenez les mêmes droits pour tous les indépendants !

Le gouvernement a-t-il conscience que certains indépendants ne touchent même pas l’équivalent du SMIC ? Ou que certains ne touchent que l’équivalent du SMIC ? Un indépendant peut il vivre avec -70% de ce seuil minimum ?

Comment une petite entreprise pourrait-elle survivre à 20, 30, 40, 50, 60, 70% de la perte de son chiffre d’affaires, tout en ayant plus de 30% de charges à assumer ? Que lui restera-t-il pour subvenir à ses besoins personnels ?

Alors que les salariés ne perdent que 16% de leur pouvoir d’achat...

Pourquoi assurer 84% aux salariés et pas aux indépendants ?

La viabilité du chiffre d’affaires d’une entreprise est calculée sur une année fiscale et non pas sur un mois puisque les rentrées varient tous les mois. Alors pourquoi prendre en référence le mois de mars de l’année précédente pour l’indemnisation du mois de mars 2020 ?

Les indépendants sont trop souvent oubliés. Nous avons l’habitude de travailler plus de 35 heures par semaine et de nous organiser au mieux pour que nos entreprises soient viables. Mais, si nous ne pouvons plus exercer notre activité, nous n’avons plus aucun recours.

Quelle est la mobilisation réelle de l’état français dans le soutien envers les indépendants ? Que représente son investissement financier en imaginant n’indemniser qu’une infime part d’entre eux ? Combien d’entreprises ayant travaillé la moitié du mois de mars auront perdu 70% de leur chiffre ?

S’il vous plaît, messieurs nos élus, réévaluez cette indemnisation pour qu’elle soit égalitaire entre tous.
Seriez vous prêt à perdre jusqu’à 70% de votre salaire, tout en ayant les charges d’une entreprise à assumer, comme vous obligeriez certains indépendants a le faire ? Comment serait il possible à indépendant d’assurer une sécurité financière à sa famille dans ces conditions ?