Adressée à Coordination de vigilance du GHU Henri Mondor

Maintien des services de chirurgie hépatique et cardiaque au GHU Mondor et Chenevier

0

0 signature. Allez jusqu'à 5 000.

Mme La Ministre,
les signataires de ce courrier veulent vous informer qu’ils-elles refusent la fermeture programmée du Service de Chirurgie Hépatique à Henri Mondor !

La fermeture en 2018 de ce service à l’hôpital Henri Mondor a été confirmée par la direction de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), dans différentes instances. Dans le même temps, nous nous inquiétons quant à l’avenir du service de chirurgie cardiaque fragilisé par le manque de moyens, alors que se prépare dans le plus grand secret le Plan Régional Santé (PRS) 2018-2028.

En 2011, nous étions près de 100 000 à avoir gagné le maintien de l’intégrité de Mondor. Aujourd’hui encore, nous continuons à refuser sa remise en cause et ses fermetures programmées par la direction de l’AP-HP, en contradiction avec des études et propositions de l’Agence Régionale Santé Île de France qui vont dans le sens inverse.

Comme il y a six ans, l’ensemble des sénatrices et sénateurs, député-e-s et maires, conseiller-e-s départementaux et Président du Conseil départemental du Val-de-Marne, citoyen-ne-s nous apportent leur soutien.

Alors pourquoi une telle décision dont les conséquences seront graves pour les malades des services concernés, mais aussi pour tout le Groupement Hospitalier Universitaire (GHU) ?

Comme nous le disions, lors de la lutte pour la chirurgie cardiaque, une telle décision mettra en grand danger non seulement l’une des identités du GHU et l’avenir de l’hôpital Albert Chenevier, mais aussi d’autres secteurs comme les prélèvements, la transplantation rénale, l’imagerie, la recherche, l’Université Paris-Est-Créteil (UPEC) et sa Faculté de médecine.

Comme toutes les études le montrent, cela aggraverait la désertification médicale sur tout le bassin de santé du GHU.

Mme la Ministre,
nous refusons cette loi du silence qui éloigne citoyen-ne-s, personnels, syndicats et élu-e-s de toute décision comme nous refusons de faire les frais des coupes budgétaires de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale sur l’Hôpital public (moins 1,4 milliards d’euros en 2018) et du budget en difficulté de M. Martin Hirsch.

 

La Coordination de vigilance
du GHU Henri Mondor - Albert Chenevier
L’intersyndicale
CFDT - CGT - SUD santé du GHU Mondor - Chenevier
coordination.vigilance.ghu@gmail.com

Cette pétition sera remise à:
  • Coordination de vigilance du GHU Henri Mondor

    Coordination de vigilance DU GHU HENRI MONDOR a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 4 621 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Coordination de vigilance compte sur vous aujourd'hui

    Coordination de vigilance DU GHU HENRI MONDOR a besoin de votre aide pour sa pétition “Coordination de vigilance du GHU Henri Mondor: Maintien des services de chirurgie hépatique et cardiaque au GHU Mondor et Chenevier”. Rejoignez Coordination de vigilance et 4 620 signataires.