Pétition fermée

Contre le renvoi des requérant-e-s d’asile tamoul-e-s par les autorités suisses vers le Sri Lanka

Cette pétition avait 624 signataires


Nous demandons au Conseil fédéral :

La suspension immédiate de tout renvoi de requérant-e-s tamoul-e-s vers le Sri Lanka.

L’ouverture d’une enquête sur le sort des personnes renvoyées de Suisse vers le Sri Lanka depuis la fin du conflit armé en 2009. 

Plusieurs témoignages récents font acte de violations graves des droits humains, dont notamment des arrestations arbitraires, détentions illégales, traitements dégradants, commis par le gouvernement sri lankais à l’encontre de personnes tamoules.

C’est pourquoi, nous demandons que le Conseil fédéral ordonne la suspension immédiate de tout renvoi de ressortissant-e-s tamoul-e-s au Sri Lanka aussi longtemps que des menaces graves pèsent sur eux-elles, et que l’Office fédéral des migrations et le Tribunal administratif fédéral se réfèrent aux récents rapports d’organisations internationales des droits de l’homme avant de rendre leurs décisions. 

Selon le rapport de Human Rights Watch de février 2013 « We Will Teach You a Lesson: Sexual Violence against Tamils by Sri Lankan Security Forces », les recours au viol et à d'autres formes de violences sexuelles, par les forces de sécurité du Sri Lanka envers des membres ou des partisans présumés des Tigres de libération de l’Îlam Tamoul (LTTE) se poursuivent jusqu'à nos jours. 

Brad Adams, Directeur de la division Asie à Human Rights Watch, a récemment déclaré que « Au-delà des atrocités commises en temps de guerre, il s’agit de viols qui se poursuivent à l'heure actuelle et qui mettent en danger chaque personne tamoule arrêtée pour son implication présumée dans les LTTE. »

Dans un rapport de mars 2012 « Locked Away, Sri Lanka’s Security Detainees », Amnesty International dénonce les arrestations arbitraires et détentions illégales à l’encontre de plusieurs milliers de personnes d’origine tamoul présumées avoir été membres des LTTE. Dans le cadre de ses recherches pour ce rapport, Amnesty International a recueilli les propos d’anciens détenus et de proches de personnes actuellement incarcérées ayant subi des actes de torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Ces derniers ont accusé le personnel militaire et les cadres paramilitaires travaillant avec les forces de police d'avoir commis ces violences à leur encontre.

 

 



ELISA-ASILE compte sur vous aujourd'hui

ELISA-ASILE a besoin de votre aide pour sa pétition “Contre le renvoi des requérant-e-s d’asile tamoul-e-s par les autorités suisses vers le Sri Lanka”. Rejoignez ELISA-ASILE et 623 signataires.