Un accès pour les personnes à mobilité réduite à la plage naturiste de l'Espiguette.

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


M. le Maire du Grau du Roi,

Comme tous les ans depuis déjà un certains nombre d'années, je viens passer une partie de mes vacances au Grau du Roi. Si je fais ce choix, c'est en partie pour le climat, mais surtout et avant tout pour sa plage de l'Espiguette. Comme de très nombreux estivants du Grau du Roi, je suis naturiste : adhérent de la Fédération Française de Naturisme comme membre de l'association Camargue soleil puis maintenant au club du soleil des Vosges, je ne conçois plus mes vacances loin des lieux où je peux vivre ma philosophie de vie. Je pense ne pas être un cas particulier (2 millions de Français et autant d'étrangers pratiquent le naturisme en France l'été (source IFOP) ).
Je vous remercie de mettre à disposition des naturistes qui viennent en vacances dans votre ville, l'une des plus belles plages naturiste de la région.

Si j'écris aujourd'hui cette requête, c'est parce qu'il y a cependant quelque chose qui me frappe et qui pourrait à terme me faire envisager un autre lieu de vacances.
J'ai constaté qu'il y a environ 3000 usagers quotidiens de la plage naturiste (j'y inclus les personnes qui vont au delà des limites de la plage après les barres rocheuses). A la saison, cela doit représenter une population non négligeable même pour une station balnéaire aussi importante. Les retombées en terme de taxes de séjour (directes) mais aussi en revenus indirects (commerces, impôts). Sont très importantes. Une bonne partie de la population naturiste est d'un âge avancé, et nombreux sont aussi les personnes à mobilité réduite, voir handicapées qui trouvent sur les plages naturistes une bienveillance qu'ils ne trouvent pas sur les autres plages.
J'ai noté avec intérêt que vos services ont installé un tapis d'accès à la plage pour les personnes en fauteuil roulant. Cependant, cette mesure est en complet paradoxe avec le fait qu'il faut, à ces personnes à mobilité réduite, faire au minimum 300m dans le sable mou, pour avoir enfin la possibilité de s'installer dans la zone autorisée au naturisme.
Sans compter que ceux qui, par soucis de respecter l'environnement privilégient la navette commune plutôt que les voitures individuelles polluantes et sont obligés de marcher encore au moins 500m de plus depuis le terminus.
Je précise que je suis valide, que je vais à la plage en vélo et que cette demande, je ne la fais pas pour moi, mais bien pour tous les naturistes : petits et vieux, valides et non valides.

Voilà donc l'objet de ma demande :

Serait-il possible de définir comme début de la zone naturiste, un point situé à gauche immédiatement après le dernier accès (parking à vélos), ou à quelques dizaine de mètres (si on veut respecter une zone de courtoisie) afin de rendre la zone naturiste aussi accessible que le reste de la plage où le naturisme n'est pas autorisé mettant fin à une discrimination bien involontaire je l'espère.

J'ai conscience que toute décision ne sera effective que pour l'été 2018 et que d'ici là, la plage aura encore vu sa forme et sa taille modifiée, mais nous, les naturistes (près de 2 millions de Français et autant de vacanciers étrangers), attendons de votre part un signe de votre bienveillance à l'égard des personnes à mobilité réduite qui sont obligées de choisir entre l'accessibilité et leur mode de vie.

Merci pour votre investissement.
Veuillez agréer M. le Maire, l'expression de mes salutations respectueuses.

Jean-Claude Lhote.
Vacancier naturiste au Grau du Roi.

Copie faite et envoyée à la fédération française de naturisme, ainsi qu'aux associations naturistes locales.



Jean-Claude compte sur vous aujourd'hui

Jean-Claude LHOTE a besoin de votre aide pour sa pétition “contact@ville-legrauduroi.fr: Un accès pour les personnes à mobilité réduite à la plage naturiste de l'Espiguette.”. Rejoignez Jean-Claude et 68 signataires.