Travail du dimanche à Monaco c’est Non aussi

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Ne Touchez pas à la loi n°822 (travail du dimanche)

Depuis 2005, l’Union des Syndicats de Monaco et le Syndicat du Commerce se sont opposés au non-respect de la loi n°822 sur le repos hebdomadaire (travail du dimanche).

Le Syndicat du Commerce a depuis toujours contesté les dérogations octroyées par l’inspection du Travail, considérant qu’elles sont détournées de l’esprit de la loi n°822. Malgré nos avis défavorables successifs l’Inspection du travail accorde ces dérogations à outrance, alors qu’avant 2005 celle-ci dressait procès-verbal aux entreprises qui faisaient travailler des salariés plus de 2 dimanches par mois. Le Gouvernement encourage même le travail du dimanche en prenant en charge 75% des cotisations patronales lors du travail du Dimanche des salariés.

Le contournement de cette loi permet à des employeurs de faire travailler des salariés plus de 20 dimanches sur une année, alors que la loi n°822 limite la suspension de ce repos à 6 dimanches.

D’ailleurs des boutiques du petit Commerce ne semblent pas adhérer à l’ouverture du dimanche puisque bon nombre d’entre elles restent fermées ce jour-là malgré les ouvertures de grosses enseignes. Et pourtant beaucoup s’emploient à vouloir changer la loi n°822 sur le repos hebdomadaire (travail du dimanche) pour convaincre les consommateurs et les salariés que les ouvertures des magasins le dimanche et le travail des salariés ce jour-ci leur sera bénéfique, sans envisager même de compensation pour ce travail.

Alors que dans le secteur du Commerce de Détails l’Union des Commerçants et Artisans de Monaco ne reconnaît aucun droit aux salariés, puisqu’elle refuse l’application de la Convention Collective du Commerce de 1973 et refuse également de se mettre autour d’une table pour en négocier une nouvelle !

Aujourd’hui la demande affichée de certaines grosses enseignes est claire elles veulent le travail des salariés tous les dimanches de l’année.

Ouvrir les magasins le dimanche engendrera automatiquement des conséquences sur les autres professions (banque, crèche, poste, garderie, etc.) qui seront dans l’obligation de faire la même chose. Cela amènera les salariés à travailler 7 jours sur 7 et à banaliser le travail du dimanche.

L’Union des Syndicats de Monaco et le Syndicat du Commerce sont contre le détournement et la dérèglementation de la loi n° 822 sur le repos hebdomadaire.

Nous exigeons l’application d’une Convention Collective et l’application de grilles de salaire comme le prévoit à minima la loi n° 739 dans le secteur du commerce.

Salariés, Citoyens si comme nous vous êtes contre le changement de la loi et pour son application n'hésitez pas signez !



bruno@usm.mc compte sur vous aujourd'hui

bruno@usm.mc a besoin de votre aide pour sa pétition “Conseiller de Gouvernement - Ministre des Affaires Sociales et de la Santé: Ne Touchez pas à la loi n°822 (travail du dimanche) à Monaco”. Rejoignez bruno@usm.mc et 270 signataires.