Boycott total d'Eric Zemmour et de CNews!!

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Aussi incroyable que cela puisse paraître, la chaîne CNews emploie toujours Eric Zemmour…

Condamné pour incitation à la discrimination raciale en 2011 et provocation à la haine religieuse en 2019, Cnews semble estimer que ces condamnations n’entachent pas la crédibilité de M.Zemmour quand vient le moment de s’exprimer sur des sujets d’actualité. Invité récurrent des émissions de la chaîne et chroniqueur quotidien du lundi au jeudi de19h à 20h, celle-ci ne voit pas d’inconvénient à laisser s’exprimer un homme que la justice française a cru bon de condamner pour ses propos.

Que M.Zemmour soit ouvertement raciste, islamophobe, antisémite et homophobe dans les différentes tribunes qui lui sont offertes (livres, émissions télévisées, meetings) relève de son droit le plus absolu à penser. En revanche que le groupe Canal+ apporte son soutien à un homme dont la vocation est de mentir afin de monter une partie de la population contre une autre pose question. Pose question car le CSA en tant qu’autorité de contrôle devrait intervenir mais ne le fait pas. Quelle est la limite que M.Zemmour doit franchir pour que le CSA décide d’interdire ce dernier de vomir sa haine sur nos petits écrans. Combien d’insultes ? Combien de mensonges ? 

De nombreuses personnalités, partis politiques, associations défenseurs des droits humains et syndicats ont déjà dénoncés l’émission et annoncés qu'ils ne viendraient plus chez CNews, accompagné d’un appel au boycott de la chaine. Ni l’ouverture d’une enquête judiciaire, ni les polémiques, ni l’indignation de la Société des Journalistes ou la menace d’annonceurs publicitaires, pas plus que le refus de Laurence Ferrari et de la rédaction à travailler avec Zemmour n’ont pu changer la décision du directeur de la chaîne. Ce « Bolloré Boy », Serge Nejdar, ne jure que par l’appât du gain et de l’audimat. Pour l’information et le travail journalistique, on repassera plus tard…

Rien n’y fait donc, M.Zemmour est toujours là et continue de déverser sa haine en prenant des faux airs d’expert légitime comme ce fut le cas notamment le lundi 1er Juin dans l’émission injustement appelé  "Face à l'info". Emission pendant laquelle ce dernier n’a pas hésité à utiliser son modus operandi habituel à savoir mentir pour promouvoir son racisme. Victimes du jour, les « noirs » américains qu’il a accusé d’être responsable de 80% des meurtres des « blancs » américains. Accusation bien sûr ne résistant pas à l’examen des chiffres officiels comme la plupart des « analyses » de M.Zemmour. En réalité, les « noirs » sont responsables de 14,8% des meurtres de « blanc » et si ce chiffre est facilement vérifiable, ne servant pas la diatribe de M.Zemmour, celui-ci a cru bon de prendre ses libertés avec la vérité pour la « noircir ».

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/06/04/aux-etats-unis-les-blancs-sont-majoritairement-tues-par-d-autres-blancs_6041778_4355770.html

https://www.liberation.fr/checknews/2020/06/02/les-chiffres-de-zemmour-sur-les-homicides-de-noirs-et-de-blancs-aux-etats-unis-sont-ils-justes_1790056

https://www.leparisien.fr/societe/80-des-blancs-tues-par-des-noirs-les-fausses-statistiques-americaines-d-eric-zemmour-03-06-2020-8329017.php

Le principe est toujours le même, tout comme les individus pointés du doigt. Toutes les « analyses » de M.Zemmour commencent par des sophismes sans nom pour terminer par la stigmatisation des personnes « non blanches » ou des musulmans. Dans quel but ? Promouvoir ses idées visant à diviser une France qui se conjugue de plus en plus au pluriel. M.Zemmour n’aime pas l’autre, plus que cela, il hait l’autre.
       
Raison pour laquelle notamment, il défend la théorie complotiste d'extrême droite du "grand remplacement". Un rapide coup d’œil dans le rétroviseur permet de nous rappeler ce qu’il arrive quand de telles idées se propagent. Prise de pouvoir d’Hitler en 1933 et moins de 10 ans plus tard, une guerre ayant fait entre 50 et 70 millions de morts, ainsi que le génocide des Juifs d’Europe qui l’accompagne.

On dit que l’histoire se répète, en réalité elle ne se répète que lorsque l’on perd la mémoire. Il n’est pas sûr que CNews ait perdu la mémoire en faisant de M.Zemmour un de ses « experts » politiques. CNews partage peut-être tout simplement le même agenda qu’Eric Zemmour… Toujours est-il que cet agenda est raciste. En laissant se diffuser de telles idées à longueur de journées, la chaîne se retrouve être complice d’un climat visant à diviser et haïr l’autre.

Pour être très clair, nous réitérons notre engagement pour une liberté d’opinion et d’expression indispensable pour une démocratie saine, à l’heure d’une recrudescence des présidents dictateurs ciblant systématiquement la liberté de la presse.Mais ce ne doit pas être un prétexte détourné pour employer des personnes à la pensée restreinte et unilatérale comme journaliste, dirigeant de faux débats et sans contradicteurs, sur une chaîne de désinformation assumée.

A ce titre, il est temps de réellement mettre la pression sur le CSA, sur la chaîne CNews, mais aussi sur le Groupe Canal+ pour qu'Eric Zemmour ne soit plus à l’antenne pour la nouvelle saison dès septembre 2020.

Deux objectifs à cette pétition :

- Réunir un maximum des signatures afin de présenter cette pétition au CSA dans le courant de l’été pour une nouvelle mise en demeure de la chaîne.
- Et puisque seul l’argent compte pour Mr Bolloré, il s’agit aussi d’un appel au boycott général de la chaîne Cnews ainsi que toutes les chaînes du groupe Canal + : C8, CStar, Canal + et toutes les offres associées. Annulez vos abonnements en précisant que ce sera le cas tant qu'Eric Zemmour apparaîtra sur une chaîne du groupe !!! Si la pétition comprend suffisamment de signatures quand elle leur sera adressée, ça les amènera certainement à reconsidérer l’image de la chaîne, et ceux qu’ils emploient.

Agissons avant qu'il ne soit trop tard, pour que l'histoire ne se répète pas.