Défense de l'oeuvre de Mallet-Stevens : contre l'absurde projet de construction de MMA

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Construit entre 1928 et 1929 et inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1984, l’immeuble sur jardin du 7 rue Méchain dans le 14ème arrondissement est l’unique exemple d’immeuble d’habitation collective réalisé par Robert Mallet-Stevens. Bien conservé, son état reste fragile. Son intégrité est aujourd’hui menacée par un projet de promotion immobilière conduit par les assurances MMA avec la passivité coupable des pouvoirs publics.

Le 22 mai 2018, la Ville de Paris a en effet délivré à la compagnie d’assurances MMA un permis autorisant la construction d’un immeuble à usage d’habitation en R+2 qui doit venir s'adosser contre l'immeuble protégé de Mallet-Stevens.

Si le projet ne menace pas l’immeuble dans son existence ou sa pérennité, il aura toutefois pour conséquences notables :

-       d'occulter des ouvertures sur une façade protégée, ouvertures jouant un rôle important dans la composition architecturale pensée par l'architecte et dans le jeu d'éclairages indirects des appartements, très représentatif de son oeuvre ;

-       de dénaturer l'oeuvre en rompant le subtile équilibre des volumétries, des lignes verticales et horizontales, conçu par Robert Mallet-Stevens ;

-       de transformer le jardin - dessiné par l’architecte comme un trait d'union entre l'immeuble existant sur rue et sa construction en fond de jardin ;

Mallet Stevens, longtemps oublié, est aujourd’hui unanimement reconnu comme un acteur pionnier et incontournable du mouvement moderne français. Alors que la presse et les expositions consacrent régulièrement son rôle majeur et soulignent la rareté de ses œuvres, alors que l’Etat a investi 23 millions d’Euros dans le sauvetage de la villa Cavrois, le projet de construction porté par MMA au 88 boulevard Arago va singulièrement porter atteinte à l’intégrité de son oeuvre du 7 rue Méchain, unique exemple d’un immeuble d’habitation collective réalisé par l'architecte et qui suscite un très vif intérêt du public : depuis 2017, l'immeuble est ouvert à la visite l’été par ses propriétaires et il accueille plusieurs centaines de visiteurs chaque année. 

Il est donc regrettable et même absurde de voir les assurances MMA (35 milliards d’euros d’actifs) venir altérer grossièrement cette œuvre, en construisant contre l’immeuble de Mallet-Stevens et son jardin un programme banal de 10-11 mètres de hauteur composés de studios et d’appartements marketés comme des « maisons de ville », et ce, dans l’indifférence totale des pouvoirs publics, ceux-là même qui sont supposés la protéger.

Aidez-nous à lutter contre ce projet en signant cette pétition!

 



Sauvegarde compte sur vous aujourd'hui

Sauvegarde MALLET-STEVENS MÉCHAIN a besoin de votre aide pour sa pétition “compagnie d’assurances MMA: Défense de l'oeuvre de Mallet-Stevens : contre l'absurde projet de construction de MMA”. Rejoignez Sauvegarde et 1 419 signataires.