Empêchez la catastrophe du Coronavirus maintenant - aussi à nos frontières externes!

0 a signé. Prochain objectif : 500 000 !


Allemand | Anglais | Italien | Espagnol | Néerlandais | Portugais | Français | Slovène | Danois | Suédois | Grec

Si vous voulez aider avec des dons, vous pouvez le faire ici : http://www.leavenoonebehind2020.org/donate

#LeaveNoOneBehind a lancé cette pétition à la Commission européenne et les gouvernements européens

Face aux grands défis auxquels nous devons faire face, nous avons besoin de gestes de solidarité. La fermeture d’esprit et l’égoïsme ne résoudront rien.

Le coronavirus touchera tout particulièrement celles et ceux déjà en difficulté. Cela comprend les réfugié-e-s à nos frontières externes, les sans-abri, les personnes âgées et les malades. La crise due au coronavirus fera facilement tomber dans l’oubli la souffrance de celles et ceux cherchant refuge, la violence et les désastres humanitaires. C’est pourquoi nous devons être solidaires, maintenant plus que jamais.

Le virus ne fait pas de différence selon notre couleur de peau, notre religion ou notre genre. Le coronavirus nous touche toutes et tous.

C’est pourquoi nous voulons affronter ce défi ensemble. C’est la seule façon de surmonter cette crise et de ne pas perdre notre humanité.

Pour que nous puissions y arriver en Europe, les camps de réfugié-e-s surpeuplés doivent être évacués rapidement.  La Grèce continentale a besoin de soutien dans cette épreuve, comme les personnes des îles grecques. Nous avons abandonné ces personnes depuis bien trop longtemps.

Aujourd’hui, plus de 20 000 personnes vivent dans le camp de Moria à Lesbos, bien que sa capacité est de 3000. Des mesures de quarantaine, de lavage des mains ou la distanciation sociale sont importantes, mais impossibles à Moria. Ces personnes sont exposées à un fort risque d’infection, de manque de soins humanitaires et abandonnés à leurs destins. Si l’épidémie s’y propage, il sera impossible de rompre la chaîne de l’infection.

Quiconque n’agit pas maintenant sera complice d’un désastre qui menace toutes celles et tous ceux dans le besoin.

C’est pourquoi nous demandons maintenant à la Commission européenne et aux gouvernement européens :

- L’évacuation des camps de réfugié-e-s surpeuplés vers et des logements dans des endroits où ils seront protégés du virus. Place à l’humanité !

- Des mesures de quarantaine et de protection contre le coronavirus doivent être mises en places partout pour empêcher la diffusion exponentielle du virus, y compris dans les camps de réfugiés;

- L’accès à des soins médicaux de qualité pour les sans-abri, les réfugié-e-s et toutes les personnes dans le besoin ;

- Un soutien humanitaire et financier pour les zones les plus affectées, particulièrement en Grèce, à travers un effort européen;

- L’accès aux procédures d’asile et la mise en application de l’État de droit - d’autant plus crucial en ces temps de crise.

Afin de réussir, nous devrons travailler ensemble de différentes manières dans les semaines à venir pour sensibiliser, faire pression et collecter de l’argent pour les organisations d’aide. Cet appel n’est que le début. La société civile montrera que nous sortirons plus fort de cette crise, à condition de n’abandonner personne en chemin  #LeaveNoOneBehind