Révision du projet de construction de l'hôtel à la place de l'Emeraude Plage

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


Le nouveau projet d’hôtel sur la plage de Saint-Jean, à la place de l’ancien Emeraude plage, a mené à de nombreux débats dans les derniers jours à la fois dans les conversations du quotidien et sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi nous avons décidé de créer une pétition afin de porter jusqu’à la collectivité les inquiétudes des citoyens de l’île. 

Tout d’abord, qui est ce “nous” ? Une bande de jeunes de l’île, pour la plupart d’entre nous dans la vingtaine. Nous sommes à la fois de ceux qui sommes nés ici comme de ceux qui sommes tombés amoureux de l’île plus tard. Ce qui nous réuni c’est l’amour que nous portons à cet endroit que nous avons la chance d’appeler notre maison. Nous avons grandi sur ces plages, dans ces mornes autour de ces récifs, nous les avons donc aussi vu changer au fil des années. 

Récemment les projets immobiliers se sont multipliés notamment afin de répondre à la demande croissante du secteur touristique. Nous considérons que la construction de telles structures menace l’équilibre de l’île, aussi bien en terme d’environnement qu’en termes de vie quotidienne. De tels projets viennent en effet bouleverser de nombreux secteurs: l’urbanisme, l’environnement, la démographie de l’île, le secteur du BTP, les logements, le marché du travail…etc.

Nous avons bien conscience qu’un arrêt de ces constructions n’est pas une demande envisageable, tout du moins pour le moment. Ce que nous demandons donc pour le projet de l’émeraude plage est bien simple: 

- La prise en compte de l’étude d’impact émise par le CESCE ( http://cesce-stbarth.org/index.php?option=com_content&view=article&id=248:avis-du-cesce-sur-le-dossier-d-impact-environnemental-joint-au-projet-hotel-emeraude-plage&catid=57&Itemid=1016 
- Une meilleure transparence et un accès simplifié du dossier aux citoyens. 
- Une meilleure transparence concernant les dates des conseils territoriaux, dont l’accès au public est normalement autorisé. 
- Une révision du projet pour qu’il s’adapte au mieux à l’environnent dans lequel il s’implante. 


Nous sommes bien évidemment au fait que nous ne pouvons pas remettre en question le code de l’urbanisme, que nous ne pouvons pas démonter un projet simplement parce que ce dernier n’est pas “esthétique”. Nous avons pleinement conscience qu’en tant que simples citoyens nous n’avons pas entre nos mains les mêmes pouvoirs que les élus qui nous représentent. Néanmoins, nous croyons fermement au fait qu’en démocratie, chaque citoyen doit avoir un droit de regard quant aux changements de son environnement et aux impacts qu’engendrent ces derniers. Le projet de l’émeraude plage met en péril un écosystème déjà fragile, particulièrement la baie de Saint-Jean. Nous ne souhaitons pas fermer les yeux tandis que notre île est petit à petit démolie, transformée, achetée, construite. 

Partout autour de nous le monde se réveille face aux impacts de l’homme sur l’environnement, quand allons nous faire de même? 

* Le collectif, Ouanalao's guardians, à l'origine du projet est à but non lucratif et ne reçoit donc aucun dons*