Petition Closed
Petitioning Council of the European Union and 3 others

Citoyens européens : finançons une justice équitable en Iran, pas les exécutions ! #JusticeIran


En 2012, environ deux tiers des 541 à 580 personnes qui ont été exécutées en Iran l'ont été pour des délits liés à la possession ou au trafic de drogue.  

La lutte contre le trafic de drogue en Iran fait l’objet, entre autre, de financements de pays européens par le truchement de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Via leurs gouvernements, les citoyens européens financent ainsi des programmes menant à une nette augmentation des exécutions en Iran.

Letter to
Council of the European Union
Président du Conseil européen Herman Van Rompuy
Président du Parlement européen Martin Schulz
and 1 other
Président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso
En 2012, entre 541 et 580 personnes ont été exécutées en Iran. C’est à nouveau le pays qui exécute le plus proportionnellement à la population avec une augmentation spectaculaire des exécutions publiques depuis 2009.

Environ deux tiers des exécutions en 2012 résultent de condamnations pour des délits liés à la possession ou au trafic de drogue. Ces procès se déroulent trop souvent sur la base d’aveux extorqués, à huis clos dans des tribunaux révolutionnaires, souvent sans avocat pour assurer la défense des accusés qui ne sont pas autorisés à faire appel de leur condamnation à mort.

La lutte contre le trafic de drogue en Iran fait l’objet, entre autre, de financements de pays européens par le truchement de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Le montant et l’affectation précise de ces contributions demeurent opaques et inconnus du citoyen européen. Via leurs gouvernements, les citoyens européens financent ainsi des programmes menant à une nette augmentation des exécutions en Iran.

L’Union européenne, forte de ses convictions abolitionnistes, ne peut rester indifférente à cette situation. Nous, signataires de cette pétition, appelons l’Union européenne à honorer son titre de Nobel de la Paix et à agir efficacement et immédiatement pour alerter ses Etats membres.

Nous demandons à l’Union européenne et ses dirigeants qu’elle réclame de ses États membres d’imposer, comme condition à leur contribution aux programmes internationaux de lutte contre le trafic de drogue en Iran:

la mise en place immédiate, par les autorités iraniennes, d’un moratoire sur les condamnations à mort liées à la possession ou au trafic de drogue ;

la publication du montant et de l’affectation détaillée de leurs contributions ;

L’affectation intégrale de ces contributions à des programmes de prévention et non de répression;



Travaillons ensemble pour une justice équitable en Iran !