Kobané ne doit pas être une nouvelle Afrin !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


C’est un appel au secours que je lance aujourd’hui pour sauver les kurdes !

Après l’annonce des USA de quitter la Syrie, je ne peux me résoudre à rester sans rien faire face au risque de génocide du peuple kurde livré à la dictature d’Erdogan. Nous les avons déjà abandonnés en mars 2018 quand la Turquie a envahi Afrin qui est hélas aujourd’hui le théâtre des pires exactions à leur encontre de la part des supplétifs djihadistes de l’armée turc.

Peuple aux origines millénaires, les Kurdes sont pourtant ceux qui ont vaincu Daesh pour nous ! Femmes et hommes, ils se sont sacrifié par milliers pour sauver l’Occident. Les cimetières des martyrs tombés au combat sont emplis de mères et de pères, de maris et d'épouses, d'adolescents, tous Kurdes.

Nos alliés, ne sont pas une simple minorité. Ils représentent une population de 40 millions de personnes et ils constituent le plus grand peuple apatride au monde ! Depuis plus d’un siècle, jalonné de trahisons de l’Occident, ils luttent pour que leurs droits et leur identité soient reconnus, victimes permanentes d'un découpage décidé ailleurs et qui les exclut. Ce peuple admirable pourtant n’aspire qu’à une chose : vivre en paix sur ses terres ancestrales.

Ils sont NOS alliés indéfectibles dans le combat contre l’obscurantisme islamiste.
Notre devoir est de nous tenir aujourd’hui à leurs côtés.
Aidons-les, nous leur devons tant.

Cette pétition sera adressée à nos élus :

 

Monsieur le Président de la République,
Mesdames les députées et sénatrices,                                                               
Messieurs les députés et sénateurs,

C’est avec stupeur et avec incompréhension que nous, citoyens français, après l’annonce des USA de quitter le ROJAVA, constatons le projet d’une nouvelle agression turque, cette fois-ci sur la ville emblématique de Kobané au Rojava, ville kurde de Syrie âprement reprise à Daesh par les combattants kurdes YPG et la coalition franco-américaine en juin 2015. Une fois de plus, nous laissons nos alliés kurdes, seuls et sans soutien.

En janvier 2018 déjà, après sa rencontre avec R. Erdoğan, le président de la République E. Macron a légitimé l’invasion d'Afrin en Syrie par l'armée turque, opération cyniquement appelée « Le rameau d’olivier », en souscrivant au prétexte avancé de « sécurisation des frontières ».

Aujourd’hui, il est patent que l'objectif de R. Erdoğan était de s’installer dans le nord de la Syrie et d’éradiquer la population kurde de la zone. Depuis, massacres, épuration ethnique, installation de colons turcs et rebelles islamistes se sont succédé.

Monsieur Le Président de la République, Mesdames les députées et sénatrices, Messieurs les députés et sénateurs, comment peut-on, aujourd’hui, réitérer les erreurs du passé ? Comment peut-on laisser à nouveau le président Erdoğan envahir sans raison ce territoire kurde en Syrie ?
Par le passé, la France a déjà hélas abandonné ses alliés, Harkis, puis interprètes afghans et aujourd’hui, elle agirait de même avec les Kurdes !

Quel message adressons-nous ainsi à nos alliés, passés, présents et à venir ?
Comment peut-on concevoir, après avoir tant admiré le combat des Kurdes contre Daesh, combat payé au prix de leurs vies, de les livrer aujourd'hui aux exactions de l'armée d'Erdoğan ?

Enfin, quel message adressons-nous à ceux que nous combattons, les djihadistes chassés de Kobané ou de Raqqa, et qui aujourd'hui règnent à nouveau en maîtres à Afrin grâce à l'armée turque ?


C’est nous montrer bien faibles, lâches et sans honneur. C'est aussi être bien peu stratégiques.

Les Kurdes, nos alliés, ne sont pas une simple minorité. Ils représentent une population de 40 millions de personnes et ils constituent le plus grand peuple apatride au monde !

Depuis plus d’un siècle, jalonné de trahisons de la part de l’Occident, ils luttent pour que leurs droits et leur identité soient reconnus, victimes permanentes d'un découpage décidé ailleurs et qui les exclut.

 

N’entendez-vous pas la voix de vos électeurs, ces Français qui, dans leur immense majorité, refusent que l’on abandonne les Kurdes et qui ne comprennent pas que l’on bafoue ainsi en leur nom la justice et l'honneur ?

N'entendez-vous pas cette défiance envers les responsables politiques qui monte, avec toutes les conséquences que l’on connaît, et celles à venir ?

 

Monsieur Le Président de la République, Mesdames les députées et sénatrices, Messieurs les députés et sénateurs, à l’heure où le monde vit des bouleversements politiques qui rappellent hélas certaines périodes troublées, il vous incombe de redonner à notre pays dignité et grandeur.

Soyez celles et ceux qui, en restaurant la confiance, inverserez le cours de l’Histoire et  éviterez que ne se reproduisent les erreurs du passé.

Nous attendons de vous que vous défendiez le droit et la justice, que nos troupes soient envoyées aux côtés de nos alliés, que vous exigiez une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la Turquie pour cette violation de la souveraineté syrienne et exigeant le retrait des troupes turques dans cette zone ainsi que du canton d’Afrin.

 

Signataires :

Association humanitaire Soleil Rouge ROJASOR,
Association Esprit Laïque,
Association Réseau 1905,
Association Union Des Familles Laïques, UFAL,
Association Laïcité 30,
Comité de solidarité pour Afrin, Espoir Afrin
Kurdistan au Féminin.

 

 


Voulez-vous partager la pétition ?