Pétition fermée

Liberté d'expression pour INFINIT' et sa chanson "Christian E."

Cette pétition avait 3 004 signataires


A l’attention du maire de Nice, M. Christian Estrosi,

Monsieur le maire, après les tragiques attentats dont notre pays a été victime le 6 janvier 2015 et le 13 novembre 2015, c’est avec fierté et honneur que notre Patrie crie encore et toujours plus fort pour défendre ses libertés ; et par-dessus tout porter au plus haut la liberté d’expression.

En 2014, suite à la musique satirique écrite par Infinit’ portant votre nom : « Christian E. » vous avez soumis une demande de retrait du morceau auprès de YouTube©. Demande qui a été rejetée. Maintenant, c’est devant les juridictions pénales que vous souhaitez faire comparaître le rappeur Infinit’, qui dans les codes correspondant à son univers, exerce son art, et ses libertés.

Pouvons-nous rire de tout ? Il semble, monsieur le maire, que vous ayez soutenu avec ferveur la liberté d’expression en faveur du journal satirique Charlie Hebdo, en exprimant sur votre page Facebook le 7 Janvier 2015 : « Aujourd’hui, nous sommes tous Charlie ». Que vous soyez en accord ou non avec les positions tenues par ce journal, avec cette phrase vous vous positionnez en faveur de la liberté d’expression.

Ainsi, et grâce à nos droits, il nous est possible de nous « moquer » de figures emblématiques religieuses, qu’elles soient catholiques, musulmanes ou juives, de personnalités politiques, du Président de la République et de personnages publics ayant une notoriété nationale, ou internationale.

C’est aussi avec engouement que vous avez décrété sur Twitter le 18 décembre 2015, suite à votre nomination en tant que Président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur que vous souhaitiez faire de cette région : « Une terre où la créativité des artistes sera encouragée et leur liberté d’expression respectée. ».

Monsieur Estrosi, ne voyez-vous donc pas que dans cette chanson, il est question d’atteindre de hauts objectifs en partant de nulle part ? « J’ai aucun diplôme comme Christian Estrosi, mais je vais devenir maire comme Christian Estrosi » : ceci est la seule phrase où vous pouvez vous sentir concerné. Pour le reste de la chanson, c’est une satire de l’image qu’une majorité de personnes peuvent avoir des personnalités politiques, mêlant hyperboles et humour.

En agissant ainsi monsieur le maire, vous allez à l’encontre de votre discours, et perdez toute crédibilité. C’est aussi la jeunesse française que vous vous mettez à dos, et la jeunesse : c’est l’avenir.

Article 10 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme : « Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. »

Article 9 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit ».

 Ainsi, à travers cette pétition nous vous demandons de retirer votre plainte à l’encontre du rappeur Infinit’.

“Qu'est-ce que la liberté d’expression ? Sans la liberté d'offenser elle cesse d'exister.” – Salman Rushdie



D'en Bas compte sur vous aujourd'hui

D'en Bas FONDATION a besoin de votre aide pour sa pétition “Christian Estrosi : Liberté d'expression pour INFINIT' et sa chanson "Christian Estrosi"”. Rejoignez D'en Bas et 3 003 signataires.