Pétition fermée

Non à la caution universitaire de Strasbourg des mutilations génitales intersexes

Cette pétition avait 272 signataires


(English version of the petition below - Above, video message in English with French subtitles, of Nils Muižnieks, Council of Europe Commissioner for Human Rights for the Opening of the European Intersex Forum in Douarnenez, France, describing how intersex people should be treated.)

Non à la tenue du séminaire «L’intersexuation : Du corps vulnérable au corps malléable ? »[1] Organisé par l’Université de Strasbourg, 4 AVRIL 2016

(Ci-dessus, vidéo de Nils Muižnieks, commissaire européen aux droits de l'Homme, réalisée pour le forum intersexe de Douarnenez de Juin 2015, décrivant les recommandations du Conseil de l'Europe concernant le traitement des personnes intersexes.)

Quand l’université de Strasbourg prône les mutilations génitales sur les enfants intersexués et invite les tortionnaires pratiquant en France, avec la complicité de l’état français, les tortures et mutilations génitales non consenties, de façon illicite.

Nous, conformément au comité des tortures de l’ONU[2] et à la résolution 1952/2013 du Conseil de l’Europe[3], qui ont classé les mutilations génitales sur les enfants intersexués comme tortures et mutilations, demandons l’annulation de la séance du 4 avril 2016 de votre séminaire consacré à l’intersexuation ou d’y inviter des personnes concernées, seules à être légitimes pour parler de ce sujet.

Nous vous faisons remarquer que jamais vous n’auriez invité les personnes qui pratiquent les mutilations sexuelles rituelles pour parler de l’excision, mais les femmes ayant été victime de ces pratiques, alors que ce sont juridiquement exactement les mêmes pratiques.

Votre position n’a rien d’académique, de scientifique, mais est une position qui promeut tout simplement des pratiques illicites et condamnables, en contradiction avec les préconisations du Conseil de l’Europe et de l’ONU. Toutes les organisations de personnes intersexuées du monde demandent l’arrêt immédiat de ces mutilations et tortures et demande simplement que le droit de tout citoyen à l’intégrité physique et à l’auto-détermination soit respecté.


[1] http://ea3071.unistra.fr/activites/seminaire-corps-malleables/
[2] http://www.ohchr.org/Documents/HRBodies/HRCouncil/RegularSession/Session22/A-HRC-22-53_FR.pdf
[3] http://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-XML2HTML-FR.asp?fileid=20174&lang=FR

------------------------------------------

NO TO THE HOLDING OF THE SEMINAR «L’intersexuation : Du corps vulnérable au corps malléable ? »[1] ( “Intersexuation: from a vulnerable body to a malleable one?”)  Organized by the University of Strasbourg, France, April 4, 2016

The University of Strasbourg promotes genital mutilation of intersex children and invites torturers practicing in France, with the complicity of the French state, torture and non-consensual genital mutilation, illegally.

We, according to the UN torture committee[2] and resolution 1952/2013[3] of the Council of Europe, which ranked genital mutilation of intersex children as torture and mutilation, ask for the cancellation of the meeting of 4 April 2016 of your seminar on intersex, or to invite the persons concerned, the only ones legitimate to talk about it.

We do note that you would never have invited people who practice ritual genital mutilation to talk about female genital mutilation, but women who have been victims of these practices, as they are legally exactly the same practices.

Your position is not academic, scientific, but is a position that simply promotes illegal and reprehensible practices in contradiction with the recommendations of the Council of Europe and the UN. All intersex organizations of the world demand the immediate cessation of such mutilations and tortures and simply demand that the right of all citizens to physical integrity and self-determination be respected.

[1] http://ea3071.unistra.fr/activites/seminaire-corps-malleables/
[2] http://www.ohchr.org/Documents/HRBodies/HRCouncil/RegularSession/Session22/A.HRC.22.53_English.pdf
[3] http://www.assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-XML2HTML-en.asp?fileid=20174&lang=en



Vincent compte sur vous aujourd'hui

Vincent GUILLOT a besoin de votre aide pour sa pétition “chapot@unistra.fr: Non à la caution universitaire de Strasbourg des mutilations génitales intersexes”. Rejoignez Vincent et 271 signataires.