Changer le nom du collège d'Aizenay en soutien aux peuples victimes de Poutine

Changer le nom du collège d'Aizenay en soutien aux peuples victimes de Poutine

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
SUD Education VENDÉE a lancé cette pétition

Alors que l’agression de l’Ukraine par la Russie a choqué l’ensemble du monde occidental, la liste de sanctions prises ne fait que s’allonger pour faire pression sur le régime autoritaire de Moscou : économiques et politiques surtout mais aussi culturelles.

C’est pourquoi nous exigeons à notre tour un acte symbolique fort en Vendée : changer le nom du collège (Alexander Issaïevitch) Soljenitsyne d’Aizenay (85) par celui de (Vsevolod Mikhaïlovitch) Eichenbaum.

Pourquoi cette exigence ?

Soljenitsyne était certes écrivain de talent, mais c’était aussi une personnalité proche de Poutine (1) malgré l’opposition de leurs engagements durant l’époque de l’URSS. Peu avare de compliments envers le dictateur russe qui lui décerna le prix d’Etat, Soljenitsyne partageait avec lui sa vision de l’unité de la Russie (donc l’annexion de l’Ukraine), un patriotisme aveugle et une fascination pour les régimes autoritaires (Pinochet, Franco…).

De même, il convient de rappeler que le collège agésinate fut ainsi nommé sous l’impulsion d’un ancien homme politique vendéen, aux idées d’extrême droite, bien connu. Ce dernier était en admiration devant le maître du Kremlin et a déclaré « Ce qui manque à la France, c’est un Poutine » (2).

Et qui est Vsevolod Mikhaïlovitch Eichenbaum, dit Voline ? Voline était un poète ukrainien condamné en Russie tsariste pour insurrection. Réfugié en France il dut la fuir aussi suite à un mandat d’arrêt à cause de ses prises de positions antimilitaristes lors de la première guerre mondiale. Il combattit ensuite aux côtés de Nestor Makhno pour la liberté de la paysannerie ukrainienne contre les troupes tsaristes d’un côté et l’armée bolchévique de l’autre. De retour en France, il participa activement à la Résistance. Dans son livre « le fascisme rouge, il a exprimé avec force le rejet de tous les régimes autoritaires qui relèvent selon lui du fascisme.

En ces temps belliqueux, remplacer le nom pro-Poutine d’un collège vendéen par celui d’un homme de lettre ukrainien, combattant de la liberté et antimilitariste nous semble être, à notre niveau, un signal de soutien fort envoyé au peuple ukrainien en souffrance.

 

 

1-     Nivat, A. (2000, 22 septembre). Alexandre Soljenitsyne encense Poutine. Libération. https://www.liberation.fr/planete/2000/09/22/alexandre-soljenitsyne-encense-poutine_338109/

2-     Faux, E. et Wemaere, A. (2014, 16 août). De Villier : « Ce qui manque à la France, c’est un Poutine ». Europe1. https://www.europe1.fr/politique/De-Villiers-Ce-qui-manque-a-la-France-c-est-un-Poutine-671094

 

 

Pétition soutenue par SUD Education Vendée, Fédération Anarchiste groupe Henri Laborit, Attac Vendée.

 

(Une action symbolique n'est en rien incompatible avec les actions de solidarité, en terme d'accueil ou de don, que nous soutenons également.)

 

-----------------------------------------------------------------

COMMUNIQUE SUITE AUX DEFERLEMENTS HAINEUX SUR LA FACHOSPHERE

-----------------------------------------------------------------

Communiqué SUD Éducation Vendée - 22 mars 2022

 


Le 18 mars 2022 nous lancions notre pétition demandant le changement de nom du collège Soljenitsyne d’Aizenay en collège Voline, un combattant pour la paix et antimilitariste.

Dans la foulée du relais par la presse locale, Valeurs actuelles ainsi que d’autres médias d’extrême-droite (Riposte laïque, Fdesouche, Boulevard Voltaire…) se sont faits le relais d’une indignation et ont généré un emballement médiatique et un acharnement sur les réseaux sociaux.

Un combat de longue date…

Nous nous étions déjà opposé·es en 2005 au fait de baptiser le collège du nom de Soljenitsyne. Philippe de Villiers, alors président du conseil général, avait proposé ce nom en remerciement du soutien de Soljenitsyne pour réécrire un roman vendéen assez éloigné de l’histoire. L’histoire n’est pas un roman.

En 1993, à l’inauguration du monument des Lucs sur Boulogne en commémoration des morts de la Terreur, de Villiers avait invité Soljenitsyne qui a légitimé par sa présence et ses propos l’instrumentalisation villiériste de l’histoire. Nous invitons, à ce titre, les citoyen·nes à relire les articles des historiens Michel Vovelle et Jean-Clément Martin.

Notre action répond à la demande des Ukrainiens et Ukrainiennes de soutiens symboliques et solidaires d’opposition à la guerre. SUD éducation Vendée est membre de l’union syndicale Solidaires et du réseau syndical international de solidarité et de luttes qui organise la solidarité avec les populations civiles touchées par la guerre. Nous sommes internationalistes avant tout.

Nous dénonçons les intimidations visant à limiter notre liberté d’expression depuis vendredi. Nous dénonçons ceux et celles qui hurlent à la russophobie sans avoir pris la peine de lire avec attention notre pétition que nous vous invitons à signer.

 

https://www.laboursolidarity.org/Declaration-commune-de-syndicats

https://www.monde-diplomatique.fr/1994/08/VOVELLE/46066

https://www.lemonde.fr/archives/article/1993/09/25/la-vendee-et-le-goulag-alexandre-soljenitsyne-rend-hommage-samedi-aux-lucs-sur-boulogne-aux-victimes-de-la-terreur_3939538_1819218.html

https://aggiornamento.hypotheses.org/4401

https://www.cairn.info/la-vendee-de-la-memoire--9782262081409.htm

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !