Petition update

Les carrières RODIN / ARNAUDET sont plus que jamais menacées !

Petition MEUDONNAISE
Meudon, France

Mar 12, 2020 — 

ACTUALITE MARS 2020
2 ans après la réalisation de cette pétition qui réunie désormais plus de 3.000 contestataires au projet de comblement et 1 an après la création de notre collectif « Arnaudet Meudon », la carrière classée de la colline Rodin est toujours gravement menacée !

Cela fait maintenant un an que le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire (François de Rugy à l'époque) a donné son accord pour le comblement définitif demandé par la Mairie de Meudon de 60% du volume de la carrière souterraine Arnaudet, pourtant classée.

Les nombreuses associations mobilisées à nos côtés depuis le début ont conjointement déposé un recours gracieux début 2019 contre cette décision Ministérielle. Recours qui est resté sans réponse du Ministère, les obligeant ainsi à lancer une procédure bien plus coûteuse :
le recours contentieux devant le tribunal Administratif. Ce recours a donc été déposé en Août 2019, par 3 associations de protection du patrimoine souterrain dont la Fédération Française de Spéléologie.

Bien que la date d'audience ne soit pas encore arrêtée à ce jour, la Mairie de Meudon nous annonce, dans son Chloroville du mois de Janvier-Février 2020 démarrer les travaux de comblement très prochainement.

Nous nous soulevons contre cette décision de lancer les travaux qui détruiront la majorité de ce site incroyable malgré le recours judiciaire toujours en cours !

La prétendue urgence annoncée depuis quelques temps est contredite par l'absence de tout constat de désordre inquiétant depuis 150 ans. Cette urgence est même remise en cause par de nombreux spécialistes, qui indiquent des études insuffisantes et simplifiées.

Il faut impérativement prendre et laisser le temps d'examiner les tenants et les aboutissants du dossier de sécurité de la colline !

Toutes les questions soulevées auprès de la mairie et de la préfecture restent en suspens, aucune réponse sur le fond n'est apportée aux défenseurs du site, l'urgence et le danger nous sont constamment jetés au visage, comme argumentaire à tout questionnement.


Rappelons ces questions essentielles :

------ Pourquoi la "modélisation numérique" qui a permis, nous dit on, d'indiquer la potentialité d'un danger à Arnaudet, n'a pas été réalisée dans les autres carrières de craie de la ville ?
Des villes voisines ? Des carrières de craie ayant obtenu l'autorisation d'ouvrir au public (Issy les Moulineaux, Bougival, Port Marly...) ?

La logique voudrait, si ce type d'étude est déterminant pour la sécurité d'un site souterrain, qu'il soit mené partout. Ce n'est pas le cas : à Meudon sur Seine, des immeubles, des routes et des parcs sont construits au dessus de galeries de craie sans qu'on ait recours à la "modélisation numérique" pour en évaluer le danger éventuel. Seules une surveillance visuelle et des mesures de déplacement sont réalisées sur ces dernières, comme elles le sont depuis des décennies à Arnaudet. Ces études ont même été considérablement renforcées à Arnaudet avant la "modélisation numérique" : aucun mouvement, ni aucun signe de dégradation n'ont été détectés.

----- Pourquoi alors cet acharnement à chercher une menace ici et pas ailleurs ?
Le souci de sécurité publique doit porter sur l'ensemble du phénomène "carrière souterraine" à Meudon, et ne pas se focaliser sur cette seule carrière, seul dernier espace à bâtir de la commune.
Les mêmes études devraient être menées partout
Le danger n'est pas plus à démontrer à droite qu'à gauche.


------ Pourquoi la mairie n'a de cesse de rappeler l'effondrement des carrières de Clamart en 1961 ?
La comparaison incessante avec ce drame est inapproprié pour plusieurs raisons :
1/la première, et la plus logique : si le drame de Clamart doit faire jurisprudence, pourquoi ces comparaisons ne sont-elles pas faites avec les autres carrières de craie du secteur ? Deux autres carrières similaires rien qu'à Meudon, pourquoi ne s'effondreraient elles pas, elles aussi, comme celles de Clamart ? Pourquoi uniquement la carrière Arnaudet devrait être comparée à ce drame ?

2/Les géologues et spécialistes réputés s'accordent tous à dire que les typologies de terrain entre Arnaudet et le site de l'effondrement de Clamart ne sont pas comparables.

3/On ne connaît toujours pas, à ce jour, les raisons de l'effondrement de Clamart, on sait seulement qu'une intense période pluvieuse l'a précédé.


------ Si cette colline était si importante aux yeux de la mairie, pourquoi n'aurait on pas droit, en même temps que cette « sécurisation », à un projet d'ensemble pour la valorisation du site ?
Pourquoi, seule cette première étape, de "MISE EN SECURITE" est planifiée ? Tout les beaux discours sur la création d'un parc et d'un circuit de visite des galeries régulièrement évoqués par la ville ne sont, sur le papier, que des possibilités non actés et à peine étudiées.


------ Pourquoi la "modélisation numérique" a été réalisée avec autant de simplifications ?
L'INERIS, réalisateur de l'étude, indique lui même, par exemple, avoir du modéliser les galeries avec des sections rectangulaires, alors que dans la réalité, elles sont parfaitement voûtées. La taille en voûte n'est pas un détail dans la structure du site. Les voûtes avec croisées d'ogives sont réalisées, comme dans les plus grandes cathédrales, de manière à repartir les forces au mieux. Une section carrée est évidemment défavorable à la résistance des piliers; mais elle permet, par contre, de réduire considérablement les mailles du calcul numérique, de sorte que l'étude a pu être menée en quelques semaines.


------ Pourquoi ignorer toutes les études qui mettent en exergue la remarquable stabilité du site ?
Pourquoi ne se focaliser et ne présenter au Ministre que les études prétendant prouver le caractère instable des carrières de craie ? Pourquoi ne pas prendre en compte les études partant de l'observation de 140 ans de stabilité, qui ont mis en évidence des facteurs explicatifs rassurant pour l'avenir ? Elles existent pourtant bel et bien.


------ Pourquoi avoir choisi la méthode de mise en sécurité la plus invasive qui soit ?
Alors que des méthodes permettant de préserver le lieu avaient été proposées par l'Ineris à l'issue de sa "modélisation numérique", c'est la Mairie de Meudon, elle même, qui a privilégié le choix du comblement par apport des déblais des chantiers en Île de France, dont ceux des nouvelles gares et tunneliers du métro du Grand Paris Express.


------ Pourquoi des considérations économiques seraient déterminantes pour mettre en sécurité un site classé ?
Pourquoi la "possibilité de valoriser les déblais des chantiers" doit être un argument quant au choix de la méthode retenue ? C'est pourtant un des « avantages » que la Mairie de Meudon expose au Ministre dans de sa demande d'autorisation spéciale.
Le classement de ce site devrait, au contraire, lui permettre de se prémunir de ces considérations et de bénéficier de concours financiers exceptionnels.

 

En plus de toutes ces questions essentielles, n'oublions pas de rappeler que cela fait 40ans que la carrière classée Arnaudet est menacée.

Au départ, c'était des projets faramineux de construction de logements, maintenant, c'est la sécurité publique qui veut en venir à bout.

Souvenons nous des luttes du passé, qui lui ont permis d'être encore là aujourd'hui : cliquez ici pour découvrir les luttes pour la préservation du site entre 1980 et 2020.


Ne baissons pas les bras face à cette nouvelle menace, plus insidieuse.

Nous ne sommes pas là pour dire qu'il ne faut pas s'inquiéter de la sécurité liée aux carrières souterraines, nous sommes là pour que cesse l'acharnement exercé sur cet unique site, objet de tant de convoitises.

Les élections à venir permettront à certains de s'exprimer dans les urnes à ce sujet, et c'est tant mieux. En effet, au moins 2 des partis en liste pour la Mairie s'opposent au comblement (Justice Sociale et Ecologique – Galien Mauduit & Meudon Ecologie Citoyenne – Renaud Dubois)


La colline est un réel enjeu à Meudon, profitons de nos atouts plutôt que de sombrer dans la destruction systématique de l'existant pour repartir à zéro.


La colline est verte, dotée d'un patrimoine souterrain classé et reconnu mondialement, on peux en faire une force ! La ville de Reims et ses crayères dédiées aux plus grands Champagne du vignoble Champenois, classées au patrimoine mondial de l'Unesco, en sont la preuve.

Un banal parc entouré d'immeubles neufs à venir n'est que redite de ce que l'on fait constamment.

Une vision plus ambitieuse pour ce site de la colline Rodin et sa carrière classée est une ardente obligation


Le combat juridique continue, et nous comptons sur vous pour mener le combat des idées citoyennes.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.