Permettre le recyclage des déchets triés au lycée Jean Jaurès !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Depuis la rentrée scolaire 2019, un système de tri sélectif des déchets alimentaires a été mis en place au niveau de la restauration scolaire du lycée Jean Jaurès de Saint-Clément de Rivière (Hérault - 34).

Ce système, financé par la région Occitanie à hauteur de 12000 €, permet de compartimenter l’ensemble des déchets selon leur nature, qu’il s’agisse de biodéchets (restes alimentaires, pelures de fruits, etc.) ou de déchets plastiques et non-alimentaires. Près de 1000 plateaux par jour sont servis à la cantine, ce qui génère inéluctablement une quantité considérable de détritus. Les utilisateurs de la restauration, soucieux et conscients de l’enjeu de cette démarche de tri, pratiquent cette opération depuis plusieurs semaines. Or, à l’heure actuelle, il n’existe pas de collecte sélective de ces déchets triés qui, aussi paradoxal que cela puisse paraître, sont à nouveau mélangés dans un container unique de collecte…

 

Une solution, simple, rapide et peu coûteuse consisterait à détourner la collecte actuelle desservant la commune de Prades-le-Lez. Le lycée Jean Jaurès, situé à moins de 3 km de là, pourrait alors bénéficier du ramassage sélectif des ordures ménagères. Un courrier a été envoyé en ce sens par le lycée Jean Jaurès à Mme Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et à M. Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

 

Nous, représentants des élèves élus au CVL (Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne), soutenons et appuyons cette demande à travers cette pétition. 

Nous appelons également l’ensemble des élèves, étudiants, enseignants, personnels administratifs et techniques, parents du lycée Jean Jaurès, et au-delà tous les habitants de notre territoire, soucieux de l’urgence climatique et de la problématique environnementale actuelle, à signer cet appel.

 

La valorisation des déchets est un des axes essentiels de la problématique environnementale actuelle. Connaissant l’engagement fort de nos élus territoriaux sur le sujet et leur votre volonté d’intégrer pleinement - et de manière urgente - leur territoire dans la dynamique de lutte contre le dérèglement climatique, nous espérons que cette demande sera étudiée avec le plus grand intérêt.