Les mosaïques romaines d'Uzès doivent y rester ! Pour un débat sur l'avenir du site

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


 Les mosaïques romaines sont à Uzès et doivent y rester !

Pour un débat public autour d’un projet préservant ces vestiges dans leur environnement historique

 Madame la Présidente de Région,

 La découverte à Uzès de vestiges romains exceptionnels sur le site du futur internat des lycées de la ville, dont vous avez la charge, a déjà provoqué un vif intérêt des médias nationaux et régionaux, ainsi que d'un large public.

Nous sommes surpris que ces vestiges - dont l’existence est connue depuis 2014! - n’aient pas fait l’objet d’un débat public, ni de l'étude d'un projet permettant leur préservation in situ, en adaptant le projet architectural de l'internat en conséquence dès cette époque. Cela aurait simplement impliqué de déplacer le service médico-social de l’internat et permis de faire cohabiter dans une belle symbolique « Culture, Patrimoine et Éducation ».

Nous avons également été choqués d’apprendre que le public ne sera autorisé à découvrir ce site exceptionnel qu’un temps très court, sur un seul week-end. Alors même que le reportage de France 3 sur ces fouilles a été visionné plus de 200 000 fois en 2 jours, preuve d'un engouement collectif exceptionnel.

 La « dépose » précipitée de la mosaïque, sans que sa destination finale n'ait été publiquement débattue, serait l'expression d'un déni de démocratie et d'un mépris de ce qui est notre bien commun. La Région ne peut s’arroger le pouvoir d’en décider de manière unilatérale et arbitraire, sans informer, sans écouter, sans une large concertation.

Madame la Présidente, nous en appelons donc à votre intervention rapide.

En tant que maître d’ouvrage de ce chantier, vous avez la responsabilité de stopper un dommage irréparable fait à notre culture et nos origines communes.

 Plusieurs associations locales (Prima Vera, L’Uzège, APRECG, Uzège-Pont du Gard Durable), toutes attachées à la valorisation de nos territoires, ont appelé à un débat public et demandé l’ouverture d’un appel à projet pour préserver in situ ces vestiges, témoins de 2000 ans d’histoire de notre région et de notre ville et que nous devons transmettre aux générations futures.

Ces mosaïques ont été placées en un point très précis, le centre géographique, politique et cosmique de la cité. Il ne s'agit pas d'un tapis décoratif, mais bien d'un monument, témoignage unique du rayonnement de l'Antiquité grecque et romaine, à l'origine de notre civilisation et de la fondation même de la ville d'Uzès. 

L’extraire de son contexte reviendrait à en nier toute la richesse patrimoniale et citoyenne. Car quel plus beau symbole du vivre ensemble que de valoriser ainsi les racines de la ville, nous permettre de connaître et partager l’Histoire profonde qui nous traverse et dont nous sommes les acteurs contemporains.  De surcroît cette merveilleuse mosaïque se situe à mi-chemin entre un lycée général et un lycée des métiers d'art, liant notre passé et notre avenir. Comme l’a dit récemment lors de sa visite sur place Kamel Chibli, vice-président de la Région en charge de l’Education, « il paraît logique que ce magnifique témoignage d’histoire puisse être vu dans son environnement ».

 La valorisation de ces mosaïques in situ ne remettrait en rien en cause le projet d'internat, indispensable. Elle ouvrirait au contraire un large champ d'actions pédagogiques aux élèves des deux lycées. Sans parler du rayonnement touristique, donc économique, dont Uzès et sa région pourraient ainsi bénéficier.

Certains que ces arguments sauront retenir votre attention, veuillez agréer, Madame la Présidente, l'expression de nos sincères salutations.

 

 

 



PRIMA VERA compte sur vous aujourd'hui

PRIMA VERA a besoin de votre aide pour sa pétition “Carole Delga: Les mosaïques romaines d'Uzès doivent y rester ! Pour un débat sur l'avenir du site”. Rejoignez PRIMA VERA et 948 signataires.