Cancer du col de l'utérus : tous ensemble, éradiquons-le totalement.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


SIGNEZ CETTE PÉTITION SVP POUR LES FEMMES ET NOS ENFANTS

  • à la mémoire de Mymy et pour qu'aucune femme n'ait plus jamais à souffrir d'une chirurgie de recours aussi barbare, mutilante, abominable et inhumaine que celle de l'exentération pelvienne élargie (exérèse totale de la vessie, du rectum, de l'utérus, des ovaires, de l'anus et du vagin !). Voir mon témoignage détaillé à l'origine de cette pétition (attention aux âmes sensibles) : téléchargez-le directement ici
  • pour que tout le monde sache et agisse et que chacun protège sa femme et ses enfants. Pour une meilleure information des parents quant à la vaccination (voir les infos) de leurs enfants (garçons et filles) contre l'infection des HPV.
  • pour alerter l'opinion publique sur cette pathologie dont on parle trop peu et qui se développe de manière sournoise parfois 10 à 15 ans après une infection persistante par un papillomavirus (HPV).
  • pour que les gynécologues satisfassent enfin à leur obligation de formation continue en cancérologie gynécologique. Pour qu'aucun d'entre eux n'ose plus jamais refuser à l'une de ses patientes un test HPV (le rendre obligatoire si le frottis est ASCUS) ou une échographie pelvienne sous le seul prétexte que le frottis est normal !
  • pour un dépistage systématique et universel des papillomavirus humains (HPV 16 et 18 au moins).
  • enfin, pour éradiquer définitivement cette immonde pathologie, car c'est possible. L'Australie l'a fait.

PERSONNE NE LE DIT

Dans nombre de cas, le cancer du col de l'utérus ne peut pas être diagnostiqué par un simple frottis cervico-vaginal qui reste négatif même avec une tumeur localement avancée ! 

Le cancer du col de l’utérus est le second cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde ! Références.

Le mode de transmission n'est pas uniquement sexuel : une transmission indirecte par de l'eau, du linge de toilette ou du matériel souillés est possible, de même que par les saunas ou les jacuzzis !

On peut vivre de très nombreuses années (parfois plus de 15 ans) avec une tumeur qui ne cesse de progresser sans aucun symptôme, jusqu'à l'annonce fatale.

Certains gynécologues non seulement ne sont pas équipés d'un échographe, ne prescrivent jamais aucune échographie de contrôle sans symptôme apparent, mais pire refusent de réaliser le dépistage des HPV 16 et 18 à la demande même de leurs patientes pour des questions de coût, sans parler de leur défaut de formation continue dans la prévention et le diagnostic de cette pathologie très sournoise. Et pourtant, c'est l'un des rares cancers gynécologiques parmi les plus atroces qu'on pourrait envisager d'éradiquer.

Les conditions de vie des femmes atteintes d'un cancer avancé et fatal du col de l'utérus sont inconcevablesbarbares, inhumaines et scandaleuses à un point tel qu'elles ne peuvent être ici décrites directement dans le corps de ce message. Voir mon témoignage détaillé à l'origine de cette pétition (attention aux âmes sensibles) : téléchargez-le directement ici

-> Signez cette pétition pour un dépistage systématique et universel des papillomavirus humains, des échographies pelviennes systématiques de principe tous les 3 ans minimum et une vaccination systématiquement recommandée contre les infections HPV (volontairement je ne parle pas d'une vaccination obligatoire). 

MESSAGES DE SOUTIEN

Magnifique message du Professeur Zitvogel en réponse au témoignage et à la lettre ouverte aux cancérologues et gynécologues : 

"Cher Monsieur,
Je ne connaissais pas Myriam mais votre témoignage me touche.
Au nom de notre communauté, je vous transmets notre profonde désolation et nos sincères excuses de n'avoir pu maîtriser cette maladie dévastatrice. Croyez-le bien, notre compassion et notre souffrance psychologique devant ce type d'échec sont terribles aussi, raison pour laquelle nombre d'entre nous tournent leurs efforts vers différentes disciplines (dont la recherche) pour concourir au progrès coûte que coûte. Si à notre échelle, ce progrès est sensible, il est toujours trop lent du point de vue du patient et des familles. Nous avons conscience que l'évolution des pratiques très protocolées imposées par nos instances réglementaires pour faciliter une oncologie plus égalitaire antagonise la prise de décision au "cas par cas" au détriment peut-être, parfois d'une prise en charge plus individuelle (pas forcément meilleure rétrospectivement au demeurant).Nous vous transmettons tous et toutes nos condoléances les plus sincères et mémoriserons votre message pour le restant de notre carrière. Ces échecs thérapeutiques représentent le plus fort stimulant de notre engagement professionnel."
Professeur Laurence Zitvogel - Institut Gustave Roussy
Directrice UMR 1015 - Immunologie des tumeurs et immunothérapies
Laurence Zitvogel, l’union de l’immunologie et de la cancérologie

Message du Professeur Eric Pujade-Lauraine

"Cher Monsieur
Il est normal que vu la suite de l'évolution, vous vous posiez la question: et si....Mais Myriam a été traitée par les meilleurs spécialistes du domaine en France qui comptent parmi les meilleurs en Europe et dans le monde. Difficile de faire mieux. Le destin a été terrible pour Myriam. Elle a montré un courage admirable. Vous vous êtes battus de toutes vos forces pour la sauver, l'aider, la soulager, lui montrer tout votre amour. C'est la force de ce combat d'amour pour la vie qui doit rester pour vous et pour la mémoire de Myriam et qui la glorifie. Je comprends votre chagrin et votre révolte. L'impuissance de la médecine à pouvoir contrôler, dans certains cas comme celui de Myriam, la maladie, les toxicités des traitements et les douleurs est insupportable. Nous partageons avec vous ce sentiment de violence et il nourrit notre combat contre cette maladie et notamment la recherche de nouveaux traitements plus efficaces. Ce combat est quotidien devant les échecs encore trop nombreux. Je tiens à vous adresser mon empathie entière."

Pr Eric Pujade-Lauraine - AP-HP Hôtel Dieu
Canceropole
Centre Cancers de la Femme et Recherche Clinique



Rodolphe compte sur vous aujourd'hui

Rodolphe COCHET a besoin de votre aide pour sa pétition “Cancer du col de l'utérus : tous ensemble, éradiquons-le totalement.”. Rejoignez Rodolphe et 1 372 signataires.