Bientôt plus de chevaux dans nos vignes ?

0 a signé. Allez jusqu'à 150 000 !


Les avantages de la traction animale dans les vignes ne sont plus à démontrer : Sols aérés et vivants, précision autour du cep, apport de matière organique, pollution nulle, etc.

De plus en plus de vignerons, surtout en bio, biodynamie ou nature, font appel à des prestataires pour des travaux au cheval ou possèdent leur propre cheval, pour lequel ils ont aménagé un abri et une pâture sur leur exploitation.

Mais de plus en plus souvent, ces paysans-vignerons se heurtent soit à une réglementation d’élevage trop contraignante pour un seul animal soit à des voisins qui se disent incommodés par la présence d’un cheval et qui brandissent l’arsenal juridique pour le faire disparaître. Ce sont les mêmes, souvent des néo-ruraux, qui rêvent d’une campagne aseptisée, sans odeur, sans insectes, sans coq, sans cloches.

Le domaine Valentin Zusslin situé à Orschwihr en Alsace et conduit en biodynamie, est en procès depuis presque cinq ans parce que leur cheval, Sésame, utilisé dans les vignes et lors des vendanges, se trouve sur un pré à côté d’un particulier qui y a construit des gîtes et une terrasse et qui maintenant se plaint des odeurs de crottin et des mouches qui « rendraient la vie impossible » à ses clients.

Après avoir perdu en première instance, la partie adverse a fait appel, qui sera plaidé dans les prochaines semaines à Colmar, avec des arguments tels que:
"Toutes les parcelles sont aujourd'hui mécanisables, l'emploi d'un cheval n'est donc pas justifié" ou
"Il y a des viticulteurs bios qui ne possèdent pas de cheval".

Le danger pour tous les vignerons adeptes d’une viticulture douce serait que ce cas, qui est loin d'être isolé en France, fasse jurisprudence !

En signant cette pétition vous vous montrez solidaire de Marie et Jean-Paul Zusslin dans leur litige. Mais au-delà de ce cas particulier, vous soutenez la traction animale pour une viticulture douce, la moins polluante et la plus naturelle possible, que ce soit en bio, en biodynamie ou en ‘nature’.

Et si vous êtes vous-même vigneron ou connaissez des vignerons qui utilisent un cheval ou envisagent de le faire, merci également de remplir ce simple questionnaire. 

Merci de signer et de partager un maximum.

Rémy