Démission de M. Emmanuel Lechypre

0 a signé. Prochain objectif : 25 000 !


"Ils enterrent des pokémons" Tels sont les propos tenus par M. Emmanuel Lechypre, sur le plateau de BFM TV, lors de la matinale du samedi 4 avril 2020 dans le cadre d'un reportage sur la journée de deuil en Chine, premier pays à pleurer ses morts, tombés dans le cadre du virus Covid-19, qui impacte des milliards de personnes. 

Alors que l'interessé a présenté des excuses, force est de remarquer que ce qui semble gêner M. Lechypre dans cet incident c'est que "Ces propos inappropriés ont été diffusés à l’antenne alors qu'il pensait [que je pensais] les micros fermés."

Non, monsieur Lechypre, ce qui est gênant dans cette histoire c'est que vous vous permettez de tels remarques qui non seulement constituent une injure publique aux termes de l'article 29 de la Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, mais constituent une atteinte à la dignité des personnes défuntes. 

Dans le contexte actuel de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, la priorité devrait avant tout être la solidarité et la compassion, et non la multiplication d'incidents. 

Pour la parfaite information de M. Lechypre, Pokémon est japonais...

Dans un contexte où les incidents, faits, propos à connotation raciste ou injurieuse se multiplient contre la communauté asiatique (au sens le plus large du terme), il est demandé à Monsieur Emmanuel Lechypre de démissionner.