STOP à l'élevage de 85​.​000 poulets à Bournezeau

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


NB The English translation of this petition is published on FACEBOOK 

L’Australie est en train de brûler. Il y a des feux de forêts et des inondations partout dans le monde, y compris en Europe. C’est un avertissement pour nous tous. Nous aurions tort de penser que la France est à l'abri des catastrophes climatiques qui se préparent.

Entretemps, un fermier à Bournezeau en Vendée demande la permission pour une extension de son élevage de volailles. Il  produira jusqu'à 85.000 poulets avec une densité d'animaux allant de 22 poulets/m² à 30 poulets/m², 6 fois par an. L’élevage (deux bâtiments) et les zones d'épandage (champs sur lesquels le lisier sera mis) sont situées à proximité d’importants cours d’eau et à 10km du Marais Poitevin, Parc Naturel régional dont la flore et la faune sont protégées. La biodiversité est déjà à risque. En plus, la Vendée est le département où la qualité de l'eau est la plus mauvaise.*

La ComCom de Chantonnay, dans laquelle se situe Bournezeau, est en train de préparer un plan Climat Air Energie Territorial pour combattre le changement climatique, lutter contre la pollution de l’air et de l’eau, nous préparer aux sécheresses. On nous demande, à nous les consommateurs, d’être éco-responsables, de limiter notre consommation d’eau et d’électricité.

Des millions d’euros, financés non par les pollueurs mais par nous tous, via notre facture d’eau, sont consacrés au nettoyage des cours d’eau vendéens, les plus pollués de toute la France.**

Alors, est-ce que nous sommes d’accord avec ce projet, sachant que c’est nous qui paierons, avec nos impôts et nos factures d’eau, pour nettoyer ces saletés? Sommes-nous d’accord, sachant que nous autres particuliers devons faire tout notre possible pour conserver l’eau et l’électricité pendant que ce fermier va les gaspiller pour produire un aliment qui n’est pas bon pour la santé? Voulons-nous encore un élevage intensif quand nous sommes nombreux à être contre cette méthode de production?***

D’ailleurs, en toute probabilité sa production ne sera pas pour nourrir les Vendéens, ni même les Français: elle sera destinée à l’exportation. Voulons-nous d’un énième élevage intensif qui maltraite les animaux: pas assez d’espace, pas d’air propre, pas de soleil, pas de vers à picorer dans la terre, le choix de races trop sensibles pour vivre à l’extérieur et qui souffrent de multiples problèmes de santé (difficultés à se déplacer et douleurs articulaires, cœurs et poumons défaillants, lésions et infections de la peau) et tout cela pour finir à l’abattoir?

Non, nous ne sommes pas d’accord !

Nous, les signataires de cette pétition initiée par Le Collectif pour une agriculture innovante et respectueuse du vivant (hommes, animaux, environnement) sommes contre cette extension.

Des alternatives existent: il faut à présent qu'elles soient entendues par les décideurs politiques qui n'écoutent pas les citoyens: subventionner et développer les élevages en plein air, exiger un étiquetage pour informer les consommateurs sur les modes d'élevages selon la nomenclature mise en place par l'OABA et de grandes enseignes de distribution, développement des filières de protéines végétales, généralisation du régime flexitarien, notamment par l'implantation systématique dans les cantines d'une alternative végétarienne à chaque repas.

Vous pouvez suivre cette pétition et les actions du collectif sur la page Facebook: https://www.facebook.com/pasdelevageindustrielenvendee/

S’il vous plaît, signez et partagez cette pétition avec vos proches et vos amis sur Twitter, Instagram et Facebook. Il faut autant de signatures que possible avant le 25 février 2020, dernier jour de la consultation publique. Bien sûr, vous pouvez aussi réagir pour votre propre compte, en envoyant un message à: enquetepublique.vendee3@orange.fr (mentionnez qu’il s’agit du sujet: EARL le Grand Boquet). La consultation publique est publiée sur le site de la Vendée: http://www.vendee.gouv.fr/bournezeau-a837.html

Merci!

 *ouest-france.fr/pays-de-la-loire/biodiversite-un-enjeu-majeur-pour-sauver-la-faune-et-la-flore-6022295

** 900.000 millions d'euros pour toute la France https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/la-qualite-des-cours-d-eau-et-des-nappes-phreatiques-tres-mauvaise-en-loire-atlantique-et-en-vendee-1487060153

*** L'appel contre l'élevage intensif https://stop-elevage-intensif.com/ , lancé cet automne par une cinquantaine d'associations dont des associations agricoles, témoigne de la volonté des citoyens et contribuables de voir une nouvelle politique agricole se mettre en place. Partout en France, les citoyens, contribuables et consommateurs, se lèvent contre l'agriculture industrielle et ses conséquences pour la santé humaine, l'environnement et les animaux.