Pétition fermée
Adressée à Maire de Paris HIDALGO Anne et 2 autres

APPEL Collectif habitants de Paris 16ème pour créer des places d’hébergement d’urgence

  • APPEL D’UN COLLECTIF D’HABITANT(E)S DU 16ème ARRONDISSEMENT
    DE PARIS QUI VOUS DEMANDE DE LE REJOINDRE

    Le 16ème arrondissement de Paris doit créer
    des places d’hébergement d’urgence

    • Le projet de 200 places d’hébergement d’urgence de l’allée des Fortifications est destiné à tous ceux, celles, qui composeront le 115, sans abri, sans toit pour dormir (SDF, Réfugié(e)s, migrant(e)s, ou pas).

    • Le 16e arrondissement ne compte aujourd’hui que 18 places d’hébergement d’urgence, quand, par exemple, le 13e et le 14e en proposent 1000.

    • Un certain nombre de paramètres seront bien sûr à prendre en compte, comme la quiétude des riverains, l’organisation des accès aux commerces, aux transports, la scolarisation éventuelle des enfants, …, mais ce projet provisoire pour 3 ans, avec ses avantages et ses inconvénients, doit être mis en regard de la situation de détresse de personnes dont la survie est en jeu. Ce projet fait appel à la générosité. Il sera d’ailleurs soutenu par beaucoup d’associations et mené sous la responsabilité de l’association AURORE.

    • Les valeurs qui constituent la volonté de vivre ensemble des résident(e)s du 16e arrondissement reposent sur le cosmopolitisme, l’héritage des Lumières et des Droits de l’Homme, et la fraternité. C’est donc une fierté d’accueillir ce projet qui exige de notre part générosité et défense des valeurs humanistes.

    • Le 16e arrondissement abrite une multiplicité de confessions religieuses. Elles ont toutes en commun de prôner la fraternité, la générosité, la solidarité, l’abnégation, la confiance et l’altruisme. C’est la vocation de toutes les organisations religieuses du quartier de défendre ce projet.

    • Paris est notre ville et nous ne pouvons qu’être choqués du nombre de SDF que nous croisons chaque jour (alors que d’après l’INSEE, un SDF sur trois a un emploi), comme nous ne pouvons qu’être indignés par la souffrance de réfugié(e)s qui veulent venir en Europe et les risques qu’ils, quelles sont prêt(e)s à encourir pour échapper aux guerres, au terrorisme qui a aussi frappé en plein cœur notre ville. Ce projet est l’occasion de faire quelque chose à la mesure du 16e arrondissement !

    Toutes les organisations de solidarité se sont mobilisées en faveur des sans-abris (SDF, Réfugié(e)s, migrant(e)s, ou pas), (le Secours Populaire Français, le Secours Catholique, Emmaüs, Unicef, la Ligue des Droits de l’Homme, la Cimade, la Fondation Abbé Pierre, Terre d’asile, la Croix-Rouge, Care France, la Mie de Pain, les Restos du Cœur, …..) Ce projet est l’occasion de ne pas se contenter d’envolées lyriques, de déclarations d’intentions, de dons à distance, mais de réaliser une action concrète de solidarité, ici, dans le 16ème.

    • Il est impératif qu’un personnel suffisant soit présent sur le site, tant pour en assurer l’accueil, que la sécurité. Les résident(e)s du 16e, avec l’association AURORE, aideront à la bonne réalisation de ce projet.
    Grâce à une exceptionnelle concentration de personnes entreprenantes, instruites et engagées et à la présence de moyens financiers suffisants, le 16e arrondissement est particulièrement bien équipé pour veiller à ce que toutes les difficultés inhérentes à ce type de projet soient surmontées.

    Nous espérons que, conformément à leurs valeurs, les citoyen(ne)s du 16e et l’ensemble du monde associatif et religieux vont se mobiliser pour soutenir ce projet.

    Nous nous préparons à accueillir ces places d’hébergement d’urgence avec fierté. Fiers de la générosité des riverains, fiers de la dignité que vont retrouver les personnes accueillies, fiers de la confiance que nous accordons à notre prochain, fiers de l’image du 16e arrondissement de Paris !

    Personne ne choisit : ni le lieu, ni l’environnement familial, culturel, économique, politique, de sa naissance, ni ses gènes, ni son sexe, ni son physique, ni ses capacités à apprendre, à agir, à se défendre, à se positionner dans la société.
    Les inégalités inhérentes à ces situations, doivent être compensées, du local à l’international, par une volonté de mettre en œuvre des mécanismes solidaires, pour que chacun(e), en fonction de ses possibilités et de ses handicaps, puissent obtenir des moyens lui permettant d’aboutir à une vie décente, harmonieuse et heureuse.

  • Le 16ème arrondissement de Paris doit créer
    des places d’hébergement d’urgence

    Déclaration universelle des droits de l'homme

    Article premier
    Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
    Article 2
    1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
    2. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante (…)
    Article 3
    Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

    Religions (relevé sur internet)

    Une parole en fidélité à l'Evangile. Toute la tradition biblique fait appel au sens de l'accueil de l'étranger accueilli ou rejeté, c'est de lui qu'il s'agit.
    « La paroisse fermée (...), cela n'a rien à voir avec Dieu ».
    « Les migrants et les réfugiés nous interpellent. La réponse est celle de l’Évangile de la miséricorde… ?» Message du Pape François pour la 102ème Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, le 17/01/2016.
    Conseil français du culte musulman. « Face au drame humain qui se joue, nous avons le devoir d’organiser une action collective, forte et à la hauteur de notre foi et de notre pratique religieuse », estime son Secrétaire général.
    Le Grand rabbin de France, Haïm Korsia, a appelé à « un sursaut civique et humain » dans l’accueil des réfugiés, dans son discours lors de la cérémonie à la mémoire des martyrs de la déportation « Tu aimeras l’étranger comme toi-même, car tu as été étranger en terre d’Egypte » (Lévitique XIX, 34).
    Le pasteur et théologien Michel Bertrand. « Nous devons accueillir l’autre sans condition, tout comme Dieu le fait pour chacun de nous ». Cette exigence est très ancrée chez les protestants français pour des raisons historiques bien connues. « Ils ont été victimes des persécutions, rappelle l’historien Patrick Cabanel, les huguenots sont restés sensibles au fait minoritaire ainsi qu’à la nécessité de recevoir les immigrés menacés dans leur pays. »

    Associations (relevé sur internet)

    LE SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS
    « Face à une crise humanitaire sans précédent, à la souffrance de millions d’enfants, de femmes et d’hommes, le Secours Populaire lance un appel afin d’intensifier les actions de
    solidarité en direction des réfugiés et des migrants. »
    LE SECOURS CATHOLIQUE
    "Le Secours Catholique-Caritas France, agit contre la pauvreté et en faveur de la solidarité, en France et dans le monde. L'association s’attaque à toutes les causes de pauvreté, d’inégalités et d’exclusion. Elle interpelle l’opinion et les pouvoirs publics et propose des solutions dans la durée. Elle place au cœur de son action la participation des personnes accompagnées et le renforcement de la capacité de tous à agir ensemble. Le Secours Catholique-Caritas France œuvre pour que chacun ait une place dans la société. L'association agit avec les personnes en précarité pour que leur valeur et leur dignité soient enfin reconnues par tous."
    EMMAÜS
    « Nos organisations vous ont alerté à plusieurs reprises au cours des derniers mois à propos de l’urgence à agir afin que cessent l’hécatombe, les souffrances et les dénis de droits des migrants tentant de fuir leurs pays et de rejoindre l’Union européenne. (Lettre au président de la République) »
    L’UNICEF France
    « Joint sa voix aux autres acteurs associatifs et appelle la France pour qu’au-delà des discours, une action renforcée -et concertée avec ses partenaires européens- soit concrètement mise en œuvre pour accueillir et assister les enfants réfugiés et migrants et leurs familles. »
    LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME
    « Du droit d’asile que la France n’accorde qu’avec parcimonie, aux iniques conditions d’enfermement que subissent les sans papiers dans les centres de rétention administrative (CRA), l’activité des sections de la LDH est profondément marquée par cette ardente obligation de défendre les plus démunis. »
    La CIMADE
    "la Cimade a pour but de manifester une solidarité active avec les personnes opprimées et exploitées. Elle défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions. Elle lutte contre toute forme de discrimination et, en particulier, contre la xénophobie et le racisme. »

    La Fondation Abbé Pierre, Terre d’asile, la Croix-Rouge, Care France, la Mie de Pain, Les Restos du Cœur, ….

    Premiers signataires Paris 16ème : Balestrazzi Franco, Barcellini Christiane, Barré Hervé, Berno Valérie, Bottela Laure, Bedoucha Louis, Bismuth Maryse, Bouchez Bernard (Secours catholique), Canizar Sylvia (association Attalah Maussala), Carémil Marie-Louise, Cazy Elizabeth (La Cimade), Chidiac Grégory, Delgery Alain, Faillant Anne, Forot Richard, Gantzer Gaspard, Grison Vincent, Guyomard Simonne (NPDJ), Hellebronth France, Koung Yvonne, Langlois Gérard, Lassalle Micheline, Lauret Thomas, Mano Jean-Yves, Legrand Thomas, Miko André, Mondoloni Jeanne, Moulin Frédérick, Novelli Annie, Papaseit Jordi (NPDJ), Parizot Michel, Perrot Elisa, Remond Jacques, Saurel Alain, Siche Pappalardo Alice, Thivet Amalia et Patrick, Treillard Benoît, Weill Pierre-Alain, Zivi Michèle (Cité 16, Les Uns Avec Les autres), …… Voir la suite sur Change.org et venez nous rejoindre en :
    signant cet APPEL sur Change.org

.

Cette pétition a été remise à:
  • Maire de Paris
    HIDALGO Anne
  • Prefet d'Ile de France et de Paris
    CARENCO Jean-François
  • Prefète de Paris
    BROCAS Sophie


    Collectif d'habitants de Paris 16ème arrondissement a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 1 497 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Collectif d'habitants de Paris 16ème arrondissement compte sur vous aujourd'hui

    Collectif d'habitants de Paris 16ème arrondissement a besoin de votre aide pour sa pétition “BEN SAMOUN Georges: APPEL Collectif habitants de Paris 16ème pour créer des places d’hébergement d’urgence”. Rejoignez Collectif d'habitants de Paris 16ème arrondissement et 1 496 signataires.