Confirmed victory

Votez pour l'amendement interdisant la pulvérisation de pesticides le long des habitations et des écoles!

"Je suis une maman inquiète. Parfois, lorsque mes enfants marchent sur le trottoir pour aller à l'école, des tracteurs y épandent des pesticides qu'ils respirent à plein poumon, alors que les techniciens du tracteur, eux, portent des masques de protection."

Nombreux sont les parents comme cette maman inquiets pour l'avenir de leurs enfants et leur santé, à cause de l'utilisation de pesticides à proximité des lieux de vie.

Dans le cadre des débats parlementaires de la Loi d'Avenir pour l'Agriculture en cours, nous avons une occasion unique de demander la mise en place de plans de protection réelle des riverains exposés aux pesticides. Malgré les progrès que vos signatures depuis le 20 juin ont permis, l'Assemblée Nationale n'a prévu dans son vote du 10 juillet dernier qu'une protection incomplète de nos enfants, en prévoyant une interdiction partielle des pesticides près des écoles, car leur utilisation restera possible dans de très nombreux cas (si présence d'une haie, ou pulvérisations à certaines heures...). Nous devons maintenant obtenir la possibilité d'une interdiction réelle des pulvérisations de pesticides près des écoles et des domiciles où vivent enfants et femmes enceintes !

Les 17 et 18 juillet prochain au Sénat aura lieu la 2° lecture du texte de la loi d'Avenir Agricole qui pourrait inclure ces mesures. C'est notre dernière chance ! Merci de signer et diffuser cette pétition à vos réseaux!

Générations Futures œuvre depuis des années pour dénoncer l'impact des pesticides sur la santé et l'environnement. Notre association a recueilli depuis près de 10 ans des centaines de témoignages de riverains mais aussi de professionnels victimes de ces substances nocives (des exemples en ligne : http://victimespesticides.weebly.com/particuliers.html) .

Comment tolérer pour ces populations qu'on impose des Zones non Traitées le long  des cours d'eau mais qu'on ne le fasse pas pour protéger leurs enfants ? Qu'on recommande (voire oblige) les professionnels à porter des Equipements de protection individuelle du fait même du risque associé à l'exposition à ces pesticides, alors même que les riverains se retrouvent régulièrement "aspergés" entre mars et septembre par ces produits nocifs sans aucun moyen de protection ?

Nous n'avons eu de cesse d'alerter sur les dangers – sous évalués – représentés par ces pesticides pour les populations riveraines de zones pulvérisées. Pendant des années, les services en charge des questions des pesticides au sein du Ministère de l'agriculture, nous faisaient savoir que ces produits étant évalués, il n'y avait pas de raison de s'inquiéter, et donc d'instaurer des Zones non Traitées (ZNT) le long des lieux de vie… oui mais ça c'était avant, avant que :

>>> De nombreux professionnels (agriculteurs notamment) s'alarment du nombre croissant de malades dus à l'exposition aux pesticides ;

>>> Des milliers de médecins s'inquiètent des conséquences pour la santé de leur patient d'une exposition à ces substances conçues pour être nocives;

>>> Des scientifiques démontrent les risques que font courir ces pesticides aux personnes exposées;

>>> Des parents et riverains déplorent non-respect de la réglementation et des faiblesses des pouvoirs régaliens en la matière ;

>>> Des associations, au travers d'enquêtes, prouvent que de plus en plus de pesticides sont présents dans l'air et que les riverains de zones agricoles qui respirent ces pesticides sont contaminés par ces produits ;

>>> Des élus s'étonnent de la faiblesse des règlementations en matière de protection des populations ;

>>> Etc.

L'agriculture est un maillon essentiel et structurant de notre pays mais elle ne peut se concevoir au mépris de la protection de l'environnement et du respect de la santé. Les souffrances endurées par les personnes vivant dans des zones pulvérisées par des pesticides sont réelles. Des dizaines de personnes ont d'ailleurs transmis aux instances compétentes la preuve de ces souffrances. Il faut maintenant, après les avoir niées pendant des années, les prendre en compte et mettre en place des mesures qui demain protégeront ces populations, notamment les plus vulnérables.

Nous attendons donc de nos élus au Sénat du courage pour ne pas céder face aux pressions auxquelles ils vont être soumis et qu'ils soutiennent dans le cadre de la 2° lecture au Sénat du texte de la loi d'Avenir Agricole les propositions que le Sénateur Joël Labbé  et la Sénatrice Nicole Bonnefoy avaient fait adopter lors de la 1ere lecture, propositions visant à pouvoir mettre en place des Zones non Traitées  le long de tous les lieux de vie.

Exigez la mise en place de véritables zones sans pesticides à proximité des lieux de vie, signez la pétition et partagez la autour de vous.

Suivez l'info sur ce dossier ici http://www.generations-futures.fr/pesticides/loi-davenir-agricole-renforcer-la-protection-de-nos-enfants-face-aux-dangers-des-pesticides/

Pétition soutenue entre autres par:

  • François Veillerette, Porte-parole de Générations Futures
  • Marc Dufumier, ingénieur agronome
  • Marie-Monique Robin, réalisatrice, écrivain
  • Dominique Marion, administrateur de la Fédérations Nationale de l’Agriculture Biologique
  • Pierre-Michel Perinaud, médecin à l’initiative de l’Appel des médecins
  • Fabrice Nicolino, journaliste
  • Karima Delli, Députée européenne EELV
  • Annie-Thébaud Mony,  directrice de recherche honoraire à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm)
  • Claude Jourdren, Vice-président national de Bio Consom’acteurs Président de Bio Consom’acteurs Ile-de-France
  • Paul François, Président de Phyto-Victimes
  • Denis Pépin, Jardinier et journaliste, auteur, formateur et conférencier
  • Stephen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement
  • Samuel Ferret, coordinateur de la Plateforme pour une autre PAC
  • Benoit Biteau, Agronome, généticien, conservateur du patrimoine vivant, Vice Président de la Région Poitou Charentes, et surtout paysan bio,
This petition was delivered to:
  • Aux Sénateurs et Sénatrices français(e)s
  • Monsieur Joël Labbé, Sénateur
  • Sénatrice, Conseillère régionale d'Île-de-France. Ancienne ministre
    Chantal Jouanno
  • Madame Nicole Bonnefoy, Sénatrice
  • Madame Sophie Primas, Sénatrice
  • Sénatrice, Conseillère régionale d'Île-de-France. Ancienne ministre
    Chantal Jouanno


Ecologie sans frontières, Générations Futures, Quartiers sans frontières, Respire, Robins des toits, WECF started this petition with a single signature, and won with 136,643 supporters. Start a petition to change something you care about.