Soutien-aux-salariés-mobilisés-du-SIOM de la vallée de Chevreuse - Rejoignez-nous !

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


« Quand les éboueurs font grève, les orduriers sont indignés » Jacques Prévert

Depuis le 1er novembre dernier, les bacs à ordures ne sont pas vidés dans les 21 communes du SIOM car les salariés sont en grève. Ils sont mobilisés parce qu’ils n’ont pas d'autre choix.

Ils demandent simplement de conserver leurs salaires et leurs droits actuels qui leur sont contestés.

En effet, le nouveau marché conclut par les élus du « Syndicat Intercommunal des Ordures Ménagères » (SIOM) avec l’entreprise SEPUR ne garantit pas, aujourd’hui, aux salariés qu’ils conserveront leurs rémunérations actuelles, et que leurs conditions de travail soient préservées. 

« Perte de certaines primes, un treizième mois diminué, prime de fin d’année divisée par deux, certains salariés vont perdre plus de 3 000 euros net » souligne le syndicat CGT qui soutient les grévistes.

Ils sont aujourd’hui 90 employés et 30 intérimaires à se battre pour leurs droits mais aussi pour leur dignité et celle de leurs familles.

Le SIOM ne déroge pas à la règle, dans les collectivités publiques aujourd’hui on rogne sur les coûts au détriment des conditions de travail des salariés. 

Faut-il rappeler que nous parlons ici d’un service public qui a été délégué au privé ? Cela n’exonère pas les pouvoirs publics de leur responsabilité de garants des droits des travailleurs.

Aussi, la réponse du président du SIOM et de SEPUR ne doit pas se limiter à demander des escortes de police pour encadrer le ramassage des déchets.

En se mobilisant pour défendre leurs droits et leur dignité, c’est nos droits et notre dignité qu’ils défendent aussi.

Ce collectif de soutien est ouvert à tous, il est indépendant et citoyen.

Nous, citoyens habitants les 21 communes concernées, avec parmi nous, des élus locaux, des militants syndicalistes et associatifs, des universitaires, nous sommes mobilisés aux côtés des travailleurs et de leurs familles pour que leurs droits et leur dignité soient préservés et donc obtenir le déblocage de la situation.

Signez et Rejoignez le collectif

Contact : collectifdesoutien.greve.siom@gmail.com

 Le Collectif de soutien aux salariés mobilisés du SIOM de la vallée de Chevreuse

Premiers signataires :

L’Union Locale des syndicats CGT, FSU ( Université d'Orsay), URGENCE SACLAY, ENSEMBLE ! , ATTAC N.E, Bruno Bombled (Les Ulis, bénévole associatif, militant syndical), Pierre Belbenoit (Les Ulis, bénévole associatif), Lamine Sidibé (Les Ulis, Militant associatif, membre de l’ASTI), Claude Peschanski (Observatoire Citoyen du CRA de Palaiseau), Pierrette Berthelot (Les Ulis, Syndicaliste, ancienne secrétaire de la CGT à l’hôpital d’Orsay), Hella Kribi-Romdhane (Massy, Conseillère régionale île de France, Générations), François Guigon (Les Ulis, bénévole associatif), Jacques Leblon (Villejust, Professeur d’université), Michèle Landowski (Orsay, Chercheure au CNRS Gif sur Yvette), Pierre Bertiaux (Maire adjoint et conseiller communautaire Orsay-CPS), Bernard Charpenet (Bénévole associatif, Les Ulis) Jean-Baptiste Thomas (Bures sur Yvette, Ingénieur réseaux), Sonia Dahou (Conseillère municipale et communautaire Les Ulis-CPS).



Collectif de Soutien des compte sur vous aujourd'hui

Collectif de Soutien des TRAVAILLEURS MOBILISÉS DU SIOM VALLÉE DE CHEVREUSE a besoin de votre aide pour sa pétition “Au président et aux élus du SIOM Soutien aux salariés mobilisés du SIOM de la vallée de Chevreuse”. Rejoignez Collectif de Soutien des et 5 009 signataires.