Au-delà d'une journée de sensibilisation : pas de diversité sans disfluidités

Au-delà d'une journée de sensibilisation : pas de diversité sans disfluidités

25 670 ont signé. Prochain objectif : 35 000 !
Quand elle atteindra 35 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !
ABC BÉGAIEMENT a lancé cette pétition

PAS DE DIVERSITÉ SANS DISFLUIDITÉS

Dans le cadre de la Journée internationale de sensibilisation au bégaiement (JISB) du 22 octobre 2021, l’organisme britannique Stamma a lancé une pétition sur change.org exhortant les médias à donner plus de place aux personnes qui bégaient, avec le slogan « No Diversity Without Disfluency ». Le but? Normaliser le bégaiement pour que les personnes qui ne bégaient pas l’accueillent mieux et que les personnes qui bégaient se sentent représentées par la télévision et les autres médias. 

Récemment, Stamma a invité diverses organisations dans le monde à se joindre au mouvement. Notre association, l’Association bégaiement communication (ABC), a sauté sur cette opportunité. 

Nous lançons donc une version québécoise de la pétition, sous le slogan « Pas de diversité sans disfluidités ». Toutes les signatures obtenues ici seront ajoutées à celles de la version-mère britannique. 

POURQUOI UNE PÉTITION? 

« Nous ne devrions pas bégayer. » : voilà une idée reçue profondément nuisible. Il n’y a pas de diversité sans disfluidités. En 2022, il est temps de mettre un terme à l’absence de visibilité qui plombe le bégaiement. Tant que nous n’entendrons ni ne verrons de personnes qui bégaient dans les médias, la société n’accueillera pas le bégaiement comme il se doit.

Signée par plus de 20 000 personnes, la pétition « No Diversity Without Disfluency » trône en huitième position du palmarès des plus populaires sur change.org. Aidez-nous et partagez le lien. Nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin : nous allons promouvoir cette pétition — ici comme à l’international — durant la prochaine année jusqu’à ce qu’il soit impossible pour un diffuseur d’ignorer notre appel.

NOTRE VIDÉO PROMOTIONNELLE : « PAS DE DIVERSITÉ SANS DISFLUIDITÉS »

Quatre adultes qui bégaient, membres de l’ABC, ont accepté de joindre leur voix au mouvement « Pas de diversité sans disfluidités ». 

Partagez la vidéo (accessible en haut de cette page ainsi que sur YouTube) sur vos réseaux pour promouvoir la pétition! Chaque signature compte.

Un merci énorme merci à Marco Dubé, vidéaste, pour toute la créativité derrière son travail de montage. Un merci tout spécial aussi à Marie Bourguignon, graphiste, pour les magnifiques images promotionnelles de la campagne. 

VIDÉOS PROMOTIONNELLES DE LA CAMPAGNE BRITANNIQUE

C’est à Daniel Liakh, le génie créatif derrière les campagnes précédentes de STAMMA, que l’on doit la vidéo de promotion qui mousse la pétition. Intitulé « Not Just One Day » (au-delà d’une journée de sensibilisation), cette vidéo magnifiquement tournée à l’humour noir typiquement britannique est narrée par un membre de STAMMA. Elle a été récompensée partout dans le monde et continue d’attirer l’attention sur LinkedIn.

COUVERTURE MÉDIATIQUE AU ROYAUME-UNI

Au Royaume-Uni, les médias ont propulsé le mouvement. La chaîne de télévision et de radio BBC a mis en œuvre ses propres initiatives pour la JISB. Elle a entre autres diffusé un conte pour enfants sur ses ondes, narré par nulle autre que la vedette britannique Ed Sheeran. Soulignons également le webinaire thématique organisé par le réseau d’entraide pour personnes qui bégaient du réseau au cours duquel le directeur de la stratégie et de la performance de la chaîne a accordé une entrevue en direct.

Toujours dans le cadre de la JISB, le réseau de télévision ITV a quant à lui concentré ses efforts sur la pétition. Cette dernière a été présentée par l’artiste britannique Scroobius Pip et Kirsten Howells de STAMMA lors des nouvelles de 12 h. Le sujet a à nouveau été couvert lors des nouvelles de 18 h, suivi cette fois-ci par un reportage local sur cet enjeu dans chaque région couverte par le réseau et des entrevues avec des membres de STAMMA.

À NOTRE TOUR D’AGIR

Cette campagne déborde du cadre de la JISB et se déroulera toute l’année durant! Voyez les façons dont vous pouvez vous inscrire vous aussi dans le mouvement.

1. Signez et partagez notre pétition. Partagez-la sur vos réseaux — Twitter, Facebook, Instagram, etc. — avec le mot-clic #pasdediversitésansdisfluidités et @ABCbégaiement.

Durant la prochaine année, nous surveillerons la place que les médias québécois accordent aux personnes présentant une disfluidité dans leur programmation et leurs efforts d’intégration du bégaiement à leurs politiques de recrutement et de ressources humaines. 

2. Faites un don à l’ABC pour soutenir nos campagnes et services. 

3. Faites comme nous. Nous encourageons les individus et les organisations aux quatre coins du monde à s’inspirer de notre campagne. Faites des entrevues avec des gens, et demandez-leur à quand remonte la dernière fois qu’ils ont entendu une personne qui bégaie à la télévision! Partagez ces vidéos et pétitions, ou créez les vôtres. Ainsi, non seulement vous conscientiserez les gens sur les difficultés entourant le bégaiement, mais vous mettrez de l’avant le besoin et le droit, pour les personnes qui bégaient, d’être vues et entendues sur les ondes télévisuelles et radiophoniques. 

RÉPONSES ET RETOMBÉES

Orientée vers les médias radiotélévisés, la campagne du Royaume-Uni a reçu l’appui de l’organisme de réglementation des communications Ofcom, qui a dit « saluer le travail de sensibilisation au bégaiement et encourager les diffuseurs à prendre des notes. » Deux grands diffuseurs — la BBC et Channel 4 — ont saisi la balle au bond et ont présenté un débat. L’enjeu n’était pas de savoir s’il était souhaitable d’entendre des voix qui bégaient, mais plutôt pourquoi nous devrions les entendre; le commentaire d’Ofcom constitue en quelque sorte une victoire de principe qui confirme que la campagne a sa raison d’être.

Nous ne demandons pas de quotas, mais au cours de la prochaine année, nous aimerions voir des résultats tangibles, des preuves que le bégaiement est inscrit au programme de diversité de nos diffuseurs. L’intégration du bégaiement dans les facettes de la diversité, des mesures en place pour éviter que les personnes qui bégaient soient découragées de postuler pour des emplois et un environnement où les personnes se sentent à l’aise de révéler leur bégaiement et d’obtenir le soutien voulu pour faire de leur mieux : voilà notre ambition. Nous n’avons pas encore atteint notre but, mais nous avons déjà fait un immense progrès.

25 670 ont signé. Prochain objectif : 35 000 !
Quand elle atteindra 35 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur Change.org !