Salariés de SFR, même pas peur ! Fin des licenciements arbitraires à SFR et réintégration

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


  • Viré pour avoir refusé de faire des photocopies pour les amis de la sœur de notre actionnaire
  • Viré pour avoir travaillé avec une cooptée de notre actionnaire
  • Et qui encore ? Personne ! Les salariés SFR ont décidé de faire bloc !

L'Express en parle
20minutes en parle
France TV en parle
Capital en parle
Corse-matin en parle

Rappel des faits de ces derniers jours :

Le 15 mai 2018, la sœur de notre actionnaire travaillant sur un point de vente parisien, et ses amis, se présentent sur le magasin de Montesson (78). Cette dernière somme un vendeur de lui photocopier son avis d’imposition, il s’exécute... elle lui ordonne ensuite de faire des photocopies pour ses amis, le collaborateur refuse, elle le menace de lui faire perdre son emploi sous prétexte qu’elle est « la sœur du patron » ... La suite? Il est convoqué en Entretien Préalable à Licenciement Les clients et vendeurs présents lors de l’incident ont attesté sur l’honneur que le vendeur avait été courtois et correct. Malgré cela, il est licencié pour manque de respect à une collaboratrice.

Le 07 juin 2018, un Responsable Point de Vente du Forum des Halles (75) a été convoqué en Entretien Préalable à Licenciement. Lors de cet entretien, la Directrice des Ressources Humaines a évoqué des motifs futiles à l’encontre du responsable comme « vous auriez arrangé les horaires de vos vendeurs en temps de grève ». Mais, en réalité, cet entretien a été orchestré par une proche de la famille de notre actionnaire travaillant sur le point de vente. Malgré 17 attestations sur l’honneur de ses vendeurs, qui affirment qu’il est un responsable bienveillant, il est licencié.

Les organisations syndicales SFR DISTRIBUTION réunies, CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT et UNSa dénoncent :

  • cette pratique dictatoriale où, sur les simples dires des proches (la cour du roi ?) des collaborateurs sont convoqués en EPL puis licenciés arbitrairement !
  • la complicité de la direction SFR DISTRIBUTION, qui en oublie son obligation de protection à l’égard de ses collaborateurs !

Face à ces injustices, nous exigeons la réintégration immédiate de ces collaborateurs !

"Pendant" qu'Altice annonce la vente partielle des pylônes de son réseau mobile pour 2,5 milliards d'euros, "+la famille+ continue de faire régner la terreur au mépris des lois les plus élémentaires (...) C'est le règne du népotisme et du prince tout-puissant!" Sachons y mettre fin collectivement !



Intersyndicale SFR compte sur vous aujourd'hui

Intersyndicale SFR a besoin de votre aide pour sa pétition “Armando PEREIRA: SFR : je demande la fin des licenciements arbitraires. Salariés respectés !”. Rejoignez Intersyndicale SFR et 1 008 signataires.