Arena "Alice Milliat" ou "Adidas" ? Ne laissons pas une marque marcher sur le féminisme !

Arena "Alice Milliat" ou "Adidas" ? Ne laissons pas une marque marcher sur le féminisme !

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Nicolas BONNET OULALDJ a lancé cette pétition adressée à Anne Hidalgo (Maire de Paris)

Madame la maire de Paris, 

Nous vous demandons que le nom de Alice Milliat soit attribué à la future Arena, porte de la Chapelle, comme cela avait été proposé lors du Conseil de Paris de juillet 2020. Ne sacrifions pas nos valeurs, notre engagement pour le sport et pour le féminisme, sur l’autel d’une multinationale !

Alice Milliat, un rôle crucial pour l’émancipation des femmes

Vous ne connaissez probablement pas son nom. Excepté pour quelques cercles de sportifs bien informés, il ne représente rien. Cette femme fait partie de celles qui ont été balayées de notre récit commun, de l’Histoire de notre pays. Pourtant, son rôle a été crucial dans la longue marche pour l’émancipation des femmes.

Elle est l’organisatrice des premiers jeux mondiaux féminins à Paris en août 1922 qui connaissent un tel succès que le Comité International Olympique finit en 1928 par autoriser  les femmes à participer au sport roi des Jeux Olympiques : l’athlétisme. Alice Milliat est la première femme membre du jury de ces épreuves : une grande victoire pour la reconnaissance des femmes et pour leur intégration dans le sport. 

100 ans plus tard, faisons entrer Alice Milliat dans notre Histoire

100 ans après les premiers jeux mondiaux féminins, le combat de Alice Milliat est toujours d’actualité. Faute de volonté politique, le chemin est encore long pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans notre société, mais aussi dans le sport. Les Jeux Olympiques que nous accueillerons à Paris en 2024 sont une occasion unique de mettre en avant les femmes dans ce milieu si masculin. 

Pour cette raison, comme nous l’avons proposé à plusieurs reprises à la maire de Paris, et comme nous l’avons voté à l’unanimité en juillet 2020, nous souhaitons que l’équipement olympique situé porte de la Chapelle soit nommé Alice Milliat. Le nommer ainsi permettrait de donner pour la première fois un nom de femme à un équipement Olympique.

Or, nous apprenons que cet équipement sera lui aussi victime de la pratique du “naming”. Au lieu de porter le nom de Alice Milliat, il sera finalement nommé “Adidas - La Chapelle District”. 

Ce revirement n’est pas acceptable.

Donnons du sens à ces Jeux Olympiques. Ne laissons pas les multinationales s’accaparer les noms de nos équipements sportifs. Comme le disait André Devron, qui a lutté jusqu’à sa disparition pour la reconnaissance de cette grande femme : “Alice Milliat mérite amplement d’être reconnue comme une figure du féminisme du XXe siècle”. 

Rendons-lui l’hommage qu’elle mérite : donnons son nom à la future Arena.

Signataires : 

  • Béatrice Barbusse, sociologue, autrice Du sexisme dans le sport, dirigeante sportive
  • Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris en charge de l’égalité femmes-hommes, de la jeunesse et de l’éducation populaire
  • Nicolas Bonnet Oulaldj, président du groupe Communiste et Citoyen au Conseil de Paris
  • Emmanuelle Bonnet Oulaldj, dirigeante sportive
  • Aurélie Bresson, présidente de la fondation Alice Milliat
  • Marie-George Buffet, députée, ministre de la Jeunesse et des Sports de 1997 à 2002
  • Alice Coffin, conseillère de Paris
  • Ayodelé Ikuesan, athlète
  • Danielle Simonnet, conseillère de Paris

 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !