Pétition fermée
Adressée à Madame Fleur PELLERIN, Ministre de la Culture et de la Communication

Appel du 10 décembre : pas de culture sans artistes

6 702
signataires

Paris, le 10 décembre 2014 

Madame la Ministre,

Semaine après semaine, nous voyons grandir la menace de l’effondrement de tout ce qui a constitué la politique de décentralisation du spectacle vivant dans notre pays depuis plus de cinquante ans. C’est-à-dire depuis qu’elle fut rêvée par le Conseil National de la Résistance.

Les dangers s’accumulent : une compétition déchainée des haines et des racismes, une crise financière qui pousse nos dirigeants à juger chaque projet à son coût plutôt qu’à son sens, une lente mais efficace érosion de nos moyens, des réformes qui s’entassent sans que soit signifiée et respectée la place de la culture dans notre société.

L’écart entre les paroles et les actes ne cesse de grandir.

Lors de nos rencontres ou de vos déclarations, vous avez affirmé que l'action de votre ministère serait volontariste. Qu’elle allait, plus que jamais, soutenir la création d'œuvres anciennes et nouvelles et leur diffusion aux quatre coins de notre pays, que ce soit dans ses institutions publiques les mieux dotées ou dans ses régions les plus déshéritées.

Vous avez promis pour cela un engagement sans faille de l'Etat français qui est, disiez-vous, le garant de la liberté et des moyens d'expression en général et de ceux des artistes en particulier. A cet effet, vous disiez vouloir protéger les œuvres et donc leur diffusion contre les censures clientélistes et les pressions politicardes et claniques.

Nous avons aussi cru comprendre que vous aviez reconnu l’absurdité qu’il y a à vouloir réduire les arts vivants à des produits commerciaux façonnés par la demande.

Vous avez réaffirmé le souhait de la France de participer à une Europe de la Culture.

Bref, vous présentiez votre ministère comme un outil de modernisation éclairée et d'ambition renouvelée et généreuse.

Le 15 octobre dernier, vous et la ministre de l’Education nationale, proclamiez votre ambition de renforcer l’éducation artistique dans nos écoles. Comme nous avons espéré, ce jour là, et comme nous vous avons applaudies !

Mais ce que nous voyons et ce que nous subissons chaque jour, ce n’est pas du tout cela.

Ce que nous voyons, c’est une baisse constante de toutes les aides accordées à la création et à la diffusion artistiques, ce que nous voyons, c’est que les méthodes d'évaluation de nos subventions sont décidément ordonnées par une idéologie du profit commercial. On exige de nous des performances financières, comme si nous étions une industrie ou la grande distribution. 

L’Etat laisse imposer à la culture des critères qui lui sont non seulement totalement étrangers, mais néfastes.

Les établissements publics voient partout leur indépendance mise à mal. Cet admirable système, cet appareil circulatoire de sens, tissé pendant plus d’un demi-siècle par l’Etat, les régions, les villes, le voilà, ici fragilisé, là amputé, partout menacé. Parce que rudement, brutalement parfois, les artistes, les administrateurs, les techniciens qui l’animent sont poussés à concourir sur des terrains qui ne sont pas les leurs.

Eux qui, en vérité, ont comme mission de faire fructifier le sens du beau, le sens de l’humain, se voient demander une rentabilité strictement matérielle. Rentabilité inatteignable, sauf à trahir l’objectif initial pour lequel ils ont été nommés.

Abandonnés aux caprices de certains élus, des scènes ou des centres d’art, au service de la création contemporaine depuis tant d’années, ferment leur porte. 

Et ce n’est pas la confusion dans laquelle se font la ‘’réforme territoriale’’ et la ‘’modernisation de l'Etat ‘’ qui peut nous rassurer. Bien au contraire.

Et que dire de la nomination de M. Tibor Navracsics ? Et par dessus le marché, voilà notre pays représenté au sein de la commission culture européenne par trois députés issus du Front National. 

Alors oui, madame la Ministre, nous sommes inquiets, et nous sommes en colère. 

Et pourtant, malgré tout, sachez qu’à travers vous, nous attendons encore et toujours de ce gouvernement, un discours refondateur, une ligne, un horizon véritable. 

Des réformes, bien sûr, mais des réformes fertiles, libératrices, exigeantes pourquoi pas. Mais pas cette paralysie, pas cette accumulation de règles froides, inopérantes, inefficaces, tétanisantes, incompréhensibles. 

Nous attendons de vous bien autre chose qu’un agenda de concertations caduques où ne nous est servi qu’un argumentaire résigné et n’usant que de la seule rhétorique économique.

Nous espérons, non, nous voulons des actes. Votre ministère est grand, il doit être intelligent et audacieux, il doit être ouvert à la jeunesse, car il est responsable des arts vivants, des artistes, et de leur force de transformation du monde.

Vite, prenez part au débat public !

 

Les premiers signataires : Didier Abadie, Christophe ADRIANI, Julien ALEXANDRE, Mathieu Amalric, Patrick AMAR, Didier André, Jean-Paul ANGOT, Michèle ANTIPHON, John ARNOLD, Pierre Ascaride, Olivier AUGROND, Pierre Badaroux, Fériel BAKOURI, Thierry Balasse, Jeanne Balibar, Valérie BARAN, Fabien Barontini, Mathieu BAUER, Emmanuelle Béart, Jean Bellorini, François BEN AIM, E. BENICCIO, Géraldine BENICHOU, Jean-Louis BENOIT, Mylène BENOIT, Philippe Berling, Laure BERLIOZ, Johanny Bert, Céline BERTIN, Olivier Bertrand , Charles – Eric  BESNIER, Juliette BINOCHE, Jean-Benoit Blandin, Dominique Bluzet, Jean Boillot, Jean-Christophe BOISSONNADE, Jacques Bonnaffé, Audrey Bonnet, Catherine BOSKOWITZ, Ornella BOULÉ, Dominique BOURDE, Julien BOURGUIGNON, Benoît Bradel, Stéphane Braunschweig, Philippe BUQUET, Marie-Pia Bureau, Rodolphe Burger, Marc CAILLARD, Grégoire  Callies, Hélène  Cancel, Jeanne Candel, Jean-Gabriel Carasso, Clyde Chabot, Fanny de Chaillé, Elisabeth CHAILLOUX, Anne-James Chaton, Michel Chialvo, Florian CHOQUART, Sophy CLAIR DAVID, Hubert Colas, Pascal COLLIN, Françoise COLOMBANI, Cristine COMBE, Guy-Pierre COULEAU, Xavier Croci,  Licilio DA COSTA, Emma Dante, David Daurier, Romaric Daurier, Jenny DE ALMEIDA, Laurence DE MAGALAHAES, Alexandra DELAGE, Estelle DELORME, Emmanuel Demarcy-Mota, Judith Depaule, Nadia DERRAR, Sophie Descamps, Didier Deschamps, Marcial Di Fonzo Bo, Eric Didry, Michel Didym, Catherine Diverrès, Christine DORMOY, Faustine DOUCHIN, Jean-François Driant, Jean-Charles DUMAY, Nathalie DUPONT, Vincent Dupont, Martine DUVERGER , André Engel, Aurélien ESGONNIERE DU THIBEUF, Jean-Claude FALL, Héla FATTOUMI, Daniel FAVIER, Marie-Lise Fayet, Roland Fichet, Emilie FLORY, Bruno FORGET, Philippe FOURCHON, Alain FRANÇON, Raphaële GASSER, Armand GATTI, David GAUCHARD, Céline Gaudier, Victor Gauthier-Martin , Céleste GERME, Virginie Girard, Claudine Gironès, Gérard  Giroudon, Marie Christine Giust, Julien GOSSELIN, Sylvie GOUTTEBARON, Jean-Michel GREMILLET, Sylvain Groud, Adel HAKIM, Maxime Hanssen, Laurent HATAT, Judith Henri, Agathe Herry, Dominique Hervieu, Clotilde Hesme, Laura Heurteloup, Jean-Jacques Hocquard, Dominique Hollier, Jean-Michel HOSSENLOPP, Cyrille Hrouda, Emmanuelle Huynh, David JISSE, Emmanuelle JOUAN, Jean Lacornerie, Ludovic Lagarde, Benoît Lambert, Philippe LANTON, Emmanuel Latreille, Anne-Marie LAZARINI, Elodie LE BREUT, Laureline LE BRIS CAP, Jean-Joël Le Chapelain, Thierry LE DUFF , Alain Lenglet, Magali Léris,  Anne-Laure LIEGEOIS, Madeleine Louarn, René Loyon, Philippe Luciat-Labry, Vincent Macaigne, Jean-Daniel MAGNIN, Cécile MAISONHAUTE, Marie-José Malis, Antoine MANOLOGLOU, Olivier Manteï, Caroline Marcilhac, Gérard MARCON, Maguy Marin, André Markowicz, Catherine Marnas, Seb Martel, Nicole MARTIN, Jean-Louis MARTINELLI, Delphine MARTY, Joris Mathieu, Sylvain Maurice, Gilles MEGRET, Maryse MEICHE, Anne Meillon, Phia Ménard, Arnaud Meunier, Pierre Meunier, Stéphane Meyer, Patrick Michaëlis, Philippe MINYANA, Miglen MIRICHEU, Ariane Mnouchkine, Chloé Moglia, Adrian Mohr, Anne MONFORT, Laurence MOREAU, Géraldine Morier Genoud, Françoise Morvan, Stanislas Nordey, Malika Pascale OUADAH, Marie-Julie PAGÈS, Arnaud PAIN, Gloria Paris, Célie Pauthe, Farid PAYA, Frédérique PAYN, Jean Paul Perez, Jean-François Peyret, Claude-Alice Peyrottes, Carine Piazzi, Christophe PIEDERRIERE, Hervé Pierre, Patrick  Pineau, Denis Podalydès, Laurent Poitrenaux, Pierre-François POMMIER, Olivier Poubelle, Martine PRIOLET, Caroline Proust, Sylvain Prunenec, Jean-Michel PUIFFE, Olivier PY, Philippe Quesne, Victor QUEZADA, Anne Rabaron, Pascal Rambert, François Rancillac, Christophe Rauck, Jacques REBOTIER, Domènec Reixach, Jean-Michel Ribes, Maëlys RICORDEAU, Aurélie Romanacce, Jean-François ROUSSILLON, Eric Ruf, Pauline Sales, Benoit SAUER, Pierre Sauvageot, Géraldine SCHMITT, Jean-François Sivadier, Marlène SOREDA, Anne Tanguy, Eugénie TESSON, Catherine Texier, Anne Théron, Carole Thibault, Benoît THIBERGHIEN, Charles Tordjman, Gilberte Tsaï, Gabriel TUR, Pascaline Vallée, Martine VANDEUILLE, Bérangère Vantusso, Nadine Varoutsikos-Perez, Thierry Vautherot, Karine Viard, Maya VIGNANDO, Mathilde VILLENEUVE, Michel Vinaver, Jean-Pierre Vincent, Jacques VINCEY, Emmanuelle Vo-Dinh, Isabelle WALTER, Frédérique WOLF-MICHAUD. 

Cette pétition a été remise à:
  • Madame Fleur PELLERIN, Ministre de la Culture et de la Communication


    SYNDEAC SYNDEAC a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 6 702 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    SYNDEAC compte sur vous aujourd'hui

    SYNDEAC SYNDEAC a besoin de votre aide pour sa pétition “Appel du 10 décembre : pas de culture sans artistes”. Rejoignez SYNDEAC et 6 701 signataires.