Pétition fermée

Annulons la dette publique française

Cette pétition avait 1 800 signataires


Un huitième du budget de l’Etat est alloué au seul remboursement de la dette publique et ne sert qu’à enrichir des banques privées.

Cette dette colossale s’établit à plus de 2100 milliards d’euros. Aucune dette de cette ampleur n’a jamais été remboursée dans l’Histoire de l’Humanité. Pourquoi sacrifier 99% d'un peuple pour une dette qui ne sera jamais remboursée ? 

Les conséquences sur le peuple français sont directes : pauvreté, licenciements, chômage, baisse des salaires, climat social délétère, hausse de la fiscalité, asphyxie entrepreneuriale, dégradation du service public, de la protection sociale, des retraites, de nos droits sociaux, réforme du travail, soumission de notre gouvernement à quelques élites financières insouciantes de l’avenir de nos enfants, perte de nos dernières marges de manœuvre, perte de notre souveraineté nationale.

Il est possible de faire autrement, intelligemment, maintenant: réaliser un audit de la dette publique du pays et reconnaître que sa majeure partie est illégitime. Cette solution a été appliquée par l’Argentine en 2002 et par l’Equateur en 2007.

Dans ces pays, comme en France, des gouvernements irresponsables ont emprunté à des créanciers peu scrupuleux. Une dette a été créée de toute pièce pour enrichir une élite financière privée. Ces pays ont donc effectué un audit financier et déclaré la nullité d’une partie de leur dette. Résultats:

  • La croissance est relancée (Argentine : 3 à 10% de 2003 à 2009)
  • Le chômage dégringole (Argentine : 25% en 2002 et 9% en 2006)
  • Le budget dépenses sociales double (Equateur : 12 à 25%)

Autre exemple: l'Islande en 2011, qui, de façon non violente, a fait démissionner son gouvernement, réécrit sa Constitution, mis ses banquiers en prison, nationalisé ses banques, refusé de payer sa dette et relancé sa croissance.

En France, cette dette ne pèse ni sur les multinationales qui pratiquent l’optimisation fiscale, ni sur les exilés fiscaux qui possèdent le capital et donc les Banques, elle pèse exclusivement sur les classes modestes, les classes moyennes et les PME françaises. Les Banques privées ont un pouvoir absolu car elles contrôlent et financent à elles seules les projets de l'Etat et des collectivités. Un chantage permanent a lieu et génère d'une façon exponentielle des emprunts effectués dans des conditions odieuses. Un audit de plusieurs mois nous permettra d’arbitrer intérêt général et privé, taux d’intérêt raisonnable et scandaleux, créancier légitime et illégitime, afin de pouvoir annuler la majeure partie de notre dette pour sortir de ce cercle vicieux. Nous continuons en effet à emprunter pour rembourser les intérêts de nos précédents emprunts.

Il faut également revenir sur la loi Giscard - Pompidou (loi dite "Rothschild") de 1973Cette loi oblige l’Etat français à emprunter à des banques privées et à leur payer des intérêts. Avant cette loi, nous empruntions à la Banque de France à taux zéro ou à des taux très faibles. Sans cette loi, la dette publique française serait quasi-nulle.

Annulons cette dette et supprimons cette loi, et les banques privées, les exilés fiscaux, les politiques actuels et les lobbies perdront leur pouvoir.

Annulons cette dette, et le reste des pays européens suivra (quel pays continuera de rembourser une dette que son voisin aura cessé d'honorer). Le reste du monde n'aura d'autre choix que de faire de même, et le château de carte planétaire de ce monstre tentaculaire s’effondrera.

Françaises et Français,

Il est possible de nous libérer de cette dette qui nous écrase silencieusement pour investir dans les projets sociaux, économiques et écologiques nécessaires à notre pays. Osons porter ce projet ambitieux et efficace. Nous sommes le peuple. Nous décidons. Signez et partagez cette pétition.



Florian compte sur vous aujourd'hui

Florian CABALION a besoin de votre aide pour sa pétition “Annulons la dette publique française”. Rejoignez Florian et 1 799 signataires.