Pétition fermée

Annulez votre décision d’expulser Farhad ! Accordez-lui un titre de séjour!

Cette pétition avait 40 224 signataires


Farhad, kurde irakien, vit et travaille en Creuse depuis plusieurs mois. Il a un travail déclaré en CDI. Pour ses employeurs, cette embauche vient palier de grosses difficultés de recrutement dans le secteur où ils opèrent et ils sont satisfaits de son travail. Pourtant, Farhad risque l'expulsion.

Farhad vivait à Touz Khormato, à 30 km de Kirkouk, siège de violents affrontements, ravivés depuis le référendum du 25 septembre dernier pour un Kurdistan indépendant. Il est passé par la jungle de Calais, puis par le centre d'accueil et d’orientation (CAO) de Peyrat-le-Château (Haute Vienne). Bien que kurde d’Irak, le statut de réfugié lui a été refusé car il n’a pu fournir dans les délais les documents prouvant son origine. Ces documents existent, ils ont été remis au tribunal mais il n'en a pas été tenu compte. Deux recours juridiques sont toujours en cours, mais Farhad peut être expulsé à tout instant.


OCTOBRE 2016

Débouté, sans ressource et obligé de quitter le centre d’accueil de Peyrat-le-Château, Farhad s’est installé chez un couple d’amis, rencontrés ici. Pierre et Catherine Jobin sont pépiniéristes, forestiers et entrepreneurs de travaux sylvicoles dans le département de la Creuse. Comme l’ensemble de leur profession, ils connaissent de grosses difficultés de recrutement. En octobre 2016, Farhad a déposé une première demande de séjour, motivée entre autre, par une promesse d'embauche de Mr et Mme Jobin. La réponse de la préfecture a été un refus de séjour assorti d’un arrêté d'expulsion (OQTF-Obligation de Quitter le Territoire français) à l'encontre de Farhad. Un recours auprès du tribunal administratif de Limoges a été déposé, afin de contester cette décision.


PRINTEMPS 2017

Au printemps 2017, Pierre et Catherine Jobin ont décidé d’embaucher Farhad. Il est déclaré à la MSA et il paye ses cotisations sociales. Mr et Mme Jobin, documents et témoignages à l'appui, s'en sont longuement expliqués auprès de la préfecture dans le courrier annexé à la deuxième demande de titre de séjour en juin 2017. Mais le préfet est resté sourd à ces arguments et n'a pas donné suite aux demandes de rencontre de Mr et Mme Jobin, ni à la demande de titre de séjour.

 
SEPTEMBRE 2017

Malgré tout cela, le tribunal administratif de Limoges a à nouveau refusé un titre de séjour à Farhad. Il peut donc à tout moment être expulsé, même s'il a fait appel. Mr et Mme Jobin sont eux menacés de lourdes sanctions pour l’emploi d'un travailleur sans titre de séjour, alors qu’ils ont fait toutes les démarches administratives nécessaires.

 
AUJOURD’HUI

Alors que la situation en Irak et plus particulièrement au Kurdistan s’aggrave de jour en jour, Farhad peut être expulsé à tout moment. Il ne demande qu'à s'insérer et s'est donné les moyens de le faire. Alors que ses employeurs ont joué la carte de l’honnêteté et de la transparence, ils risquent une lourde condamnation.

Depuis maintenant deux ans, Farhad vit, ou plutôt survit, en permanence dans l'incertitude. Chaque démarche effectuée auprès de l'administration française lui apporte l'espoir de pouvoir accéder à la paix à laquelle il aspire tant. Pourtant chaque fois, il lui a été est refusé ce droit de pouvoir vivre dans la dignité, le renvoyant dans un état de précarité de plus en plus difficile à endurer.

Cette situation est emblématique du sort dramatique de nombreux·ses exilé·e·s, de la volonté politique de les maintenir dans la précarité et la détresse, la seule réponse étant d’expulser à tout prix y compris quand il y a danger pour eux et elles.

 
DEMAIN

Monsieur le préfet, nous vous demandons de lever l’Obligation de Quitter le Territoire Français et d’accorder un titre de séjour à Farhad, afin qu’il puisse vivre dans la légalité et qu’il puisse reconstruire sa vie dans des conditions dignes et humaines.

 
Premières associations signataires : La Cimade groupe Eymoutiers et groupe Peyrlevade, Ligue des Droits de l'homme section de Limoges, Paris d'Exil, MAS (Montagne Accueil Solidarité) Peyrat-le-Château, MAS Eymoutiers, Vassivière Partage

Signataires de la filière bois : Cabinet Coudert Forestry Club de France (Experts forestiers), Syndicat National des Pépiniéristes Forestiers, Stéphane Vieban Directeur général de la Coopérative Alliance Forêt Bois, Christophe Cestona Directeur agence Limousin Coopérative Alliance Forêt Bois

Premières personnes signataires : Pierre Jobin, Catherine Jobin, Paul Jobin, Gwenaëlle Jobin, Maëliss Jobin, Clémire Jobin, Camille Jobin, Flavien Louh, Gaëlle Besançon, Alain Carof

Articles et reportages pour mieux comprendre : 

Reportages sur la situation en Irak :                  http://www.france24.com/fr/video/20171017-irak-division-kurdes-a-elle-precipite-chute-kirkouk

http://www.france24.com/fr/20171010-focus-irak-armee-chiites-peshmerga-kurdistan-referendum-independance-jihadistes

Article sur la situation de Farhad:                                  http://www.lamontagne.fr/royere-de-vassiviere/creuse/2017/10/04/un-jeune-kurde-qui-a-trouve-un-travail-en-creuse-peut-etre-expulse-a-tout-moment_12575382.html

Erratum: à la fin de l'article il est écrit "L'aide juridictionnelle lui a été refusé". Ce n'est pas le refus de l'aide juridictionnelle qui lui a coupé les jambes, mais la décision du tribunal administratif, qui donne raison à la Préfecture de la Creuse dans son refus de lui accorder un titre de séjour.

Reportage sur la situation de Farhad:                                                     http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/creuse/farhad-migrant-kurde-installe-royere-vassiviere-va-t-il-devoir-quitter-territoire-1344697.html



Camille compte sur vous aujourd'hui

Camille JOBIN a besoin de votre aide pour sa pétition “Annulez votre décision d’expulser Farhad ! Accordez-lui un titre de séjour!”. Rejoignez Camille et 40 223 signataires.