Temps de travail des agents de la Ville de Paris: "Pas une minute de plus"

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !

Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

 

Madame la Maire,

Depuis le vote de la loi de transformation de la fonction publique le 6 août 2019, les agents de la ville de Paris s’inquiètent de la possible augmentation de leur temps de travail pour arriver aux 1607h annuelles effectives prévues par le texte.

Aujourd’hui, bien que le parti socialiste, auquel vous appartenez ait combattu ce projet de loi, la municipalité parisienne souhaite revenir sur les acquis de l’accord ARTT de juillet 2001 et mettre en œuvre cette loi régressive.

Pire encore, elle souhaite profiter de cette occasion pour remettre en cause l’ensemble des cycles de travail et des sujétions bien qu’aucune obligation légale ne s’impose.

Nos organisations syndicales CGT, UNSA, UCP, SUPAP-FSU, FO, CFTC se font la voix de l’ensemble des personnels parisiens et s’y opposent. Pour toutes et tous c’est :

                                    « Pas une minute de plus ! »

Une autre vision est nécessaire afin de garantir aux agents de la Ville de Paris « le pouvoir d’achat et de bonnes conditions de travail » et de faire que « les enjeux de bien-être au travail soient au cœur de votre politique sociale », comme vous l’appelez de vos vœux.

Cette autre vision du progrès social commande de ne pas augmenter le temps de travail des agents parisiens, bien au contraire, et de lutter contre la précarité qui touche un grand nombre d’entre eux.

Les premiers de corvée, les travailleurs de l’ombre qui ont fait que « Paris a tenu bon » méritent une tout autre récompense.

Alors que la Ville de Paris s’apprête à commémorer les 150 ans de la « Commune » il serait bon de s’inspirer des valeurs collectives et sociales qui ont été à la base de ce soulèvement populaire.

C’est pourquoi, agent.e.s de la Ville de Paris de toutes directions, de toutes catégories et de tous métiers, nous vous demandons à nouveau, de refuser toute régression sociale et de choisir de placer la municipalité parisienne à la pointe des collectivités en matière de bienveillance et de protection de ses personnels et exigeons de votre part :

  •     D’utiliser toutes les possibilités qui vous sont offertes afin de ne pas augmenter le temps de travail des agents
  •     De respecter la loi sur l'emploi de personnels vacataires et contractuels et en créant les postes de contractuels et de fonctionnaires permettant leur déprécarisation.

Pour Le maintien de tous les jours de congés, de tous les JRTT, de toutes les sujétions

                                      « Pas une minute de plus ! »