Adressée à Maire de Paris Anne Hidalgo et 1 autre

Rébaptiser le Pont Alexandre III, de l'antisémitisme du Tsar à l'homophobie russe.

0

0 signature. Allez jusqu'à 2 500.

 Chère Anne Hidalgo et cher monsieur Emmanuel Macron

Nous dénoncons au travers de cette demande de débaptisation, les discriminations en Russie , les politiques homophobes, les droits des femmes bafoués....

Madame Anne Hidalgo , 

Depuis les élections municipales de 2014, vous êtes élue maire de Paris. 

Notre belle ville lumière aux accents poétiques, parfois tendres et souvent amusés, qui depuis des siècles et des siècles inspire les artistes et attire les amoureux aux yeux du monde entier, révèle aussi une part mystérieuse bercée de tant de paradoxes et de multiples travers. De merveilleuses citations définissent très bien le Paris de nos coeurs mais la plus éternelle restera à mes yeux celle de Victor Hugo  « Respirer Paris, cela conserve l’âme. »  

Je ne cite pas ce poète et écrivain engagé de génie par hasard vous vous en douterez. Il était un homme fortement engagé comme l’étaient de bien nombreux écrivains de son temps. Victor Hugo participait activement à la vie politique de son époque. Parce-qu’il était un poète, il les définissait comme « des veilleurs » qui selon lui se doivent d’influencer les gouvernements et l’opinion publique.

Si je vous parle de lui ainsi c’est parce que en 1882, le 19 juin exactement, était publié dans divers quotidiens de l’époque son manifeste dans lequel il dénonçait la terrible persécution des juifs par le Tsar Alexandre III.

 Pour comprendre qui était Alexandre III pour ceux et celles qui ne le connaitraient pas je citerai  d’abord une de ses dernières citations prononcée un an avant de mourir : « Les Français sont le peuple le plus infect du monde…on ne s’allie pas avec la pourriture »

 Alexandre III était un autocrate antisémite  responsable de la mort de nombreux Juifs qui à ses yeux étaient responsables du meurtre de son père le Tsar Alexandre II. Sa politique se résumait ainsi : « Un tiers des Juifs sera converti, un tiers émigrera, un tiers périra». 

 Alexandre III dénonçait  la conception occidentale de la société, il était contre toutes formes de pouvoir populaire et fit interdire la marseillaise en Russie après avoir dénoncé les idées de la révolution française.

 En Russie ont éclaté une centaine de pogroms, c’était en 1881: « les principaux pogroms étaient ceux,le 15 avril 1881, d’Elisabethgrad, puis le 26 avril, ceux de Kiev, et enfin du 3 au 5 mai 1880, ceux d’Odessa et de Varsovie.

 Ces pogroms entièrement antisémites ne sont ni plus ni moins de terribles actions en grand nombre d’une extrême violence envers les personnes de confession juive. C’est une minorité nationale et religieuse qui était alors visée. Ces pogroms se passaient  dans l'Empire russe et ont perduré jusqu'en 1917 dans la République russe et dans la République socialiste fédérative soviétique de Russie.

Les pogroms sont par définition une de ces manifestations caractéristiques de l’antisémitisme comme vous le savez.

 Je ne crois pas chère Anne Hidalgo que vous souhaiteriez avoir dans votre cercle intime et amical voir professionnel ce genre de personnage, ennemi de la démocratie aux idées contraires à celles de notre pays, cet homme chez qui la notion d’égalité et de fraternité représentait un réel danger à jeter en pâture aux extrémismes radicaux, un homme chez qui les valeurs de libertés et de paix n’avaient nullement la place, mais surtout un homme qui n’eût aucune considération pour ce qui nous est de plus cher : les droits de l’Homme.   

 Ce qui ne doit pas être sans vous rappeler ce monument situé à Paris dans les jardins du Champ-de-Mars depuis 1989 à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française, cette même Révolution que détestait Alexandre III. Ce monument commandé par la ville dont vous êtes la maire et qui est la preuve de l’importance dans la transmission des valeurs de notre pays au-travers des monuments. Il s’agit du monument des droits de l’Homme.

 Chère Anne, comme vous le savez les monuments de Paris font partie des plus visités au monde et attirent des millions de visiteurs chaque année et amoureux qui se laissent tendrement entrainer au fil des balades le long de la Seine ou des rues si historiques de la capitale. Certains sont inévitablement incontournables : le Champs de Mars, la Tour Eiffel, l'arc de Triomphe, le Sacré Coeur, les Invalides ou encore le Panthéon cher à nos coeurs ou demeurent d’illustres personnes désormais immortelles, ces consciences qui ont tant fait avancé notre société.

 Tous véhiculent ces valeurs qui font de notre patrie cette fierté nationale et internationale. Notre patrimoine qui suscite ces sentiments rappelle la grandeur de la France et la richesse de sa culture. Chaque monument, au détour d’une longue avenue, d’une étroite ruelle, d’une large place, évoque un passé dont l’histoire incarne avec soin les symboles et les valeurs  de notre République. Ils sont en ce sens des lieux de mémoire qui servent à la nation autour desquels nous pouvons à chaque instant nous rassembler.

Conserver ce passé est un extraordinaire moyen de rendre hommage à nos chers ancêtres. Les différentes commémorations ou les Journées du Patrimoine nous permettent de nous réunir autour de la conception que nous avons de nos valeurs et de nos idées pour notre pays et l’humanité. 

 Pour exemple nous avons le Grand Palais des Beaux-art construit à partir de 1887 pour l’exposition universelle de 1900. La raison était d’accueillir de grandes manifestations artistiques officielles au sein de la capitale. Il s’agit d’un monument de la République expressément dédié à la gloire de l’art français bien que le célèbre architecte Le Corbusier souhaitait le démolir pour le remplacer par un musée d’Art du XXème siècle à la demande d’André Malraux.

 Le Grand Palais est situé non loin des Invalides, ce monument qui fut construit pour abriter les invalides de nos armées. Le roi Louis XIV, en son temps, ordonna sa construction par le fameux édit royal du 24 février 1601. Aujourd’hui les Invalides accueillent encore des blessés mais abritent une cathédrale, des musées, mais surtout le tombeau de l’empereur Napoléon premier. Nous sommes donc en présence d’un chefs-d’oeuvre majeur de notre architecture française. 

 Le Grand Palais est relié aux Champs-Élysée par un pont qui fut construit pour l’occasion de l’exposition universelle de 1900. Il s’agit du très célèbre pont Alexandre III. Non pas Alexandre III dit Alexandre Le Grand, roi de Macédoine et célèbre élève d’Aristote mais Alexandre III, ce Tsar russe antisémite et ennemi de la démocratie dont je vous ai dressé auparavant le portait le plus précis et réaliste.

 Vous savez chère Anne Hidalgo, l’importance d’un nom pour un monument n’est pas à prendre à la légère, bien au contraire,  parce qu’il célèbre et rend hommage à la personne élue. Le choix d’un personnage se fait toujours en fonction de ses valeurs et de ses convictions afin d’aider à la grandeur même de notre pays, au rayonnement national et international, pour également aider au développement de notre patrimoine culturel et historique. 

 Vous conviendrez certainement que le nom d’Alexandre III ne colle en aucun point à tout cela et va à l’encontre même de nos idées et de nos valeurs communes. 

Aujourd’hui la France souffre. Elle souffre d’un mal insidieux, complexe et contagieux qui s’exprime  au travers du racisme et de l’antisémitisme. En 2015 plus de 2000 actes de cette nature ont entaché notre société. Un mal contre lequel le Président de la République Emmanuel Macron et vous même, avez promis de combattre. Sachez que vous gardez toute notre confiance à ce sujet. 

 La France souffre également de son histoire méconnue pour de nombreuses personnes. Nous avons le plus grand des intérêts à étudier l’histoire, notre histoire. Ce ne sera que dans une véritable connaissance du passé que nous trouverons la manière sincère d’éclairer notre présent, de mieux comprendre notre véritable identité, cette même identité qui manque à tellement à beaucoup. Un individu construit généralement son histoire par la transmission et la mémoire, raison pour laquelle j’ai largement insisté précédemment sur le rôle essentiel, culturel, fédérateur, et identitaire de nos monuments et de leurs histoires.  

 La France souffre de ses multiples entorses commises envers les droits de l’Homme, ces même droits de l’Homme qui faisaient sa candeur d’antan. En 2015, la Cour européenne des droits de l’Homme a épinglé notre pays à de multiples reprises. Près d’une vingtaine de condamnations. Même si nous sommes loin derrière la Turquie et la Russie, nous ne pouvons nous satisfaire de ce triste et amer constat.

 Si la France veut retrouver la place qui autrefois était la sienne, ou elle était cette fervente défenderesse des droits de l’Homme, elle doit désormais pour se faire montrer l’exemple et ouvrir une voie nouvelle. Elle doit s’engager dans une lutte active et efficace contre le racisme et l’antisémitisme mais surtout en terminer de manière définitive avec les blessures de son passé en s’affranchissant des chaînes de son histoire pour qu’enfin elle soit en accord avec sa devise : « liberté, égalité, fraternité »

 En 2024, Paris accueillera les Jeux-Olympiques devant les yeux du monde entier. Paris doit être alors exemplaire et digne d’une capitale qui donne l’exemple.

Je sais que votre place n’est pas des plus faciles, que les solutions miracles n’existent pas, que la lutte pour la protection de l’environnement est une de vos priorités qui vous voit se dresser contre vous une certaine vindicte populaire mécontente d’une politique de transport mise en place. Votre tâche reste périlleuse mais je sais que vous aurez à coeur de vous impliquer sincèrement pour que nous retrouvions cette fierté nationale que d’être citoyen du pays qui défend activement les droits de l’Homme.

 L'Allemagne vient de condamner à six mois de prison pour négationnisme la «mamie nazie» 

Le Conseil de Paris à décidé de décrocher l'enseigne"Au Nègre joyeux" vestige d'une ancienne chocolaterie au motif qu'elle était le rappel des signes de l’esclavage. 

 Une vingtaine d'années aprés que débuta le procès de Maurice Papon qui comparaisait pour crimes contre l'humanité et s'ouvrait à Bordeaux, la Mairie de Paris commençait à dépbatiser ses rues pour qu’elles soient en  parfait accord avec l'histoire. 

 Rappelons que le Comité d'histoire de la ville de Paris à interdit la mise en place d'une plaque de commémoration au domicile du compositeur Henri Dutilleuxau au motif d'avoir écrit la musique d'un film controversé.

 Vous aviez, en juin 2016, renommé le pont de Grenelle afin de rendre hommage aux Cadets de Saumur, héros en 1940 d’un des premiers actes de Résistance.

 Le maire de New-York vient tout juste de décider de retirer une plaque commémorative au nom du Maréchal Pétain...Ce que nous saluons.

Monsieur Emmanuelle MACRON après le massacre de Charlottesville vous avez  affirmé  être aux cotés de ceux qui luttent contre le racisme et la xénophobie. 

LA RUSSIE AUJOURD'HUI EN 6 POINTS 

 1°).  Un triste anniversaire. En cette «journée des Nations unies», censée célébrer l’entrée en vigueur de la charte de l’ONU en 1945, la Russie a bloqué un projet de résolution renouvelant la mission d’enquête sur les attaques chimiques en Syrie. Depuis le début du conflit dans le pays en 2011, c’est la neuvième fois que Moscou, allié indéfectible du régime de Damas, fait ainsi usage de son droit de veto.

2°).  La Cour européenne des droits de l'homme a condamné mardi la Russie pour ne pas avoir assez enquêté sur la mort de 21 civils, le 5 février 2000, à Grozny, en Tchétchénie.

3°).  Meurtres d’homosexuels en Russie : “Etre gay en Tchétchénie, c’est déjà être en danger de mort”

4°).  La Russie dépénalise les violences domestiques pour éviter la « destruction de la famille »

5°).  Confrontés à une xénophobie de plus en plus manifeste de la part des chrétiens orthodoxes souvent tentés de faire l’amalgame entre islam et terrorisme, la communauté musulmane de Moscou fait entendre sa voix.

6°) La CEDH condamne la Russie pour sa loi réprimant la « propagande » homosexuelle envers les mineurs. Trois militants russes de la cause homosexuelle, condamnés en vertu de cette loi russe de 2013, avaient saisi la Cour européenne des droits de l’homme.

 Zelimkhan Bakaev, un chanteur russe  de 25 ans est gay  a disparu alors  que la Tchétchénie est accusée depuis plusieurs mois de persécutions envers les homosexuels. Et depuis quelques jours, la presse LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) internationale croit savoir que le chanteur a été torturé et tué par des milices de la police tchétchène.

La trêve aura été de courte durée. Au mois de mars, le journal russe Novaïa Gazeta révélait que plus d'une centaine d'homosexuels avaient été arrêtés en Tchétchénie ces derniers mois, et que les autorités de cette république russe du Caucase incitait leurs familles à les tuer pour "laver leur honneur".

Vive la Russie d'aujourd'hui....."300 à 400" homosexuels détenus et torturés

Il est donc cette nécessité impérieuse pour l'image de Paris, de la France notre pays des droits de l'Homme, que le pont Alexandre III soit au plus vite débaptisé pour qu’il représente enfin la liberté et le courage d'une nation qui lutte et refuse l'innommable plutôt que celle du déshonneur.

Parce que nous ne pouvons plus nous permettre de continuer à rendre hommage à des hommes qui se sont battus contre la démocratie, contre nos valeurs en faisant preuve de politiques antisémites.

 Les Français consentent à de difficiles sacrifices financiers comme vous le savez malgré les réformes pour que des conservateurs et restaurateurs compétents soignent nos monuments. 

Pour l’ensemble de toutes ces raisons chère Anne Hidalgo, aidez-nous pour que chaque monument de Paris dont vous en êtes la dépositaire témoignage de la dignité et des valeurs du peuple français plutôt que celle du déshonneur.

 La France doit être pleinement fier de son patrimoine et doit redevenir ce pays qui montre le chemin de la dignité humaine dans la considération la plus totale pour le respect des droits de l’Homme.

 Engagez chère Anne Hidalgo une réflexion, en concertation avec les personnalités qualifiées, afin que soit remplacé le nom d'Alexandre III par un nom approprié.

Celui de Simone Veil, par exemple, pourrait être une idée ...

Monsieur Macron nous sommes amis du peuple russe mais nous sommes contre les politiques actuelles d'un pouvoir anti-démocratique en Russie qui entraîne la  misere et l'indignation de la communauté Internationale ...Agissez dans vos compétences internationales pour mener à bien votre mission qui est celle de la lutte pour le maintien des droits de l'Homme et seront à vos côtés.

Nous dénoncons au travers de cette demande de débaptisation, les discriminations en Russie , les politiques homophobes, les droits des femmes bafoués....homosexuels assasinés 

 Collectif de Rebaptisation du Pont Alexandre III

 Rejoindez notre collectif 

https://www.facebook.com/collectifrebaptisation/

Visitez le site du collectif 

Collectif CRPA

 ----mouvement de lutte contre la corruption, le racisme et les discriminations----

Alexandre III, the anti-semitic autocrat says the "mastiff" which interdisa the Inhabitant of Marseille in Russia ...
The bridge Alexandre III is inaugurated for the World Fair of Paris in 1902 to strengthen the French-Russian friendship.
Rappellons that Alexandre III was an autocrat and a persisted anti-Semite responsible for the death of thousands of Jews whom he made guilty of the assasinat of his pére the Tsar Alexandre II. His politics: "a third of the Jews will be converted, a third will emigrate, a third will die".
Alexandre III dénoncait the western design of the company, was against any forms of power polulaire and made forbid the marseilaise in Russia aprés to have denounced the ideas of the French revolution ...
In 1881 burst more than hundred pogroms: the main things are the ones of Elisabethgrad April 15th, 1881, of Kiev April 26th, of Odessa from 3 till 5 May 1880, Warsaw, then Russian ownership between December, 1881 and January, 1882 and Balta on March 22nd, 1882.
DEFINITION POGROM: the anti-semitic pogroms in Russia are violent actions of mass to the Jews, as national and religious minority, which took place in the Russian Empire until 1917, then, successively, in the Russian Republic and finally in the Soviet federative socialist Republic of Russia after the Russian Revolution. Pogroms are one of typical demonstrations of the anti-Semitism.
We have to, rightly, assume our duty of remembrance in the face of the Nazi inhumanity and the millions of transported convicts meanly assasinés. We teach the future generations the sense and the poid of the words "HOLOCAUST" and "SHOAH".
What made Alexandre III at the appropriate time would be considered crime against humanity. We we efforcons to fight against the racism and the anti-Semitism, the tracking of the former Nazi criminals is always on the agenda. Germany has just sentenced to six months of prison for negationism the "Nazi grandma"
In France, the Council of Paris in decided to pick up the sign "To the joyful Negro" vestige of a former chocolate factory on the grounds that it was the reminder of the signs of the slavery.
Emmanuelle MACRON aprés the massacre of Charlottesville had asserted "BEING IN THE HIGHLY-RATED OF THOSE WHO FIGHT AGAINST THE RACISM AND THE XENOPHOBIA" Twenty years aprés the beginning of Maurice Papon's trial for crime against humanity which opened in Bordeaux, the City hall of Paris changes the name minutely of its streets so that they are in agreement with the history. Let us call back that The Committee of History of the City of Paris is opposite for "made of collaboration with the diet of Vichy" for the implementation of a commemorative tablet on the former place of residence of the composer Henri Dutilleux, died in 2013, in the pretext to have written the music of a dark movie.
We ask to Emmanuel Macron and Anne Hidalgo to be in our quoted in the fight against the antisémistisme.
That the Council of Paris in the fault also takes responsibility by CHANGING THE NAME OF THE BRIDGE ALEXANDRE III who represents in view of the anti-semitic character. We suffer from our badly known history, proof these testimonies of a past disturbing that our modern company does not want anymore ... The history has to be to dust.
For these motives, the débaptisation of the monument for the benefit of another person who would represent the values of our country and our fight against racism and anti-Semitism would be a just thing.
Simone Veil's name would seem to us suited at the hour or the President of the Republic, supported by a big majority of French, to mean its next entrance to the Pantheon. She is a survivor of death camps.
It is preferable for the image of Paris, France this country of human rights, that the bridge represents the freedom and the courage of a nation which fights and refuses the unspeakable rather than that of the dishonor and the inhumanity.
France has to make pay of any account of the errors of his past.
The president Holland had December 20th, 2012, solemnly recognized in front of the Algerian Parliament "the sufferings" imposed by French colonization ".
It is this compelling need which will allow France to find a strong aura in the fight for the défence of human rights and a strong credibility on the international scene.

 

---- movement of fight against corruption, the racism and the discriminations ----

Cette pétition sera remise à:


    Égalité Nationale a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 1 511 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Égalité Nationale compte sur vous aujourd'hui

    Égalité Nationale a besoin de votre aide pour sa pétition “Anne Hidalgo: Changer le nom du Pont Alexandre III à Paris. Change the name of the Bridge(Deck) Alexandre III for the benefit of Simone Veil.”. Rejoignez Égalité Nationale et 1 510 signataires.