Adressée à Ange Polidori

Non à la marchandisation de l'enseignement !

0

0 signature. Allez jusqu'à 1 000.

Monsieur le Vice-Président du CFVU,

Permettez-nous de vous solliciter à nouveau au sujet du cours de "Latin intermédiaire" de L3 destiné aux étudiantes non-débutants dans cette langue. Ce cours fermerait au prochain semestre, selon un information reçue de Mme De Sousa, secrétaire des Lettres à l'UFR ALL. Nous sommes conscientes des choix que les restrictions budgétaires actuellement en oeuvre dans les universités peuvent conduire à faire concernant les enseignements à faible effectif, mais nous souhaiterions plaider notre cause auprès de vous pour le maintien de ce cours au semestre prochain.

Notre inscription à l'université d'Avignon en effet, dans la suite de notre cursus en CPGE, était liée à l'offre de formation en Licence de Lettres, et à la possibilité de poursuivre un enseignement annuel de langues anciennes (Latin niveau intermédiaire), cette matière comptant au nombre des épreuves de l'agrégation de Lettres, que nous souhaitons passer une fois titulaires d'un master. La décision de supprimer cet enseignement, ce en cours d'année, est pour nous d'autant plus dommageable qu'aucune solution alternative n'est offerte par l'université.

Pourriez-vous de ce fait revenir sur cette décision de fermeture du cours, qui nous pénalise à mi-parcours de la formation dans laquelle nous nous sommes inscrites en juin dernier pour la présente année universitaire ?

Vous priant d'agréer, Monsieur le Vice-président, l'expression de nos sentiments respectueux.

 

Mle Anna Houssin

Mle Laura Maimone

Mle Andjuna Mochel

Cette pétition sera remise à:
  • Ange Polidori


    Solidaires Etudiant-e-s AVIGNON a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 698 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Solidaires Etudiant-e-s compte sur vous aujourd'hui

    Solidaires Etudiant-e-s AVIGNON a besoin de votre aide pour sa pétition “Ange Polidori : Non à la marchandisation de l'enseignement !”. Rejoignez Solidaires Etudiant-e-s et 697 signataires.