Amélioration des conditions d'accès à l'IVG

Amélioration des conditions d'accès à l'IVG

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Sections de Vouziers et Charleville LIGUE DES DROITS DE L'HOMME a lancé cette pétition adressée à Mme Else Joseph sénatrice des Ardennes et à

Je signe la pétition des sections ardennaises de la Ligue des droits de l’Homme en faveur d’une amélioration des conditions d’accès à l’IVG :

 

Le 8 octobre, l’Assemblée Nationale a approuvé plusieurs avancées de la loi IVG indispensables pour permettre aux femmes d’accéder réellement à ce droit fondamental que la situation actuelle ne leur donne pas.

Ainsi dans le département des Ardennes, sur les trois centres d’orthogénie, seul celui de Rethel propose encore l’IVG chirurgicale, les médecins de Charleville ayant fait valoir leur clause de conscience.

Dans le chef-lieu comme à Sedan, les sages-femmes peuvent pratiquer l’IVG médicamenteuse, mais dans un délai bien trop court.

Que dire des secteurs éloignés tels que la Vallée et le Vouzinois dont les CPEF de Revin et Vouziers ne peuvent, concernant l’IVG, que recevoir pour les entretiens préalables ? Il faut alors orienter les femmes vers les autres centres du département, entraînant un déplacement qui constitue pour beaucoup un obstacle, pour d’autres la nécessité de chercher hors du département ou à l'étranger des lieux où se pratique l'IVG.

Notons que 20 % des femmes accueillies pour ces entretiens ont subi des violences.

 

Il est donc urgent d’élargir l’accès à l’IVG :

- en supprimant la clause de conscience des médecins et sages-femmes,

- en autorisant les sages-femmes à pratiquer les IVG chirurgicales,

- en repoussant le délai d’intervention chirurgicale à 14 semaines de grossesse,

- en abrégeant les délais entre l’accueil de la femme et l’interruption de sa grossesse pour les mêmes raisons.

- en développant les outils et les lieux de prévention par l’information sur les possibilités offertes par la loi, l’éducation à la sexualité et à la contraception.

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !